Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2018 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Le mystère du pont Gustave-Flaubert

27 septembre 2013

"C'est un livre, un vieux livre en papier, un vrai livre.
Il porte en lui le parfum de toutes les bibliothèques dans lesquelles il a séjourné. "

 Le mystère du pont Gustave-Flaubert
Thiry Pierre
314 pages
Éditions Books on Demand (2012)
Ce récit évoque quelques impressions sur des personnages réels : Gustave Flaubert, Giovanni Bottesini, Rouen, le pont Gustave Flaubert... Un grand écrivain, un compositeur de musique oublié, une ville normande, un pont levant peuvent-ils s'emmêler dans la même intrigue ? Giovanni Bottesini (1821-1889) et Gustave Flaubert (1821-1880) se sont-ils rencontrés ? Ce "roman", très imaginaire, où il est question : d'un vélo volé, d'un opéra disparu, du détective privé Jules Kostelos, d'une bibliothécaire portant le nom de Salammbô, du chat noir Charles Hockolmess et d'un rassemblement de vieux gréements à Rouen en 2017, apportera-t-il une réponse ?


Extrait :

« Tous ces grands princes de la marine à voiles étaient obligés de baisser la tête sous le ventre de ce pont qui malgré ses cinquante mètres de haut, ne parvenait pas à atteindre la hauteur des plus grands mâts. Tous avaient donc dû rabattre un peu, replier, démonter, le haut de leurs mâts pour ne pas dépasser la hauteur limitée. C'était donc à une longue procession de navires un peu abattus, à laquelle on pouvait assister. Comme s'ils avaient reçu le ciel sur la tête, ils défilaient telle une forêt élaguée, les voiliers rapetassés. Le spectacle était grandiose tout de même. Le pont, élevé de toute sa hauteur semblait sensible à l'hommage qui lui était rendu. Chaque équipage y allait de sa sirène, les mâts étaient pavoisés de toutes les couleurs. La cuvette dans laquelle Rouen somnolait se transformait en un résonnant amphithéâtre, rempli des vibrations d'un orgue gigantesque dont les tuyaux faisaient sonner leurs harmoniques sous la lyre du pont dont les cordages étaient tendus à l'extrême.  »

Mon avis :

Je tiens à remercier l'auteur qui m'a confié son ouvrage pour le chroniquer. C'est un récit riche, mais qui pourtant reste très fluide à la lecture.
Les références culturelles sont nombreuses et s'enfilent tour à tour tout au long du récit. On vogue entre une pseudo enquête policière où Jules Kostelos va tenter de retrouver un vélo et un livre historique, littéraire où l'on y croisera Berlioz, Shakespeare et Gustave Flaubert afin de savoir si l'opéra joué dans le cadre de l'Armada est signé Flaubert. Il faut du temps pour entre dans le récit et comprendre les nombreux détours de l'auteur qui m'ont parfois déstabilisée. Mais une fois le rythme trouvé, on se laisse bercer par les mots.
Je ne suis manifestement pas une littéraire, car j'ai dû passer à côté de nombreuses anecdotes ou références sans en comprendre toutes leurs significations. Mais, il n'en reste que j'ai trouvé ma lecture très agréable.






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX