Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2018 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Cnquante nuances de Grey

3 juin 2013

"Tu dois embrasser un tas de crapauds avant de trouver ton prince charmant. "

50 nuances de Grey

James E.L.
560 pages
Éditions JC Lattès (2012)
Collection Romans Étrangers

Lorsqu'Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d'entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier – jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille et l'invite à un rendez-vous en tête-à-tête.
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu'ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets... 

Extrait :

« Je grimace dans le miroir, exaspérée. Ma saleté de tignasse refuse de coopérer. Merci, Katherine Kavanagh, d'être tombée malade et de m'imposer ce supplice ! Il faut que je révise, j'ai mes examens de fin d'année la semaine prochaine, et, au lieu de ça, me voilà en train d'essayer de soumettre ma crinière à coups de brosse. Je ne dois pas me coucher avec les cheveux mouillés. Je ne dois pas me coucher avec les cheveux mouillés. Tout en me répétant cette litanie, je tente une nouvelle fois de mater la rébellion capillaire. Excédée, je lève les yeux au ciel face à cette brune qui me fixe, avec son teint trop pâle et ses yeux bleus trop grands pour son visage. Tant pis. Je n'ai pas le choix : la seule façon de me rendre à peu près présentable, c'est de me faire une queue-de-cheval.
Kate est ma colocataire, et elle a été terrassée par la grippe aujourd'hui. Du coup, elle ne peut pas interviewer pour le journal des étudiants un super-magnat de l'industrie dont je n'ai jamais entendu le nom. Résultat : elle m'a désignée volontaire. Je devrais relire mes notes de cours, boucler une dissertation, bosser au magasin cet après-midi, mais non - je me tape les 265 kilomètres qui séparent Vancouver dans l'État de Washington du centre-ville de Seattle pour rencontrer le mystérieux P-DG de Grey Enterprises Holdings, Inc., grand mécène de notre université. Le temps de ce chef d'entreprise hors du commun est précieux - bien plus que le mien -, mais il a accepté d'accorder une interview à Kate. C'est un scoop, paraît-il. Comme si j'en avais quelque chose à foutre. Kate est blottie dans le canapé du salon.
- Ana, je suis désolée. Cette interview, je cours après depuis neuf mois. Si j'annule, je n'aurai pas d'autre rendez-vous avant six mois et, d'ici là, on aura quitté la fac. Je suis la rédac' chef, je ne peux pas me permettre de planter le journal. Je t'en supplie, ne me laisse pas tomber, m'implore-t-elle d'une voix enrouée.
Elle fait comment ? Même malade, elle est à tomber avec ses cheveux blond vénitien impeccablement coiffés et ses yeux verts pétillants, bien que, pour l'instant, ils soient rouges et larmoyants. Je refoule une bouffée de compassion.
- Évidemment que je vais y aller, Kate. Retourne te coucher. Tu veux de l'Actifed ou un Doliprane ?
- Actifed, s'il te plaît. Tiens, voici mes questions et mon dictaphone. Tu appuies ici pour enregistrer. Prends des notes, je décrypterai.
- Ce mec, je ne sais rien de lui, dis-je en tentant vainement de réprimer ma panique croissante.
- Avec mes questions, tu t'en sortiras très bien Allez, vas-y. Tu as une longue route à faire II ne faut pas que tu sois en retard.
- O.K., j'y vais. Retourne te coucher. Je t'ai préparé de la soupe, tu pourras la faire réchauffer plus tard.
Il n'y a que pour toi que je ferais ça, Kate.
- D'accord. Bonne chance. Et merci, Ana - comme toujours, tu me sauves la vie.
Je prends mon sac à dos en lui adressant un sourire ironique. Je n'arrive toujours pas à croire que je me sois laissé convaincre par Kate de faire ça. Cela dit, Kate pourrait convaincre n'importe qui de faire ses quatre volontés. Elle est éloquente, forte, persuasive, combative, belle - et c'est ma meilleure amie.  »

Mon avis :

Ce livre se trouvait dans ma P.A.L. depuis un moment, et une lecture commune avec x-Ipso-Facto m'a donné l'occasion de le parcourir. J'avoue que j'étais réticente à le lire au vu des (trop) nombreux avis divergent sur la toile. Et, puis, il s'est avéré que je l'ai dévoré sur une journée à peine.
Ana est une fille simple, intelligente mais maladroite, qui finit ces études. Christian est une homme riche, séduisant et complexe, a la tête d'une grosse entreprise. Tout deux vont finir par se rencontrer. Et de là découlera une histoire amoureuse particulière. Au vu des chroniques, je m'attendais à plonger dans un univers SM assez poussé, avec des scènes de sexe qui se suivraient plus hard les unes que les autres. Mais, à mon grand étonnement, et pour avoir lu des ouvrages de La Musardine plus poussé, celles-ci sont assez « soft ». Loin de lui être soumise comme il l'espère, Ana restera une femme forte malgré sa timidité devant la complexité et le mystère qui entourent Christian.
Une histoire simple, un scénario peu poussé mais qui fait passer un agréable moment. J'ai pris plaisir à lire cette histoire d'amour, à fantasmer sur cet homme irréel.





À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Je l'ai aussi dans ma PAL mais je ne suis pas très tentée par le genre donc il va encore patienter !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu la trilogie des 50 nuances, j'ai voulu savoir au lieu d'écouter les critiques bonnes ou mauvaises, mieux vaut juger par soi-même ! le premier est très érotique et très sexe je dirais, mais au fil des tomes, l'érotisme est toujours présent, mais l'amour prend de plus en plus de place et surtout on se rend compte qu'Ana est une femme forte et pas si facile à amadouer que ça et reste déterminée dans ses choix...je le conseille, il faut le lire, ce n'est pas que de l'érotisme.....

    RépondreSupprimer
  3. Coucou ^^j'ai mis un lien dans mes partenaires et sur la critique cinquante nuances de grey :)

    RépondreSupprimer
  4. Coucou tu vas bien ? j'ai mis un lien sur la critique cinquante nuances de grey :) que l'on a en commun ;)

    RépondreSupprimer