Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Ça parle de nous, ça parle de vous

12 mars 2015

" Nous sommes des anonymes de la terre comme Loi. "

Lorne Sandrine
106 pages
Éditions Amalthée (2015)
Collection Poésie
Tel un portraitiste qui croque les visages, Sandrine croque les âmes, simplement avec malice, via l’art de la rime, de l’alexandrin, du sizain.
Vous découvrirez, avec un vocabulaire quelque peu argotique, ces personnages, ces atmosphères qui font le quotidien de notre monde rural actuel. Ainsi, vous aurez un autre regard sur le tabellion, le facteur, le gindre, le médecin de campagne, le tribun, le bistrotier ou la maison de retraite…
Cette ode à la campagne décrite ici avec fraîcheur, légèreté, gouaille et révérence est aussi drôle qu’émouvante.
Vous vous y retrouverez, car on respire tous le même air ; Ici, vous en aurez la chanson.
Extrait :

« Je serai Feu follet, tu seras ma luciole,
Ainsi tu me donneras, encore douce lumière,
Ainsi tu perdureras, mes orgueilleuses prières,
Tu seras Contenu... Moi je serai ta Fiole. »

Mon avis :

A travers des phrases courtes et vives, l'auteure nous propose de découvrir une quarantaine de pamphlets sur le monde rural. Du coiffeur au fleuriste, en passant par le médecin ou la maison de retraite, chaque personne ou lieu a droit à ses rimes. L'auteure utilise un ergot plutôt vieillot pour faire ses descriptifs, des hyperboles pour exagérer certains traits des personnages. Il n'y a pas de fil conducteur entre les pamphlets, ou tout du moins, je n'en ai pas ressenti. Il s'agit plutôt d'un hymne à ces petits villages où tout le monde se connaît, où chaque personnage est caricaturé pour mettre en avant ce qui le définit dans son rôle, ce qui fait qu'on aime vivre dans cette promiscuité entre individus.
Je ne suis pas une grande fan de poésie, et je dois dire que l’utilisation de termes désuets ne m'a pas facilité la lecture, malgré le lexique en fin d'ouvrage. On ne peut pas dire que le vocabulaire soit pauvre. Bien au contraire. Sandrine Lorne utilise des mots qui, jusque là, m'étaient inconnus. J'ai du m'y reprendre à plusieurs fois pour comprendre ce que l'auteure nous décrivait. Pour le reste, elle a parfaitement cerné l'ambiance et les grands « personnages » qui vivent dans nos campagnes. J'ai plus particulièrement apprécié ces dernières proses qu'elle dédie à son époux. On y ressent toute l'affection qu'elle lui portait (voir extrait).

★★☆☆






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Je vous remercie de votre critique, et souhaite ardemment que vous ayez passé un bon moment de lecture. Effectivement c'est un hymne au monde rural et à ses personnages quelquefois atypiques. Pamphlétairement vôtre. Sandrine Lorne

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas du tout fan de poésie donc je vais passer mon chemin ...

    RépondreSupprimer