Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

L'écrivain national

4 septembre 2014

" Qui n'est pas attiré par les faits divers ?"

Joncour Serge
278 pages
Éditions Flammarion (2014)
Collection Littérature française
Le jour où il arrive en résidence d’écriture dans une petite ville du centre de la France, Serge découvre dans la gazette locale qu’un certain Commodore, vieux maraîcher à la retraite que tous disent richissime, a disparu sans laisser de traces. On soupçonne deux jeunes « néoruraux », Aurélik et Dora, de l’avoir tué. Mais dans ce fait divers, ce qui fascine le plus l’écrivain, c’est une photo : celle de Dora dans le journal. Dès lors, sous le regard de plus en plus suspicieux des habitants de la ville, cet « écrivain national », comme l’appelle malicieusement monsieur le Maire, va enquêter à sa manière, celle d’un auteur qui recueille les confidences et échafaude des romans, dans l’espoir de se rapprocher de la magnétique Dora.
Extrait :

« Les autres on les croise toujours de trop loin, c'est pourquoi les livres sont là. Les livres, c'est l'antidote à cette distance, au moins dans un livre on accède à ces êtres irrémédiablement manqués dans la vie, ces intangibles auxquels on n'aura jamais parlé, mais qui, pour peu de se plonger dans leur histoire, nous livreront tout de leurs plus intimes ressorts, lire, c'est plonger au cœur d'inconnus dont on percevra la plus infime rumination de leur détresse. Lire, c'est voir le monde par mille regards, c'est toucher l'autre dans son essentiel secret, c'est la réponse providentielle à ce grand défaut que l'on a tous de n'être que soi.»

Mon avis :

Serge est un auteur invité plusieurs jours dans le petit village reculé de Donzières pour présenter son travail et animer plusieurs ateliers autour de l'écriture. A peine arrivé sur place, il est intrigué par la disparition d'un octogénaire, mais surtout par la jeune femme, compagne du supposé tueur. Une fascination qui le pousse à enquêter malgré lui. De question en question, il va tenter d'en découvrir plus mais aussi attirer l'attention sur sa personne. Homicide ou simple disparition ? C'est la question que tout le monde se pose, mais lui n'a d'yeux que pour la mystérieuse Dora. « Tomber amoureux, c'est voir l'autre comme un mystère dont on ne supporte pas d'être exclu, c'est redouter de ne pas l'atteindre, ne plus penser qu'à une chose : le revoir, le côtoyer »
J'ai apprécié la façon dont l'auteur aborde l'amalgame qui est souvent fait entre l'écrivain en tant qu'individu et les personnages fictifs qu'il créait dans ses ouvrages, entre sa vie personnelle et les faits qu'il développe dans ses intrigues. Les gens vivant dans le village sont plutôt étranges et surprenants, n'hésitant pas à considérer Serge tantôt comme étant de la famille, tantôt comme étant un habitué de la région. Ce qui lui vaut quelques ennuis. Il se retrouve alors dans des situations incongrues où il est dérouté face aux comportements et réactions des villageois. L'enquête, qu'il décide de mener plus sur un coup de foudre pour Dora que par réelle intention de découvrir le coupable, est sympathique mais reste au second plan dans l'histoire. L'ambiance générale du livre prend le dessus : un petit village reculé où les problèmes sociaux rythment la vie de tous les jours ( alphabétisme, manque d'emploi). Le style fluide rend la lecture agréable et on se prend à se prendre de sympathie pour cet auteur, légèrement gaffeur mais ayant la main sur le cœur. Petit bémol pour la fin un peu expéditive à mon goût.

★★★★☆







À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.
Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Depuis le temps que je me dis qu'il faut que je lise quelque chose de Serge Joncour... Celui-ci, peut-être?

    RépondreSupprimer