Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

La Femme au miroir

5 septembre 2013

"Pourquoi ne puis-je me contenter de ce qui enthousiasmerait une autre ?"

 La Femme au miroir
Schmitt Eric-Emmanuel
480 pages
Éditions Le Livre de Poche (2013)
Collection Littérature & Documents

Anne vit à Bruges au temps de la Renaissance, Hanna dans la Vienne impériale de Sigmund Freud, Anny à Hollywood de nos jours. Toutes trois se sentent différentes de leurs contemporaines ; refusant le rôle que leur imposent les hommes, elles cherchent à se rendre maîtresses de leur destin. Trois époques. Trois femmes. Et si c'était la même ?

Extrait :

« - Je me sens différente, murmura-t-elle.
Personne ne prêtait attention à ses mots. Tandis que les matrones s'agitaient autour d'elle, celle-ci arrangeant un voile, celle-là une tresse, cette autre un ruban, alors que la mercière raccourcissait son jupon et que la veuve de l'arpenteur lui enfilait des chaussons brodés, la jeune fille immobile avait l'impression de devenir un objet, un objet passionnant certes, assez affriolant pour mobiliser la vigilance des voisines, un simple objet cependant.
Anne contempla le rayon de soleil qui, jaillit de la fenêtre trapue, traversait la pièce en oblique. Elle sourit. La mansarde, dont ce jet d'or trouait la pénombre, ressemblait à un sous-bois surpris par l'aube, où les paniers de linge remplaçaient les fougères, les femmes les biches. Malgré les bavardages incessants, Anne écoutait le silence voler dans la chambre, un silence étrange, paisible, touffu, lequel venait de loin et délivrait un message sous les jacasseries des commères.
Anne tourna la tête en espérant qu'une des bourgeoises l'avait entendue, mais elle n'attrapa aucun regard ; condamnée à subir leurs obsessions décoratives, elle douta d'avoir bien prononcé cette phrase :
«Je me sens différente.»
Que pouvait-elle ajouter ? Elle allait se marier tout à l'heure, pourtant, depuis son éveil, elle n'était sensible qu'au printemps qui déboutonnait les fleurs. La nature l'attirait davantage que son fiancé. Anne devinait que le bonheur se cachait dehors, derrière un arbre, tel un lapin ; elle voyait le bout de son nez, elle percevait sa présence, son invite, son impatience... En ses membres, elle éprouvait une démangeaison de courir, de rouler dans l'herbe, d'embrasser les troncs, d'inspirer à pleine poitrine l'air poudré de pollen. Pour elle, l'événement du moment, c'était le jour lui-même, frais, éblouissant, généreux, non ses épousailles. Ce qui lui arrivait - s'unir à Philippe - s'avérait dérisoire par rapport à cette splendeur, avril qui affermit champs et forêts, la force nouvelle qui épanouit coucous, primevères, chardons bleus. Elle désirait fuir ce réduit où se déroulait la préparation nuptiale, s'arracher aux mains qui la rendaient plus jolie et se jeter nue dans la rivière si proche.
A l'opposé de la croisée, le faisceau de lumière avait accroché en ombre la dentelle du rideau sur la chaux inégale. Anne n'oserait jamais troubler ce fascinant rayon. Non, lui annoncerait-on que la maison brûlait, elle resterait figée sur ce tabouret.
Elle frémit.
- Que dis-tu ? demanda sa cousine Ida.
- Rien.
- Tu rêves de lui, c'est ça ?
Anne baissa le front.  »

Mon avis :

Nous suivons l'histoire de trois femmes à des époques différentes, les chapitres alternant leur point de vue avec un vocabulaire, une ambiance, un rythme adaptés à chacune des intrigues. Anne vit à Bruges au temps de la Renaissance. Sur le point de se marier, elle se rend compte que ce n'est pas cette vie qu'elle désire chérir. La Nature l'appelle. Hanna vit dans la Vienne impériale. Jeune mariée à un haut personnage de la bourgeoisie, elle se voit jouer un rôle pour combler les attentes liées à son nouveau statut. Anny vit à Hollywood de nos jours. Actrice connue à travers le monde entier, elle se perd dans la déchéance, cumulant drogue, alcool et conquêtes dans l'espoir de se donner une contenance.
Trois femmes qui se sentent différentes. Étouffées dans une époque qui ne les comprend pas, emmurées par la vision qu'ont d'elles leur entourage, elles cherchent ce qui donnera enfin un sens à leur vie. Trois femmes qui se cherchent et dont le destin est lié. Trois histoires bouleversantes qu'on prend plaisir à découvrir. On s'attache à ces femmes. J'ai aimé parcourir ce roman à la belle écriture fluide et imagée.


 La Femme au miroir


À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.
Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Je ne connaissais pas, je ne suis pas spécialement tentée pour le moment mais au moins, j'aurai découvert quelque chose ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Il me tente plutôt bien, je verrai si je peux le trouver en médiathèque :)

    RépondreSupprimer