Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Edition # 49

19 novembre 2014

Le Mag
 RENDEZ-VOUS DU MERCREDI.

Sorties de la semaine, coups de coeur littéraires de blogueuses, extrait,  devinette et portrait chinois d'un auteur : Marie Laurent

LES ATTENDUS DE LA SEMAINE

On aimera



LES IMMANQUABLES


Book"n"Love
Déstabilisant
Linda a 31 ans et, aux yeux de tous, une vie parfaite : elle a un mari aimant, des enfants bien élevés, un métier gratifiant de journaliste et habite dans une magnifique propriété à Genève. Cependant, elle ne supporte plus de faire semblant d être heureuse quand, en vérité, elle ne ressent rien d autre qu un sentiment grandissant d apathie et d indifférence.
Jusqu'au jour où elle retrouve un ancien petit ami. Jacob est un homme politique de premier plan et, lors d'une interview, il éveille en elle un sentiment oublié depuis longtemps : la passion.
Elle fera tout pour conquérir cet amour impossible et devra aller au plus profond d elle-même pour enfin trouver le bonheur.



Du temps pour Lire
Prenant
Natacha exerce le métier d'escort girl. Julie est à la recherche de l'âme sœur. Françoise est mariée à un mari indifférent. Martha mène une double vie en aventures sexuelles. Rosalie se retrouve enceinte d'un homme marié qui la rejette. Qu'ont toutes ces femmes en commun ? Est-ce la désillusion, la quête du bonheur et de l'amour, la recherche de l'épanouissement ou l'envie de s'émanciper de la dépendance des hommes ? 'Entre leurs jambes" c'est le récit singulier de cinq personnages où se mêlent sentiments, suspenses et des histoires haletantes jusqu'à la fin !.


INSTANT DE VÉRITÉ


PORTRAIT D'AUTEUR










Si vous étiez :

1. une couleur, vous seriez ?
Le rouge : la couleur de mon signe zodiacal, le Scorpion. J’aime aussi le jaune et le vert-absinthe ; les tons lumineux en général, en opposition avec le versant sombre et pessimiste de mon caractère.
2. Un oiseau, vous seriez ?
Un perroquet, car je suis bavarde, avec une tendance à me répéter. Quand je vivais au Portugal, celui de l’étage au-dessus me saluait chaque matin d’un amical « Ola ! ».
3. Un des cinq sens, vous seriez ?
La vue. Pour un auteur rivé à son écran, difficile de s’en passer.
4. Un film d’aventure, vous seriez ?
Je répondrais « Le patient anglais » pour les paysages, la peinture des sentiments et la musique, inséparable du film.
5. Une sucrerie, vous seriez ?
J’hésite entre les Werther original dont je faisais une grosse consommation devant l’ordi et le caramel d’érable.
6. Une matière scolaire, vous seriez ?
L’Histoire, ma passion depuis l’enfance. Ce n’est pas pour rien que la majorité de mes écrits sont des romans ou romances historiques. J’aime recréer des époques révolues et y faire évoluer des personnages fictifs ou réels, comme dans « La fiancée du tsar » ou dans mon histoire en cours qui se situe en Autriche-Hongrie à la fin du dix-neuvième siècle.
7. Un livre, vous seriez ?
Les Hauts de Hurlevent pour les personnages et la structure narrative. Je l’ai lu à treize ans : mon premier livre « adulte. »
8. Une émission de télé, vous seriez ?
La série « Un village français », pour son réalisme et l’empathie suscitée par ses héros ordinaires. En plus, le principal personnage féminin se prénomme Marie !!!!!
9. Un Dieu ou une déesse, vous seriez ?
Mars, le Dieu de la guerre, gouvernant mon signe zodiacal. Il doit me prédisposer à être une insurgée permanente, prête à monter au créneau pour toutes les causes justes (ou présumées telles.)
10. Une citation, vous seriez ?
Peut-être celle de Joséphin Soulary, en exergue à La fiancée du tsar : « Tout bonheur que la main n’atteint pas n’est qu’un rêve.»

RIEN QUE POUR LA COUVERTURE


La petite fille au cœur d’artichaut aime tout le monde et plus particulièrement le garçon né avec un cœur de pierre. Mais celui-ci ne sait pas (ne veut pas, ne peut pas ?) répondre à ses élans. Lorsqu'elle lui offre amoureusement une feuille de son palpitant, il la déchire en lambeaux. Elle lui en a tellement donné qu'il ne lui en reste plus beaucoup pour qu'il continue à battre...

L'enfant au coeur de pierre était né en décembre,
Et tous les médecins lors de l'auscultation
Annoncèrent aux parents qu'ils ne pouvaient entendre
Les battements du coeur de leur petit garçon.

EN MODE "E-BOOK"



 

Je me nomme Owen Odell et je vais mourir...
J’ai vécu trop longtemps et j’ai vu trop de choses. Je fais partie de la légende. Avant de quitter cette enveloppe charnelle, je voudrais me souvenir une dernière fois et raconter l’histoire telle qu’elle s’est réellement passée ; et pas comme les gens la racontent aujourd’hui au coin du feu. Car j’ai bien connu Jarek Mace, celui qu’on appelait alors l’Étoile du Matin. Le dernier héros des Highlands. Le libérateur. J’étais à ses côtés lorsqu’il a combattu les rois Vampyres et s’est dressé face à l’envahisseur angostin.
J’étais barde et je connais sa légende par cœur. C’est moi qui l’ai écrite. Mais j’ai laissé de côté la vérité. L’Etoile du Matin n’était pas ce héros aux cheveux blonds et aux yeux bleus débordant de bonté tel qu’on le chante aujourd’hui. Jarek Mace était un voleur doublé d’un menteur, un homme qui aurait égorgé sa mère pour le prix d’un bon repas.
Ceci est l’histoire d’un homme.
L’histoire d’une rédemption...
   
  


DEVINETTE

De quelle couverture de livre provient cette image ?




Réponse de la semaine précédente:
Livre à découvrir : "Anita Blake Tome 11"
Vous voulez apparaître au prochain numéro : sariahlit[@]gmail.com

À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Les romances policières de chez Milady me tente de plus en plus =)

    Sweetness

    RépondreSupprimer