Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

In my Mailbox # 105

26 septembre 2015


Mes réceptions du 21 au 26 septembre :

Venise, 1579. Dans les brumes de décembre, les cloches de San Zanipolo chassent les âmes en peine. A l'aube du carnaval, la cité des Doges s'éveille sur des cris : tordu dans une affreuse posture, une salive noirâtre aux commissures des lèvres, le corps sans vie d'un imprimeur est découvert derrière un étal de marché. Ce n'est que le premier cadavre aux lèvres noircies, la peste est de retour en ville ! Peste... ou complot ? Seule Flora, une jeune courtisane, entrevoit la vérité. Mais qui la croira ? Veronica Franco, sa tutrice ? Galeazzo Foscarini, qu'elle aime sans espoir de retour ? Les jours passent, le fantôme de Dandolo, le doge sanguinaire, revient semer le trouble dans les esprits. Le mal se répand, apportant son lot de violences et d'injustices pour un cortège macabre. Et tandis que les Vénitiens, terrifiés, cherchent des boucs émissaires, les vrais coupables poursuivent leur oeuvre de mort. Risquant sa vie, Flora ne pourra compter que sur son sang-froid pour noyer dans les eaux sombres de la lagune les malédictions de Venise...


 Lune a levé la malédiction de la Reine de la nuit. Lune a libéré de leur geôlier dément les prisonniers sans mémoire. Lune a vaincu le clown voleur de cœurs et rendu leur âme aux enfants. Mais elle doit encore passer deux épreuves pour recouvrer son âme et ses pouvoirs. Or, le temps lui est compté. Des nuées sombres voilent le ciel. Des ombres se glissent le long des rues étroites et des canaux. Des créatures de cauchemar se dressent sur sa route… Malco a pénétré dans la ville-labyrinthe. Il la traque. Il se rapproche. Et pour la retrouver, il est prêt à tout.


"C’est pas vrai ! Pas moi ! Je ne vais pas crever maintenant ! J’ai encore rien dis !  » se répétait Albert qui croyait rêver. […]  » Je vais crever !  » se répétait-il. Ses mots résonnaient dans son crâne et il avait infiniment peur, peur au point de se pisser dessus.
À quelques centimètres de lui, sa femme Clara dormait d’un sommeil profond. Elle était allongée sur le dos."
Ce matin-là, Albert se réveille avec la certitude qu’il va mourir aujourd’hui. À ses côtés, sa femme dort et il n’ose pas la réveiller et préfère laisser son angoisse de la mort l’envahir. Il fait ainsi défiler le cours de sa vie aux côtés de cette femme qui l’a aimé au-delà du possible, renonçant même à avoir cet enfant qu’elle désirait tant.


Amanda et Rudger, son ami imaginaire, sont les meilleurs amis du monde. Mais quand Amanda est victime d’un grave accident Rudger commence à s'estomper.
Sauvé in extremis de la disparition par un petit groupe d'amis imaginaires résistants, il doit très vite trouver un enfant réel qui, en croyant en lui, lui permettra d'exister.
Mais Rudger n'a qu'une obsession : retrouver sa place auprès d'Amanda, sa seule meilleure amie. Pour elle, il prendra tous les risques, même celui d'affronter le redoutable M. Butor, être démoniaque capable d'avaler n'importe quel imaginaire…
Grâce aux efforts de mademoiselle Penelope Lumley, leur courageuse gouvernante, Alexander, Beowulf et Cassiopeia se comportent maintenant beaucoup plus comme des enfants que comme des louveteaux. Ils sont habitués à porter des vêtements. Ils n’aboient presque jamais à la lune. Et de façon générale, ils résistent à l’envie féroce de pourchasser les écureuils dans les arbres. Toutefois, malgré l’influence civilisatrice de Penelope, les Incorrigibles ont réussi à gâcher le bal de Noël de lady Constance en détruisant presque en totalité sa demeure grandiose. Et donc, pendant la restauration de la maison, Penelope, les Ashton et les enfants élisent domicile à Londres. Penelope en est ravie, puisque Londres offre une multitude d’occasions d’approfondir l’éducation de ses élèves uniques. Mais la ville présente aussi des défis, sous la forme des chapeaux en peau d’ours des gardes du palais, qui provoquent l’instinct sauvage des Incorrigibles, sans parler de l’abondance de pigeons qu’ils adorent traquer. En explorant Londres, ils découvrent cependant de plus en plus de choses sur euxmêmes, au fur et à mesure que les indices sur leur passé mystérieux, et celui de Penelope, surgissent de manière tout à fait inattendue…
 
Travis, 16 ans, est atteint d'une leucémie incurable. Un médecin lui propose de suivre un protocole expérimental : laisser mourir son corps malade et cryogéniser sa tête, en attendant de la greffer sur la tête d'un donneur. Au bout de cinq ans, il se réveille dans un corps inconnu. Ayant l'impression de s'être absenté peu de temps, il est chamboulé par tous les changements dans sa vie.
 Alice et Oliver Ryan sont l’image même du bonheur conjugal. Complices, amoureux, ils mènent la belle vie. Pourtant, un soir, Oliver agresse Alice avec une telle violence qu'il la plonge dans le coma. Alors que tout le monde cherche à comprendre les raisons de cet acte d'une brutalité sans nom, Oliver raconte son histoire. Tout comme les personnes qui ont croisé sa route au cours des cinquante dernières années. Le portrait qui se dessine est stupéfiant. Derrière la façade du mari parfait se cache un tout autre homme. Et lorsque le passé resurgit, personne n'est à l'abri, pas même Oliver.
Nouveau génie du suspense psychologique, Liz Nugent dissèque la fabrication fascinante d'un monstre, du mal à l’état pur. Un roman dans la pure tradition de Patricia Highsmith, qu’on ne lâche pas jusqu’à la toute dernière page.




Secoué par les cinq premiers contrats effectués sur ordre de la Dette, Dominic s’angoisse au début de ce sixième volume. Échouera-t-il au dernier moment comme son grand-père Gus, amputé d’une jambe ? Ou bien réussira-t-il sa mission comme son père ? Ces spéculations relancent aussi ses interrogations sur la véritable nature des activités de son père, et sur l’origine mystérieuse de sa fortune…

Printemps 1708, une flotte jacobite de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d'Écosse afin de réclamer sa couronne.
De nos jours, Carrie McClelland s'inspire de cet épisode historique dans son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au coeur d'un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d'une de ses ancêtres, Sophia, et commence à écrire.
Mais elle se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l'intrigue de 1708, elle découvre une histoire d'amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé…




LITTÉRATURE JEUNESSE :


Pal papier 
Sommaire des chroniques en image

À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. ooooh je t'envie pour amanda et ses amis imaginaires et la mer en hiver.

    Courage pour trouver ton rythme de lecture, tu vas y arriver ;)

    RépondreSupprimer
  2. de belles lectures à venir en tout cas!

    RépondreSupprimer
  3. Je connais pas tes livres à part Rush mais bonnes lectures :D

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connais pas tes lectures mais je te souhaite de bonnes découvertes. Ces livres jeunesses sont très chouettes.
    Bon dimanche et bonnes lectures ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connais pas tes acquisitions mais bonnes découvertes !

    RépondreSupprimer
  6. J'adore le titre "Le premier jour de ma mort", ça donne super envie de le découvrir !

    Je te souhaite de belles lectures et une bonne semaine,
    Cajou

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connais pas tes nouvelles acquisition mais je te souhaite de belles lectures !

    RépondreSupprimer