Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Pour une liberté

23 janvier 2015

" Si seulement elle m'avait permis de lui faire confiance, elle serait libre. "


Mériguet Mathieu
396 pages
Auto-Édition (2014)
Quentin vit avec sa fiancée en banlieue parisienne. La vie est morose, il est temps de rentrer à la propriété familiale, une vaste bâtisse située dans le sud de la France, perdue dans la forêt. Paul, son frère, veille sur la propriété en attendant le retour de Quentin. Bûcheron de métier, il vit loin de la civilisation, à l’abri de ses dangers. Il est en communion totale avec la nature,  qui lui permet de trouver le repos qu’il cherche.
Mais Paul se montre mystérieux depuis quelques mois. Il est distant, et les rumeurs courent à son sujet. Au village, tout le monde redoute Paul, cet ermite robuste et solitaire, qui agit avec une obsession grandissante. Mais plus que tout, c’est la propriété qui inquiète, cette immense maison perdue dans les bois, qui porte dans ses murs un lourd passé. Quel mystère cache donc la forêt ? Que va découvrir Quentin une fois sur place ?

Extraits :

« La vie dont je rêvais était autre, et pourtant, je devais m'en contenter. Si les apparences étaient sauves, je n'étais pas pour autant hors de danger. Le moindre faux pas pouvait me coûter cher, et me faire basculer dans la tourmente. Un nouvel échec ferait tomber le masque, et je ne saurais feindre plus longtemps d'être cet individu calme, équilibré et raisonnable, respecté de tous. Le passé viendrait trahir le présent, et je sentirais à nouveau monter en moi cette violence et cette folie irrésistibles qui dominaient mes sens.  »

« Je pensais avoir tourné la page, mais ce n’était pas le cas ; je cédai à la tentation de revivre un instant de bonheur avec elle. C’était idiot, je m’égarai de manière infantile, dominé par mes sentiments. L’irréparable était commis, et risquait de se reproduire. Car le charme qu’elle dégageait m’empêchait de jouir de ma raison, et je craignais de suivre mon instinct. Heureusement, il n’en fut rien, car Marina disparut de mon existence, et de celle de ses proches. Le soulagement tout d’abord ressenti laissa place à l’inquiétude, car le mystère était entier. Qu’était-elle donc devenue ? Elle n’avait donné d’explications à personne, pas même à sa mère, effondrée que sa fille lui soit enlevée du jour au lendemain. À ce jour, Marina avait disparu depuis deux ans déjà. »


Mon avis :

Quentin, un professeur trentenaire, habite à Paris avec sa fiancée Caroline. Alors qu'ils espéraient y construire une vie tranquille et appréciable, les choses semblent être plutôt difficile lorsqu'on vit en banlieue parisienne : un environnement social peu accueillant, les difficultés financières, le tension ressenti au travail sont autant de raisons qui les poussent à vouloir partir pour retrouver leur village natal. Caroline est de plus en plus morose et s'enferme dans une dépression. Quentin espère redonner un nouveau souffle à son couple en prenant un nouveau départ, loin de l'environnement qui les oppresse. En pleine campagne, le frère de Quentin, bûcheron de métier, gère le domaine familial. Mais Paul semble avoir changé et Quentin s'inquiète pour lui.
Je suis assez mitigée concernant cet ouvrage. Je pensais entrer tout de suite dans l'intrigue proprement dite présentée dans le résumé : la vie dans le sud de la France. Hors, l'auteur passe la première moitié de son ouvrage à nous décrire ses personnages, la vie qu'il mène jusqu'ici sur Paris et les événements qui les poussent à partir. Cela est certes nécessaire pour cerner l'ensemble de l'intrigue. Mais la narration est plutôt lourde dans cette partie : peu de dialogues, peu d'actions, de nombreuses répétitions. Si bien que cela m'a semblé un peu lourd à digérer. Par la suite, le récit s'améliore, même si il y a encore quelques maladresses dans les dialogues.
Quentin n'est pas un personnage qu'on arrive à porter dans son cœur ; il est manipulateur, arrogant et égoïste. Il nous décrit sa compagne comme une femme effacée et faible et son frère comme un homme imposant mais cachant un cœur tendre. L'intrigue se met en place une fois le trio réuni et tout se déroule rapidement, dans une ambiance confinée où les fantômes du passé rattrapent peu à peu notre héros.
En bref, Pour une liberté renferme une bonne intrigue avec du potentiel. Mais les longueurs du début et les dialogues ont alourdi ma lecture.

