Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Ena Fitzbel - Interview

5 février 2014


L'auteure se livre pour nous.

Parle-nous un peu de toi, Ena Fitzbel :

De formation scientifique, je travaille comme ingénieur dans un grand centre de recherche. Je suis maman de trois enfants de 17, 15 et 13 ans.
J’habite dans le sud-ouest de la France, mais mon imagination n’a pas de frontières.
J’ai deux passions : l’écriture et les langues étrangères dont je ne cesse de parfaire l’apprentissage ; toutes deux me permettent d’ouvrir des portes vers les autres.


As-tu toujours voulu écrire ? Qu'est-ce qui t'a donné envie d'écrire ?

J’écris des poésies depuis mon adolescence. Saint John Perse m’a beaucoup influencée. Mais très vite, je me suis sentie prisonnière d’un format trop étroit pour abriter mes histoires. Je dois vous dire que j’adore m’inventer des histoires ! Elles m’aident à échapper au monde réel.

Si tu devais évoquer « Un manoir pour refuge » que dirais-tu ?

À l’origine, Un manoir pour refuge est un rêve éveillé que je faisais souvent. J’avais bâti un manoir dans ma tête ; j’en connaissais tous les recoins. Je me réservais des instants dans la journée pour m’y réfugier en pensée. J’arpentais ses couloirs et je retrouvais tous les personnages qui l’habitaient. Je crois même que j’étais un peu amoureuse de Kenneth…
Bien évidemment, c’était avant que je ne couche sur le papier cet univers onirique.

Y-a-t-il un passage plus difficile à écrire que d'autres ?

Oui. Les passages qui mettent en scène de nombreux personnages sont ardus puisque je dois constamment être sur mes gardes pour ne pas les laisser dans un coin.

D'où tiens-tu ton inspiration ?

Comme je l’ai dit plus haut, je rêve beaucoup… et pas seulement pendant que je dors ! Aussi ai-je un tas d’univers que je visite selon mes humeurs. J’y dépose mes peines, mais aussi mes joies.

Pourquoi avoir choisi Bookelis pour te faire publier ?

Bookelis est une maison d’édition assez novatrice, puisqu’elle n’imprime qu’à la demande. Elle permet ainsi à l’auteur auto-édité de ne pas engager de frais excessifs pour être lu. Pour peu que l’auteur respecte quelques règles de base, comme de passer par un correcteur professionnel (Nathalie Zvenigorosky et Anne Sophie Bord ont été mes correctrices) et d’avoir une illustratrice douée (Morgane Herbstmeyer), l’aventure peut se révéler intéressante.

Quels sont tes projets dans l'avenir concernant l'écriture ?

Je pense donner une suite au Manoir pour refuge. Actuellement, j’écris un roman pour adultes, Des packs d’eau pour l’Afrique (sortie en fin 2014), où une jeune fille charmante mais un peu trop idéaliste est contrainte de faire un trajet en voiture avec le directeur adjoint de l’entreprise où elle travaille. Ce dernier, beau, jeune et arriviste, a répondu à une annonce de covoiturage que les collègues de la jeune femme ont déposée pour lui faire une mauvaise farce. Il s’attend à voyager à bord d’une Land Rover ; la jeune femme conduit une vieille 405 qui tracte une caravane pleine de packs d’eau destinés aux Africains. La suite, vous l’imaginez, risque d’être rocambolesque.

Si tu devais lister 5 choses qui tu embarquerais impérativement dans un monde imaginaire, ce serait...?

Pour entrer dans un monde imaginaire, il faut en général emporter avec soi son esprit, sa beauté (je ne parle pas du reflet que vous renvoie ce satané miroir), de la curiosité, une envie farouche d’amour et d’amitié et de belles robes !

Si tu devais remercier une personne, se serait... ?

Eh bien, je suppose que je manquerais d’originalité si je vous disais ma famille ! Aussi vous parlerais-je plutôt de tous ces auteurs d’hier et d’aujourd’hui qui ont nourri mon imagination et que je lis sans modération.

Et pour finir, un petit portrait chinois...

Si tu étais un film avec Louis de Funès, tu serais... Les aventures de rabbi Jacob
Si tu étais un livre, tu serais... Orgueil et préjugés de Jane Austen
Si tu étais un objet, tu serais... Le buste de Nefertiti
Si tu étais un type de musique, tu serais... La musique baroque
Si tu étais un vœu, tu serais... Ne jamais être seule

À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.
Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX