Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Marvin saison 1 – Le poinçonneur des Lilas ... et d'ailleurs

19 juin 2014

" J’ai pas fait exprès d’le bousiller, le type. "

Virgine Vincent
168 pages
Éditions La Bourdonnaye (2014)
Collection Pulp

Un beau jour, Marvin pète un câble, dans le métro, et poignarde un mec qui l’a bousculé sans s’excuser. Ça lui donne des idées. Ce meurtre devient ainsi le premier d’une longue série.


Marvin (La série):

D’un côté, y a Marvin, un jeune gars qui pète un câble, un jour, dans l’métro. Et qui bute un mec parce que ce mec s’est assis sur lui sans s’excuser. La fois de trop, quoi. Genre la goutte d’eau qui fait déborder l’vase. Du coup, ça lui donne des idées. Radicales et extrémistes. Alors ce crime promet d’être le premier d’une longue série.
D’un autre côté, y a Miles. Ex-flic, aujourd’hui alcoolo, dont la femme s’est sauvagement fait assassiner quelques années auparavant. Mais il garde ses entrées dans son ancien commissariat. Et le chef le rappelle, quand le tueur du métro fout le bronx dans Paris.
Au fond, Marvin et Miles se ressemblent. Aussi écorchés vifs l’un que l’autre, aussi névrosés, chacun à sa manière. Difficile de dire lequel des deux est le plus abîmé, lequel est le plus cinglé, lequel traîne les plus sombres secrets.
Difficile de prévoir ce que va donner le face-à-face final. Parce que, ouais, bien sûr qu’il va y avoir un face-à-face final. Quand Miles aura fini de traquer Marvin.
Un petit conseil : si vous prenez l’métro, bousculez pas Marvin.

Extrait :

« Je l’ai vu, que ça finirait mal, cette histoire. C’était quoi, ce message ? Si tant est qu’ça en soit un. Faut les exterminer avant qu’ils prennent le dessus. Y a pas à tergiverser pendant des heures, réfléchir à des trucs qu’existent pas, c’est ça qui te bouffe le cerveau. Faut agir. Sélectionner de bons éléments. C’est le combat que j’dois livrer. Le bien contre le mal. Ce qu’il me faut, c’est faire des fiches, des listes, des noms, des adresses, un carnet avec des notes. Tous ceux qui le méritent se retrouveront dans l’carnet. Avec un système de notation sous forme d’étoiles. Comme ces ringards qui vendent des bouquins que personne ne veut sur Amazon.»

Mon avis :

Marvin se met du jour au lendemain a tué des gens. Son terrain de chasse : le métro. Sa cible : tout le monde, peu importe son âge, son statut social, sa nationalité. Si tu déranges Marvin, tu y passes. C'est un personnage plutôt décalé, un peu psychopathe et totalement dérangé. En parallèle, nous suivons Miles un ancien flic qui s'est réfugié dans l'alcool suite au meurtre de sa femme. Il va se retrouver sur l'enquête et tenter de comprendre la folie qui pousse le tueur à s'acharner ainsi sur ses victimes. L'un et l'autre sont des personnages plutôt sombres, qui ont tendance à se perdre dans la folie en se parlant à eux-mêmes.
Si l'idée de base est plutôt intrigante, la lecture m'a laissée perplexe. Le récit à la première personne (des « je » à chaque chapitre, à chaque point de vue) et un langage plutôt cru, un peu spécial, m'ont plutôt perturbés : en passant d'un protagoniste à l'autre, je ne savais plus vraiment dans la peau de quel personnage je me trouvais. La façon de voir de Marvin et de Miles était similaire, morose et glauque. Et c'est dans un flou total que j'avançais dans le récit malgré une écriture très vive et entraînante. Je suis plutôt adepte des personnages décalés, des histoires originales où le style dénote par rapport aux restes de mes lectures. Mais il y avait un petit quelque chose qui me gênait ici et, arrivée au milieu de l'histoire, je me suis sentie perdue, incapable de situer qui faisait quoi. En bref, c'est avec un avis mitigé que je sors de cette lecture. A ceux qui veulent entrer dans la tête d'un tueur fou ou d'un flic paumé, cette lecture est pour vous.






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Comme la chanson de Serge Gainsbourg x) Sinon, le livre ne m'attire pas du tout :P

    RépondreSupprimer
  2. Le résumé ne m'attire pas du tout...

    RépondreSupprimer
  3. Ta chronique ne m'attire pas à découvrir ce livre, il a l'air spécial.

    RépondreSupprimer
  4. L'historie a l'air chouette mais le fait qu’apparemment on se perd facilement dans la narration me dérange donc je passe mon tour

    RépondreSupprimer