Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Le matériel du tueur

25 juin 2013

"Aussi brève qu'elle puisse être."

Le matériel du tueur
Biondillo Gianni
354 pages
Éditions Métailié Noir (2013)
Collection Bibliothèque italienne

Pourquoi un détenu, petit délinquant apparemment sans histoire, est-il libéré dans des conditions particulièrement sanglantes par un commando mafieux ? La commissaire d'une unité d'élite, Elena Rinaldi, se lance à ses trousses, assistée de mauvaise grâce par l'inspecteur Ferraro, un de ses ex. Avec l'aide de Lanza, hurluberlu génial de l'Agence européenne, ils découvrent qu'ils pourchassent en réalité un tueur redoutable, échappé des brûlantes brousses d'Afrique et des camions du trafic d'esclaves. II poursuit seul une vengeance implacable et toute personnelle. Haile l'Erythréen a tout pour inquiéter : l'anonymat, la cruauté, l'intelligence et une volonté de fer, spartiate, militaire. Le matériel du tueur. Gianni Biondillo, maître du roman noir, nous emmène dans un road - movie haletant, d'un bout à l'autre d'une Italie violente, nerveuse, divisée, pétrie de peurs anciennes et nouvelles, accablée par un ciel de plomb, où défile toute une humanité improbable mais bien réelle. Le lecteur se laisse emporter, étourdi et reconnaissant.

Extrait :


« Ferraro attendait patiemment, assis sur un petit canapé dans le hall de l'hôtel, en feuilletant d'un air distrait quelques quotidiens. Puis il vit la jeune femme s'approcher de la réception, avec son bagage refait à toute vitesse ou alors non, peut-être n'avait-elle pas eu le temps de répartir les chemisiers dans les tiroirs, de suspendre les vestes dans le placard. Peut-être n'avait-elle fourré dans sa valise que le pyjama et les quelques affaires portées la veille.
A la réception, ils lui présentèrent leurs condoléances avec mesure et décence, mais il n'oublièrent pas de lui faire payer la chambre réservée par son père. La jeune femme ne broncha pas, signa où elle devait signer et, prenant sa valise, se dirigea vers le policier »

Mon avis :

Ce livre m'a été envoyé par Babelio pour la Masse critique de Mai 2013,
Le résumé et la couverture étant très tentante, c'est tout naturellement que je me suis plongée dans cet ouvrage. Le récit comprend deux enquêtes distinctes menées par deux policiers différents.
Je ne vais pas m'étaler sur cette chronique car je n'ai pas su finir l'ouvrage, une première pour moi. Bien que l'enquête soit intéressante et bien menée, je n'ai pas accroché au style de l'auteur : certains passages m'ont parut long, les personnages n'ont pas retenus mon attention. Peut-être le relirais-je une autre fois pour connaître la fin de l'enquête.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Le résumé ne me tente pas et quand je lis ton avis ça me tente encore moins ^-^

    RépondreSupprimer