★★☆☆☆

Avis de Sabrina :

Quentin et sa fiancée, Caroline, vivent à Paris. Cette dernière est en pleine dépression suite à une accumulation de problèmes : la vie désastreuse en banlieue, l'infidélité de Paul, son agression par des voyous. Rien ne va plus entre eux. Ils décident alors de quitter cette vie pour rejoindre Paul, le frère de Quentin, en pleine campagne, dans la maison familiale. Ils pourront alors se reconstruire et être enfin heureux. Paul est un amoureux de la nature, fuyant la ville et les gens. Malgré tout, il les accueille à bras ouverts, heureux de retrouver son frère, avec qui il a des liens très forts (et des secrets partagés). Cette nouvelle vie semble plaire à tout le monde, mais très vite, Quentin se pose des questions sur ce que semble cacher son frère. Les rumeurs vont bon train au village... Que va-t-il découvrir ?
Concernant la couverture, je la trouve simple, jolie, mais le seul rapport avec le roman est le lieu de l'intrigue. Je n'y retrouve pas cette atmosphère particulière que dégage le texte. Je dois avouer que j'ai vraiment eu du mal à accrocher au début du roman. Cela m'a semblait très long à se mettre en place. Au bout de 80 pages, environ, j'ai commencé à rentrer dans l'histoire. J'ai compris à ce moment-là que tout le début avait servi à poser le cadre, les personnages et que c'était vraiment nécessaire pour saisir le reste de l'intrigue.
La narration se fait du point de vue de Quentin. Cette perspective permet, en général, de s'identifier plus facilement aux personnages. Ça n'a pas du tout était le cas pour moi. Quentin est une sorte d'anti-héros tout à fait détestable. Il est arrogant, rancunier, bloqué dans le passé, et violent. Il tient un rôle pour se montrer tel qu'il n'est pas. Au final, on ne sait plus vraiment à quel moment il fait semblant...
Les autres personnages ne sont pas forcément plus attachants. Ils ne sont pas nombreux, nous sommes un peu dans un huis-clos. Au côté de Quentin évoluent son frère Paul, un homme amoureux de la nature, limite asocial, rustre, un peu ermite. On retrouve aussi Gaby, un alcoolique lubrique, qui est l'ami de son frère mais qu'il déteste depuis qu'il est convaincu qu'il a un rôle dans la mort de ses parents. Il y a aussi les deux femmes de l'histoire, dont le portrait qui leur est fait n'est pas franchement glorieux : sa compagne Caroline, dépressive et amorphe avant de se porter soudainement mieux à l'approche de sa nouvelle vie et Marina, son grand amour, une droguée manipulatrice.
Pas très attachants mais très bien décrits. La psychologie des personnages est très approfondie. L'auteur nous fait voyager entre le présent et le passé. A force de descriptions, nous prenons conscience de l'évolution des personnages L'auteur a le mérite de faire comprendre certaines actions par le biais de leur psychologie. Ils participent vraiment tous à l'évolution de l'intrigue. Ce sont eux qui l'amènent là où l'auteur le souhaite.
La trame est extrêmement bien ficelée. Même si j'ai découvert assez vite ce que cachait Paul, je n'ai pas été au bout de mes surprises. Il n'y a pas d'action, pas de rebondissement à tout bout de champs. Cependant, l'écriture, la façon dont les choses nous sont présentées, éveillent notre curiosité. J'ai vraiment eu envie de savoir vers quoi tout ça allait me mener. Le final est très bon, même si j'aurais souhaité un peu plus de développement, mais il est très cohérent avec le reste du roman.
L'écriture de l'auteur est fluide et se lit assez facilement. J'ai noté cependant quelques maladresses, notamment au niveau des répétitions dans les faits, avec l'évocation des évènements du passé. Les dialogues manquent de spontanéité, d'oralité. Malgré ses quelques petits défauts, ce livre ne laisse pas indifférent.
C'est un thriller psychologique sur la liberté, les choix de vie, le poids des secrets, les erreurs du passé, l'amour, les liens qui unissent les gens. Un roman un peu long à se mettre en place mais très bien amené vers un final inattendu. Mathieu Mériguet est un jeune auteur prometteur qu'il me plaira de suivre.

Chroniqué pour Sariah'lit dans le cadre du projet "A la découverte d'auteurs francophones".
Le blog de Sabrina : https://lepetitmondedegren.wordpress.com/








À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. C'est ma prochaine lecture mais ton avis ne m'encourage pas beaucoup ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout depend du lecteur. Certains ont semblé avoir adoré. Le fond est bon.

      Supprimer
  2. Je te rejoins totalement sur cette lecture, comme tu le sais déjà. ;)

    RépondreSupprimer
  3. Dans l'ensemble je partage ton avis :) il y a certaines longueurs au début, mais après j'ai bien accroché ! par contre j'ai détesté Quentin !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas du tout tentée par ce livre.

    RépondreSupprimer