Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Eden, les disparus

24 avril 2015

Jeantet Gabrielle
428 pages
Auto-Éditions (2015)
La vie est faite d'une succession d'événements. Certains nous apportent du désarroi tandis que d’autres nous comblent de joie ou de réconfort.C’est comme ça que tout a commencé. Une disparition, un café servi à un inconnu et ma vie a été bouleversée.J’ai compris que je n’étais plus maître de mon existence. Quelqu’un d’autre en avait pris le contrôle.Un monde parallèle ? De la science-fiction ! me direz-vous… jusqu’à ce que la paume de votre main touche le voile d’eau bleuté qui vous sépare d’Eden.
Extrait :

« - Comme tu as pu le remarquer, nous sommes répartis en trois groupes. Il y a les citoyens vêtus de bleu, les visiteurs vêtus de noir, et les fusionnés vêtus de blanc. Les Anciens font partie des fusionnés ainsi que les membres du Conseil.
Tu devras respecter des règles simples. Les Repères, comme Erika, les connaissent aussi pour vous aider et vous conseiller. Les citoyens n’ont pas besoin de ces règles car leur nature ne les pousse pas à la faute.
Si ces règles sont enfreintes, tu signes ton déclassement et peut-être même ton effacement !
Je garderai un œil vigilant sur toi. Les Anciens m’ont demandé de faire une pause dans mon travail au sein du Conseil. Je ne vais pas les décevoir.
Ne pas mentir, ne pas voler, ne pas tuer, ne pas envier son prochain…
Je l’entends presque me réciter les dix commandements. Mais il y en a d’autres beaucoup plus ahurissantes : ne pas parler trop fort ou crier, ne pas courir et ne pas parler de Thesan ou de ma vie d’avant. Je dois « l’oublier » comme il l’a bien relevé.»

Avis de Katia :

Le livre de Gabrielle Jeantet m’a attiré par son titre, par sa couverture et par son résumé ! Que des bons points pour une lecture qui s’est avérée très agréable… La mise en place d’une introduction et d’un prologue piquent la curiosité du lecteur.
Le récit écrit à la première personne met en scène Amyline, une jeune femme de dix-huit ans, ayant déjà en charge sa famille suite au décès de son père (sa mère étant en dépression et sa petite sœur). Amyline est obsédée par les disparitions. Son petit-ami, Tom, n’a plus donné signe de vie depuis deux longues années. Depuis, la jeune femme est attentive à toutes les affaires de disparition, faisant une enquête parallèle mais rien ne la préparera à la triste réalité. Dans un monde parallèle nommé Eden, les Anciens recherchent les meilleurs éléments sur Thesan (notre monde) afin de les faire fusionner avec leurs doubles vivants à Eden. Le résultat de cette fusion est non seulement la disparition pure et simple de l’individu vivant sur Thesan mais aussi celle des souvenirs et des sentiments. Sur Eden, il n’existe ni la haine, ni l’amour. Les citoyens ne vivent pas en couple, les enfants sont élevés dans des centres, on choisit pour eux leur métier et leur logement. Lors d’une rencontre surprenante avec Tom, Amyline arrive sur Eden. Mais son seul objectif est de retrouver Tom et de rentrer chez elle. Elle apprendra par la suite que les billets de retour sont très rares. Lorsqu’un initié ne parvient pas à réussir les épreuves pour parvenir à la fusion, il disparaît purement et simplement. Le monde d’Eden est loin de la perfection. Amyline sera entrainée dans une bataille dont la liberté sera le seul objectif.
Lorsque j’ai lu le résumé mettant en avant les disparus qui malheureusement sont présents dans notre quotidien grâce à la presse, j’ai fait un rapprochement avec une autre œuvre qui avait ce même thème : Terrienne. Mais je vous rassure, seul le thème est identique car le reste du récit n’a rien voir. Gabrielle Jeantet a une jolie plume qui évolue tout en douceur en nous faisant prendre conscience de ces faits d’actualités qu’on voit régulièrement notamment sur les réseaux sociaux. Mais combien de ces personnes sont retrouvées ? En parallèle avec ces évènements, on découvre un monde qui évolue bien différemment du nôtre tout en étant lié. La plume prend un tournant fantastique et de SF. On découvre sous les traits d’Amyline, une jeune femme combative qui se refuse à abandonner le sentiment d’amour qui symbolise l’être humain qu’elle est, même s’il va de pair avec celui de la haine, de la colère et de la jalousie. Elle rencontrera Joshua, son instructeur, un Ancien, et en tombera amoureuse. La présence d’Amyline sur Eden et sur ceux qu’elle approchera, déclenchera des sentiments qui sont proscrits. Joshua s’ouvrira à l’amour… Dès lors, elle apprendra que les Anciens ne sont pas si sages car ils décèleront en elle des pouvoirs considérables. Et au lieu de les utiliser pour le bien d’Eden, la décision de faire effacer Amyline sera prise. Mais de quoi on-t-ils peur ? Pourquoi les meilleurs éléments disparaissent ? Et surtout quel résultat résultera de cette ouverture de sentiments chez les habitants d’Eden ?
Le récit est intense dès le début. On rentre dans le vif du sujet pour ne plus en sortir. Je me suis attachée aux personnages, autant les principaux que les secondaires qui tiennent une place importante. J’ai aimé la volonté d’Amyline d’avoir des réponses, l’incertitude de Joshua (même si je ne l’ai trouvé guère perturbé par les sentiments d’amour qui l’habitent), le caractère autoritaire de Tom, le grain de folie de Marlène, et la douceur de son double Erika, le Repère d’Amyline. L’auteur a su me surprendre sur le déroulement du récit. Rien n’est jamais acquis… J’ai juste trouvé la fin trop rapide. Même si j’ai apprécié le final, je l’ai trouvé simple, sans trop de difficulté. Gabrielle Jeantet est une jolie plume francophone et une nouvelle fois, j’ai la preuve que l’auto-édition est un moyen de découvrir de jolis romans qui ne trouvent pas de maisons d’éditions. D’ailleurs un immense merci à Sariahlit pour cette très belle initiative de découverte de ces auteurs…

Chroniqué pour Sariah'lit dans le cadre du projet "A la découverte d'auteurs francophones".
Le blog de Katia : http://revesetimagines.canalblog.com/






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :