Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Dix bonnes raisons d'être célibataire

23 janvier 2014

"Il m’a pris mon dentifrice. "

Kelk Lindsey
480 pages
Éditions Milady (2013)
Collection Central Park

Un de perdu, dix de retrouvés !

Depuis que Simon m’a larguée, rien ne va plus. Moi, Rachel Summers, je suis de nouveau célibataire – ce qui ne m’était pas arrivé depuis belle lurette. La déprime, quoi. Heureusement, après une bonne cuite, Emelie et Matthew, mes deux meilleurs amis, ont concocté pour moi une liste sur mesure : celle qui me fera découvrir les joies du célibat.
Sur les murs de mon appartement, j’ai écrit : « Simon est un connard. » C’est un bon début. Il me reste quinze jours pour changer de look, partir à l’étranger, me faire tatouer, enfreindre la loi et dégoter l’homme de ma vie.
Alors, pari tenu ?

Extrait :

« Cher Simon,

Il y a deux ou trois choses que je voulais te dire et que je n’ai pas réussi à formuler la dernière fois qu’on s’est vus. Comme j’ai eu plus d’une heure pour y réfléchir, ça ne sera pas un ramassis d’incohérences et tu auras la réponse réfléchie et éloquente que ton comportement de ces derniers temps mérite. Tu es un lâche. Un lâche faible et pathétique qui ne mérite pas d’être heureux. Tu ne mérites même pas d’être malheureux. Tu mérites d’être seul, pitoyable, comme ces petits vieux qui meurent dans une maison pleine de merde parce que personne n’a pris la peine de venir vérifier qu’ils jetaient leurs déchets. Et quand on défoncera ta porte, alarmé par la puanteur de ton corps en putréfaction, on découvrira des poubelles remplies de plats à emporter datant de 1997. Et des tonnes de chats. Tu mérites de mourir entouré de chats enragés.

Je ne t’en veux pas parce que tu m’as quittée ; je t’en veux pour la façon dont tu l’as fait. Tu m’as dit qu’on faisait juste une pause, qu’on ne se séparait pas. Ce sont tes propres mots. D’habitude, quand on dit quelque chose à quelqu’un, surtout si on l’aime, qu’on vit avec, qu’on a acheté une maison avec, on le pense. Bien sûr, tu risques de ne pas comprendre parce que tu as un pénis et que ça rend les choses moins évidentes pour toi. Surtout quand il s’agit de faire la différence entre le bien et le mal, la vérité et les mensonges. Les choses auraient pu être simples. Mais non, tu n’as pas eu assez de couilles pour m’annoncer que tu voulais rompre avec moi, alors, en bon petit hypocrite, tu t’es terré dans la chambre d’amis, en attendant que je me fatigue de toi et que je te quitte.

C’est pathétique. Tu es pathétique. Je t’en veux parce que tu es pathétique. Je pensais sincèrement qu’on avait un avenir ensemble. Je pensais que tu voulais des enfants et fonder une famille, mais non, tu préfères coucher à droite à gauche dans Londres. J’espère que ça marchera et que tu n’attraperas pas quelque chose qui fera pourrir et tomber ta queue. Tu n’as pas le droit de traiter une personne que tu prétends aimer de la façon dont tu m’as traitée. Tu n’as pas le droit de dire quelque chose et de changer d’avis deux secondes plus tard. Tu n’as pas le droit de croire qu’on puisse lire dans tes pensées. Tu n’as pas le droit de demander à quelqu’un de venir à Sydney ou à Toronto et de croire qu’il comprendra tes intentions.

Bref. Je voulais simplement qu’on soit heureux. Désolée si ce n’était pas suffisant pour toi. Navrée que tu sois faible et handicapé des sentiments, tu as fait la plus belle bourde de ta vie, mais, soyons honnêtes, tu m’as sûrement rendu un grand service. Je suis quelqu’un de bien. Trop bien pour toi. Au fait, la prochaine fois que je te croiserai dans la rue, je traverserai sans même te faire un signe. Nous ne sommes pas amis. Tu es une poule mouillée. Tu voudrais être ami avec une poule mouillée, toi ? Non, c’est bien ce que je pensais.
Bonne continuation,
Rachel. »

Mon avis :

Rachel est une londonienne trentenaire, exerçant le métier de maquilleuse. Loin d'avoir affaire à des mannequins raffinées, elle garde tout de même un certain plaisir à faire son travail. Sa vie semble parfaite : un emploi, un appartement et le même petit ami depuis cinq ans. Sauf, que du jour au lendemain, tout vole en éclats : Simon la quitte. Elle se retrouve seule et ne sait comment avancer dans cette situation qui lui est totalement inconnue. Heureusement, ses deux amis sont là pour la soutenir. L'histoire est un peu longue à se mettre en route, mais une fois que Rachel et ses amis mettent au point cette fameuse liste, tout s’enchaîne très rapidement. On ne peut pas passer à côté du fait que l'histoire est assez clichée et que les personnages sont plutôt stéréotypés : un ami gay qui ne travaille plus suite à un héritage, une amie qui craque pour le frère de Rachel.... Mais le récit est agréable à lire. Rachel est plutôt attachante avec sa manie de faire des listes pour tout et rien. Au final, une jolie romance avec une morale intéressante : apprendre à s'aimer soi-même avant d'aimer quelqu'un en retour.








À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.
Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Coucou =)
    Je pense que je pourrais me laisser tenter par ce livre, le résumé est sympa, le titre accrocheur, la couverture très jolie... En plus de ça, ton avis me donne envie de tester.

    RépondreSupprimer
  2. célibataire depuis peu, il me tente bien, ça peut être sympa pour une lecture détente

    RépondreSupprimer
  3. oh celui la me tente beaucoup ! (beaucoup trop XD)

    RépondreSupprimer
  4. J'adore moi aussi faire des listes donc j'adore l'idée !

    RépondreSupprimer