Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2018 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Avril Cruel - Interview

25 septembre 2013

 Avril Cruel - Interview
TOBAL Chris
374 pages
Les Éditions Amalthée (2012)
Prix : 21.76ICI

Trois hommes aiment une seule et même femme d'un amour impossible. Il y a Pierre le fiancé jaloux, Michel le plongeur utopiste, Hernando le peintre séducteur. Tous à leur manière désirent ardemment Nina, la belle et volage Cubaine. Tout à la fois oppose et rassemble ces personnages aux caractères extrêmes que dévore leur propre flamme. Chacun d'eux va céder à ses pulsions sans penser aux conséquences de ses actes ni se rendre compte du destin menaçant qui le guette. Inéluctablement, les passions vont se déchaîner et les événements se succéder... De Paris à Cuba, cette chronique à la fois impitoyable et palpitante nous entraîne jusqu'à son dénouement final dans les profondeurs traîtresses de la mer des Caraïbes.

L'auteur se livre pour nous.


Chris Tobal est le pseudonyme du fils d'un auteur français célèbre, primé plusieurs fois. Pêcheur, plongeur et aquariophile, il a la passion des poissons. Il a voyagé aux quatre coins du globe. C'est aussi un joueur d'échecs. Ingénieur de formation, Chris Tobal travaille dans le domaine des nouvelles technologies de l'information. Marié et père de 3 enfants, il demeure à Paris.

Depuis quand écrivez-vous ? Qu'est-ce qui vous plaît dans l'écriture ?


Dès mes 10 ans, je griffonnais des ébauches de livre. Peut-être le fait d'avoir un père écrivain a contribué à faire germer cette envie ;o)
Ce qui me plait dans l'écriture, c'est le fait de pouvoir créer un monde qui m'est propre et où oje me sens à l'aise puisqu'il m'est propre. Un univers qui est le miroir de mes centres d'intérêts, de mes préoccupations, le reflet de mes proches, de mes amis ou connaissances, un clin d'oeil aux évènements qui me marquent. C'est un peu ma 2ème maison ;o)

Je vous ai découvert à travers « Avril Cruel ». Qu'est-ce qui vous a poussé à l'écrire ? Quelle a été votre motivation de départ pour vous lancer dans l'écriture de ce livre ?

J'ai attendu d'avoir 45 ans pour commencer à écrire ce qui est devenu mon premier roman, Avril Cruel car j'étais arrivé à un tournant de ma vie où j'éprouvais le besoin d'écrire. C'était un moyen pour moi de prendre du recul sur des évènements importants que je venais de vivre au niveau personnel.

 D'où tenez-vous votre inspiration ?

La vie est une source d'inspiration riche en ferments qui ne demandent qu'à germer. Il suffit de lire un journal, d'écouter des gens qui parlent dans la rue, de voir ses amis, pour découvrir des idées, des anecdotes, etc ...

Sans dévoiler le dénouement du roman, vous me disiez avoir procédé à un changement du final. Qu'est-ce qui vous a porté à faire ce changement ?

En échangeant avec mes proches, il m'est apparu que la fin initiale était trop "téléphonée". J'ai donc été amené à imaginer une variante complètement différente. J'espère que ce "bouquet final" plaira à mes lecteurs et lectrices !

La quatrième de couverture vous présente ainsi : « Pêcheur, plongeur et aquariophile, il a la passion des poissons. ». Avez-vous toujours été transporté par le monde marin ?

Oui, mais je dirais surtout le monde de l'eau en général, et surtout de l'eau douce au départ - rivières et lacs. L'amour de la mer et de l'océan est venu plus tard ...

En dehors des descriptions des fonds marins, vous relatez très bien l'engouement qui anime un peintre... Est-ce l'un de vos passe-temps ? Avez-vous d'autres passions ?

Ma mère s'est remariée avec un peintre. J'ai baigné pendant une partie de mon enfance et toute mon adolescence dans un monde où la peinture règnait en maître ;o) Il me suffisait de puiser dans mes souvenirs, quitte à les romancer un peu, pour relater la façon dont certains peintres vivent leur processus de création. Accessoirement, j'ai aussi suivi des cours de dessin dans un atelier d'artiste à Montreuil. La scène où Nina pause est inspirée de cette expérience - avec bien sûr le prisme de du romancier pour la rendre plus intéressante pour le lecteur.

Dans notre échange de mails, vous me parliez d'une suite d' « Avril Cruel ». Pouvez-vous nous en dire davantage pour mes lecteurs ?


Je suis devenu maintenant accro à l'écriture ! Dans le tome II, on retrouve certains des personnages d'Avril Cruel, du moins ceux qui ont survécu au tome I ! Mais l'écriture traduit d'une certaine manière nos émotions. Or je suis plus serein aujourd'hui que lorsque j'ai écrit le premier tome. L'ambiance a donc radicalement changé. Elle n'est plus aussi dramatique. Le style est plus fun aussi, avec des personnages qui utilisent l'argot des banlieues ou la « parlure québécoise ».
Comme je suis passionné de poissons, aux barracudas d'Avril Cruel succède un grand requin blanc assoiffé de sang. Il y a aussi une bande de gangsters russes qui sont particulièrement redoutables. Bref, le cocktail devrait être sympathique. Avec le tome II, on passe en fait du roman noir, type drame psychologique ou thriller sentimental comme on voudra, au roman d'aventure avec de l'humour.

Avez-vous des conseils d'écriture pour celles et ceux qui voudraient se lancer dans l'écriture?

Avoir envie de raconter quelque chose, avoir quelque chose à raconter, ne pas sous-estimer l'ampleur du travail, être rigoureux.
Et puis au delà de l'écriture, il y a aussi l'effort de promotion de l'oeuvre qu'il ne faut pas sous-estimer !

Un dernier mot pour mes lecteurs et peut-être vos futurs lecteurs ?

J'espère vous retrouver autour du tome 2 d'Avril Cruel ! Je pense que vous serez surpris par l'inflexion dans l'ambiance et dans le style entre les 2 tomes !

Et pour finir, un petit portrait chinois...

Si vous étiez un paysage, vous seriez... un jardin japonais
Si vous étiez un film de Spielberg , vous seriez... les aventuriers de l'arche perdue
Si vous étiez une qualité, vous seriez... la créativité
Si vous étiez un livre, vous seriez...Anna Karenine
Si vous étiez un appareil domestique, vous seriez...un PC


À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX