Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

La Litanie du train

10 février 2015

Garand Eric
95 pages
SF (2014)
Mayakov a été arrêté il y a quinze ans. Quinze ans passés dans les prisons de la Fédération, au sein d’un système carcéral aussi impitoyable que complexe. Quinze années ballotées entre les camps de travail du Caucase, les colonies carcérales souterraines du Centre et les terribles prisons de l’Arctique.
Quinze ans qui lui ont donné un sens aigu de la survie et qui lui permettent de comprendre rapidement que le train dans lequel il se trouve aujourd’hui n’est pas un wagon pénitentiaire classique. À l’intérieur, ils sont une vingtaine. Des assassins, des violeurs, des fraudeurs. Tous, ils attendent la fin de leur transfert vers une nouvelle prison. Procédure habituelle, résultat de la paranoïa de la Fédération. Mais ce trajet est différent. Le prisonnier à ses côtés est différent. La direction du voyage est différente. Et surtout, le train lui-même est différent…
Extrait :

« La Frontière se cache encore et le dissident réalise que son désir de comprendre l’a amené à oublier une réalité simple : il est enfermé, ne peut voir que ce que la Fédération veut bien lui montrer, reste entièrement sous son contrôle. »

Avis de Delphine :

Alors pour commencer, j’avais plus été attirée par le résumé que par la couverture. Ceci dit, j’aime bien celle-ci. Je la trouve assez mystérieuse en ne montrant qu’une partie du train. Je me suis donc demandé si le roman était aussi énigmatique que la couverture.
Je pense que ma question a vite trouvé sa réponse. Cependant, mon avis reste mitigé. On retrouve Mayakov qui a été arrêté il y a 15 ans. Après être passé de prison en prison, il se retrouve dans un train rempli de prisonnier de divers crimes. Mais pour lui, habitué depuis ce temps aux méthodes de la Fédérations, ce « voyage » est différent, à vrai dire tout est différent.
L’histoire en elle-même est remplie de suspense, tout est fait pour que nos questions restent dans le flou. Je me suis sentie manipulée, j’avais même l’impression d'entendre rire derrière moi lorsque je me triturais les méninges pour comprendre. Je me suis mise à la place de Mayakov, j’ai cherché, mais en vain. Pour vous dire à quel point, l’auteur sait semer le doute lors de notre lecture.
Je pense que le caractère des personnages n’est pas très important et c’est la première chose qui m’a un peu gênée. Je ne me suis pas du tout attaché à eux et j’ai eu le ressentiment que l’histoire était plus importante que les personnages. J’aurais aimé en apprendre plus sur Mayakov.
D’ailleurs la première partie du livre est très expéditive et je me suis même demandée l’importance de celle-ci. Il y a également le fait qu’il y a trop de suspense. J’ai trouvé que les explications à la fin étaient un peu compliquées à comprendre. J’ai dû relire plusieurs fois plusieurs passages pour essayer de comprendre. Ce qui est dommage, car l’idée est très prometteuse.
Par contre, j’ai apprécié le fait que l’auteur traître d’un sujet politique actuel qui est la manipulation. On se laisse transporter par sa plume sobre et élégante. Ce qui est un peu contradictoire avec l’histoire du roman ;)
En résumé, et malgré une lecture rapide, j’ai trouvé que ce livre avait une histoire originale et très intrigante. On se laisse vite absorber par les mots et j’ai été triste de tourner la dernière page. Malgré mes points négatifs, je pense que ce livre est à découvrir !

Chroniqué pour Sariah'lit dans le cadre du projet "A la découverte d'auteurs francophones".
Le blog de Lectures de Lady Fae : http://leslecturesdeladyfae.eklablog.com/







À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. La couverture est très intrigante en effet,ce que j'aime surtout ce sont les couleurs : Bleu, ma couleur préférée!
    Le thème abordé n'est d'ailleurs pas courant,puis on se pose des questions rien qu'à lire le résumé!
    Très bonne chronique, dommage que "l'image" que donne le livre ne soit finalement pas plus que ça à la hauteur...
    Par contre fait attention il manque des petits mots
    "L'histoire en elle même"
    "d'entendre", "les méninges","personnages". Je pense que c'es tout :)

    RépondreSupprimer