Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Engels Düster - Interview

18 septembre 2013

 Engels Düster - Interview WINTER Helka
372 pages
Les Éditions Bookelis (2013)
Prix : 16.90ICI


Timo vit dans un monde étouffant, hanté par les ombres du passé : sa mère partie trop tôt, sa sœur jumelle Anna disparue sans laisser de traces, son père dur et froid... Encore une journée comme les autres, pluvieuse et grise, à Darktown, cette ville qui les retient tous prisonniers. Et pourtant, au détour d'une rencontre avec les Engels, un mystérieux groupe de contestataires, il comprendra qu'il a le pouvoir de modifier sa destinée. Peu à peu se lèvera le voile qui dissimule les lourds secrets de la ville.





L'auteure se livre pour nous.



Quel âge as-tu ?

J'ai dix-sept ans


As-tu fini le lycée ?


Je suis en Terminale S, donc pas encore


Quelles études comptes-tu entreprendre par la suite ?


J'ai plusieurs projets, ça reste vague, même si j'ai un rêve que j'aimerais réaliser. Pour le post-bac, ce sera peut-être une école d'ingénieur (comme l'INSA), la prépa, ou la fac de médecine. Et puis après, j'aimerais tenter une école d'audiovisuel (cursus réalisation). Et bien sûr, parallèlement, je continuerai d'écrire, si j'ai des histoires à raconter. 

Peux-tu présenter Engels Düster en quelques mots ?

"Engels Düster" est une dystopie (ou contre-utopie) pour adolescents et jeunes adultes (mais certains adultes peuvent aussi l'apprécier, qui sait). C'est donc principalement de l'anticipation/science-fiction avec un soupçon de fantastique. Pour résumer l'histoire autrement que le synopsis officiel, je dirais que ce roman parle de deux jumeaux séparés, de Londres dans le futur (2061), d'une organisation de l'ombre (les Engels), d'une quête, et d'une histoire familiale.

Il s'agit ici de ton premier roman. Qu'est ce qui t'as inspiré cette histoire ?


Le déclic pour écrire est venu au collège. Je lisais des mangas et je commençais à regarder des films. C'était une grande source d'inspiration. A l'époque j'ai eu un gros coup de coeur pour "Matrix", et j'ai décidé d'élaborer une histoire complexe dans un univers sombre. Je ne saurais pas dire comment est née l'histoire... Au début c'était un scénario tout bête avec des personnages que j'avais créé pour un manga, puis en grandissant j'y ai apporté de plus en plus d'idées, le but étant de rallier toutes ces idées qui auraient pu constituer une fiction à part entière pour que, comme une grande toile d'araignée, tout s'imbrique et forme une histoire avec plusieurs intrigues secondaires. Je suis une cinéphile alors je puis beaucoup dans le cinéma.

Il y a beaucoup de personnages dans Engels Düster. Les as-tu imaginés en amont de l'écriture de l'histoire, ou les inventes-tu au fur et à mesure ?

J'ai créé tous mes personnages en même temps. Leur caractère et leur personnalité ont évolué et certains ont subi des modifications. Les personnages principaux comme Timo, Drake et Raven ont été imaginés en amont de la conception de l'histoire. Les personnages secondaires ont été conçus au fil de l'écriture. Parfois ils étaient censés n'apparaître qu'une fois et ne servir à rien (comme Vik ou Enola), puis je décidais de leur donner un rôle plus poussé, qui ne prendrait de l'importance que beaucoup plus tard dans le roman.

Pourquoi t'es-tu tourné vers Bookelis pour être publié ?

Mon roman n'a pas été acceptée par les éditeurs. Nathan Jeunesse a hésité, puis m'a refusée. J'ai tout de même était repérée par un éditeur sur internet, mais il y a avait trop de contraintes et de conditions qui se posaient. Avec l'auto-édition je me sens beaucoup plus libre, et j'ai plus d'autonomie. Bookelis n'est pas vraiment un "éditeur" comme on l'entend, puisque c'est l'auteur qui dirige sa publication et qui gère tout. L'"auto-édition" y est gratuite dans un premier temps (car une centaine d'euros est à payer par an pour être distribué et vendu sur les grandes plateformes comme Amazon ou Fnac. Je pense que ce n'est rien comparé aux trois mille euros que certaines boîtes réclament...

En ayant lu ton ouvrage, on se doute qu'une suite viendra. Est-elle déjà en cours d'écriture ?

Oui bien sûr ! J'écris actuellement le tome 2, j'en suis à quatre-vingt pages word environ. Je ne pense pas qu'il y aura de tome 3... A moins qu'une idée extraordinaire ne mûrisse dans mon esprit et que je ne puisse me résoudre à abandonner mes personnages...

As-tu d'autres projets d'écriture en tête ?


J'ai quelques projets, mais pas de grandes idées comme pour Engels Düster. Il faut que je travaille dessus. Ce serait plutôt de la science-fiction (dans l'espace !) ou du thriller. Comme j'adore le surréalisme, je m'amuserai également à inventer quelques nouvelles ou courtes histoires qui pourraient servir de base pour des court-métrages.

Comment qualifierais-tu l'écriture ? Est-ce une passion, un divertissement, un exutoire,... ?

Au départ, l'écriture était un passe-temps, puis c'est devenu un loisir, un moyen d'évasion aussi, car en écrivant je m'échappais dans un autre univers, j'étais "transportée" dans un autre monde. Il y a aussi eu un aspect thérapeutique par moment, exutoire comme tu dis, avec une facette un peu satirique pour exprimer du dégoût ou un rejet de certains éléments de la vie quotidienne. Quelques uns l'ont remarqué (au début du roman). Mais mon but principal, c'est surtout de transporter le lecteur avec moi dans un nouvel univers créé de toute pièce, et concevoir une histoire complexe, avec des personnages intriguant ou attachants, une histoire telle que j'aurais aimé la lire, ou la voir au cinéma !

As-tu d'autres passions qui te tiennent à cœur ?

Oui, beaucoup ! J'adore le dessin, j'ai cette passion depuis bien plus longtemps que celle de l'écriture ! Mais je ne compte pas en faire un métier, je n'ai pas le niveau requis. Au début je dessinais des "mangas", mais c'était fatiguant et très chronophage, pour un piètre résultat. Je joue aussi du piano (depuis toute petite) et j'y réserve du temps pour m'entraîner et pour ainsi progresser.

Et pour finir, un petit portrait chinois...

Si vous étiez un acteur (on peut choisir une actrice ?) français, vous seriez...Mélanie Laurent ou Marion Cotillard
Si vous étiez un livre, vous seriez... La Route (de Cormac McCarthy)
Si vous étiez une source d'énergie, vous seriez... L'eau
Si vous étiez une matière scolaire, vous seriez... l'art plastique
Si vous étiez un bijou, vous seriez... un pendentif discret en aigue-marine




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX