Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2018 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Le journal d'un écrivain sans succès

3 juin 2013

"Je suis un ingénieur qui passe le plus clair de son temps
à faire semblant de travailler, je suis un faux écrivain ."


Le journal d'un écrivain sans succès
Jean-Fabien
190 pages
Éditions Paul&Mike (2013)
Collection Romans

Jean-Fabien est écrivain. Enfin, disons qu'il voudrait bien. En bon archétype du loser, il pense que ça l'aiderait peut-être à draguer, du moins à se faire des amis. Cadre dans une caricature de world company le jour, serial blogueur la nuit, il a décidé de se consacrer à l'étude du comportement féminin en milieu hostile, avec toute la rigueur scientifique que le sujet mérite – et toute la philosophie qu'il inspire.
Lui verrait bien le résultat de cette œuvre d'anthologie en belle place dans les librairies... Pas les éditeurs, qui estiment qu'il est à la littérature ce que le hachis Parmentier Findus est à la grande cuisine.
Mais être un auteur non publié ne signifie pas qu'on doit rester les bras ballants – ils pendent déjà bien assez comme ça. C'est pourquoi, entre deux siestes, Jean-Fabien a décidé d'agir.
Comment faire pour être publié ? Écrire, vous allez dire.
C'est bien, on progresse.      

Extrait :

« Être écrivain, c'est avant tout un état d'esprit. C'est avoir la conviction de son utilité, vouloir partager avec ses contemporains et les générations futures ses pensées, ses sentiments, ses ressentis. J'ai toujours été fasciné par l'effet que procure la rencontre avec un artiste. Je ne parle pas bien sûr de l'artiste de renommée internationale à côté de qui on se retrouve assis au resto, et qui ne cache pas sa lassitude de ne pouvoir disposer de quelques instants de tranquillité. Non, je fais référence à cette aura, à ce magnétisme que dégage le créatif, aussi insignifiant soit-il sur l'échelle du prix littéraire...

Avant, en soirée, je me présentais ainsi : « Bonsoir (oui, on est en soirée), Jean- Fabien, Chef de Projet. » En insistant bien sur le Chef, plus explicite que le Projet – qui peut signifier à peu près tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi). Alors que Chef, ça interpelle, ça sonne comme Chef de Rayon, ou Chef de Gare. Ça inspire un respect teinté de méfiance, voire de crainte. Il y a là-dedans du Caporal-Chef, de l'autorité et de la compétence. Mais bon, comme à peu près tout le monde aujourd'hui se présente comme Chef de quelque chose ou Responsable du reste, ce n'est plus tellement discriminant.

Depuis que j'ai découvert le potentiel érotique de l'écrivain (voir la première partie, merci de suivre), je sais que je veux le devenir. L'honnêteté réclame donc que je me présente comme tel. Mentir à une femme me ferait trop mal, d'autant que la gent féminine possède ce pouvoir aussi inutile qu'irritant de tout percevoir, repérer une tâche de gras sur une chemise fraîchement achetée, sentir le parfum de ta secrétaire sur ta peau, et se rappeler une promesse faite il y a deux ans, trois mois, cinq jours, trois heures, deux minutes et quinze secondes.

Désormais, lorsqu'une femme s'approche et me demande « et toi tu fais quoi dans la vie ? », je décoche, l'air détaché : « Moi ? J'écris... » »

Mon avis :

Il ne suffit pas de vouloir écrire pour devenir écrivain. « Le journal d'un écrivain sans succès » est l'histoire de Jean-Fabien,ingénieur rêvant de devenir écrivain. Mais ce à quoi il ne s'attendait pas, c'est que ce soit aussi compliqué. Devant l'accumulation de lettres de refus, il en vient à se demander si Internet ne serait pas LE moyen d'être enfin connu et reconnu.
Sous un humour parfois décapant et de l'auto-dérision, Jean-Fabien (l'auteur) nous fait découvrir le quotidien de Jean-Fabien (le personnage) et ses difficultés avec les femmes. Entre le récit , les extraits de son blog, des échanges de sms, la lecture est très fluide et l'ensemble harmonieux. Je me suis attachée à J-F (le personnage) et j'ai aimé la plume de l'auteur. Parfois mes pensées cinglaient devant tant de machisme. Et à la page suivante, je ne pouvais m'empêcher de rire. Entre le haïr et l'aduler, j'ai choisi le second. J'ai passé un agréable moment à le lire, et j'attends la suite...




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. J'en ai lu des critiques positives, je me laisserai surement tentée, bises !!

    RépondreSupprimer