Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

La belle année

9 janvier 2014

"Peut-être, un jour, moi aussi je serais mère."

 La belle année
Petitjean-Cerf Cypora
288 pages
Éditions Le Livre de Poche (2013)
Collection Littérature et documents

Tracey, onze ans, vient d'entrer en sixième au collège Jean-Lurçat de Saint-Denis. Elle vit avec sa mère, pas très maternelle, et son beau-père, Takashi, qu'elle déteste. Son père habite une tour de la cité des Cosmonautes ; il est au chômage et ne sort pas de chez lui. Tracey est intelligente et emprunte des livres au bibliobus, au grand désespoir de sa mère. Elle aime bien aussi se battre contre les garçons et Cosimo, son meilleur ami depuis le CP, est homosexuel. Un jour, Rabah, le cancre de la classe, invite Tracey à se promener. Ensemble ils arpentent leur ville, le temps d'une « belle année ».
Extrait :

« J'ai créé une religion. La religion du chiffre Huit. Pourquoi ce chiffre en particulier ? D'abord, parce que je suis née un 8 août. Ensuite, parce que je pèse quarante-huit kilos pour un mètre cinquante-huit. Et enfin, parce que le chiffre huit évoque un corps féminin. J'ai fabriqué un autel avec un couvercle de boîte de chaussures recouvert d'aluminium et j'ai déjà rédigé trois prières. Je possède en outre deux objets de culte : la cuillère en argent que mamie Michèle, la mère de Papa, a fait graver pour ma naissance et une timbale en vermeil que j'ai trouvée dans le buffet. Pour rendre mon culte, je donne huit petits coups sur la timbale avec la cuillère, je me prosterne et je récite mes prières. [...] Tout ça pour dire que je suis maintenant la personnes la plus religieuse de la famille. »

Mon avis :

Tracey a 11 ans et vient d'entrer en sixième dans un collège de Saint-Denis. C'est une enfant très intelligente, vive, qui connaît parfois des crises de violence qui lui vaut le respect et la crainte de ses camarades. En parallèle, l'ardeur du quotidien avec sa mère, le divorce de ses parents, la pathologie de son père, l'ont obligée à grandir vite, trop vite. Et à assumer sa vie. C'est ainsi qu'on découvre son quotidien durant son année de sixième, année où Tracey devra grandir de nouveau en jonglant avec sa vie au collège, la naissance de sa petite sœur, la vie au quotidien avec son beau-père japonais, les amours de son père avec la femme de ménage de l'immeuble, la fin de sa longue amitié avec Cosimo... C'est une histoire ordinaire présentée en quatre temps, quatre saisons. Les anecdotes défilent au fil des pages, à l'image d'un journal intime où on noterait des moments clés, présent ou passé. Suivre Tracey et ses tribulations s'est avéré intéressant, même si la fin m'a laissé un goût d'inachevé : j'aurais souhaité qu'on nous offre un aperçu de sa vie « d'après », de ce qu'il va advenir d'elle, des ses amours, de son amitié. J'ai eu beaucoup de plaisir à lire cette histoire. L'auteure a su rendre Tracey intéressante dans un style simple, sans faux mots d'enfants ou clichés habituels sur les banlieues.


 La belle année



À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. ça ne me tente pas spécialement mais j'aime beaucoup la couverture ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ah "sans clichés sur les banlieues" c'est tellement rare, que je vais me le noter ;) Merci !

    RépondreSupprimer
  3. hmmm pas mon genre. Je ne pense pas le lire, sauf s'il est à la bibliothèque XD

    RépondreSupprimer