Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2018 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Edition # 70

29 avril 2015

Le Mag
 RENDEZ-VOUS DU MERCREDI.

Sorties de la semaine, coups de coeur littéraires de blogueuses, extrait,  devinette et portrait chinois d'un auteur : Fleur HANA


LES ATTENDUS DE LA SEMAINE

On aimera

LES IMMANQUABLES


Lovereadandbooks
Road trip haletant
Zoé, quinze ans, vit seule avec son père depuis la mort de sa mère. Alcoolique et violent, ce dernier est incapable de s occuper de sa fille. Will, dix-huit ans, rêve d arracher celle qu il aime à ce quotidien triste et sans avenir. Une nuit, après s être battu avec le père de Zoé, Will emmène la jeune fille, et ensemble, ils décident de tout laisser derrière eux. Ils prennent la route, direction Las Vegas, avec un rêve un peu fou : s y marier et être heureux, simplement.
Mais la police est à leurs trousses et Will ne tardera pas à avoir des ennuis. Entre les deux amoureux, la tension monte et ils vont réaliser que les rêves, même les plus doux, doivent avoir une fin...


Les lectures de Lily
Coup de coeur
Depuis son retour d’Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux Gens heureux lisent et boivent du café, son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.
Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?
Agnès Martin-Lugand est l’auteur des best-sellers Les gens heureux lisent et boivent du café et Entre mes mains le bonheur se faufile. Le premier s’est vendu à plus de 300 000 exemplaires en France et sera bientôt adapté au cinéma. La vie est facile, ne t’inquiète pas en est la suite.

INSTANT DE VÉRITÉ


PORTRAIT D'AUTEUR





  



Si vous étiez :

Angie et Valentin répondent au portrait chinois…

1. Angie : Si j’étais une épice, je serais…
Valentin : …du curry, c’est bon si tu en mets un peu mais si tu te lâches, ça te file la gerbe.
Angie : Heu… je suis là si ça ne t’ennuie pas. Je te file la gerbe ?
Valentin : Disons que tu peux être indigeste, parfois.
Angie : Question suivante, merci.

2. Valentin : Si j’étais une qualité, je serais la perfection.
Angie : C’est pas une qualité, ça. Et c’est utopique, on te demande de répondre avec un minimum de réalisme.
Valentin : Toi, tu serais la mauvaise foi.
Angie : Parce que la mauvaise foi c’est une qualité ? Tu serais la gourmandise, pose ce cupcake.
Valentin : T’as raison, c’est vachement une qualité la gourmandise. La perfection, je te dis.
Angie : Ne jamais contrarier les fous…

3. Angie : Si j’étais une fleur, je serais une rose… délicate, et…
Valentin : …pleine d’épines. Je suis d’accord. On peut tomber d’accord, c’est pas mal.
Angie : Je te frappe maintenant ou on attend d’être hors caméras ?
Valentin : Tu vois, des épines, c’est ce que je disais.

4. Valentin : Si j’étais une série télé, je serais Doctor Who.
Angie : 21 Jump Street pour pouvoir rouler une pelle à Johnny Depp.
Valentin : Moi aussi je suis juste à côté, si ça ne t’ennuie pas.
Angie : Ben monte dans ton TARDIS et va faire un tour dans l’espace, que je puisse fantasmer sur Johnny, tu seras gentil.

5. Valentin : Si j’étais une femme historique, je serais… attends… heu… c’est quoi cette question ? J’y tiens à mes burnes !
Angie : Marie-Antoinette, j’adore la brioche.
Valentin : T’as vraiment rien compris à cette citation.
Angie : J’aime la brioche.
Valentin : Je ne sais pas ce que je vais faire de toi…
Angie : Va m’acheter de la brioche, rends-toi utile.

6. Angie : Si j’étais une héroïne de romance, je serais moi-même.
Valentin : Un peu facile, non ?
Angie : Elle n’avait qu’à suivre la nana qui nous pose les questions, aussi…
Valentin : Moi, je serais bonasse si j’étais une nana et je me taperais le héros irrésistible dont le prénom commence par un V et finit par « alentin ». Mais j’ai un peu de mal avec ces questions sexistes.

7. Angie : Si j’étais un groupe de musique, je serais Muse.
Valentin : Quelle surprise, je suis sûr que tous les lecteurs sont estomaqués par cette révélation.
Angie : Tu as un souci avec Muse ?
Valentin : Aucun, juste que la bonne musique a arrêté d’être produite après 1975. Allez, 1980 grand max.
Angie : Réac.
Valentin : Groupie.

8. Valentin : Si j’étais une des 7 merveilles du monde, je serais… C’est quoi déjà les 7 merveilles du monde ?
Angie : Laisse tomber, c’est comme les 7 nains, on va commencer à compter et il va nous en manquer une. Classique.
Valentin : T’as raison, next.

9. Valentin : Si j’étais un souvenir inoubliable, je serais la première fois que j’ai embrassé Angie.
Angie : Oh, c’est mimi ça…
Valentin : Je parle du fait que c’est inoubliable pour toi.
Angie : Ah oui. Connard.
Valentin : Je t’en prie.

10. Angie : Si j’étais un proverbe, je serais une expression en mandarin qui a l’air vachement sage et inspirée mais qui, une fois traduite, signifie « t’as pensé à acheter du PQ ? »
Valentin : Pas mal. Je valide.
Angie : Toi-même tu sais qui est le boss.
Valentin : C’est ça, faisons croire au commun des mortels que tu es une héroïne au caractère fort alors que tu ne résistes pas à mon sourire. Et à mon corps de rêve. Ces gonzesses… toutes les mêmes.
Angie : Je pense que je ne vais pas attendre d’être hors caméra pour te frapper.


RIEN QUE POUR LA COUVERTURE


Ma vie s’est toujours déroulée telle une autoroute continuellement rectiligne. Aucun obstacle, il me suffisait de toujours aller droit devant.
Mais, me voilà au bord du précipice ! Je n’ai que deux options : attendre la mort ou sauter. Moi, j’ai choisi ! J’ai sauté…
Pour survivre, j’ai renoncé à mon humanité et désormais, j’appartiens à un monde dont je ne soupçonnais pas l’existence. Tout aurait été si simple si je ne devais pas retourner vivre parmi les humains tout en cachant ma vraie nature.
Je ne vous ai pas dit ? Je repars de zéro ! Mon passé a été effacé, je ne connais plus personne et je dois me reconstruire une nouvelle vie dans une ville totalement inconnue. Je dois également défendre et sauver Ondania – mon monde secondaire – d’un être que je n’ai jamais vu pour ne pas mourir, encore…
Mais moi… qui me sauvera ? Je m’appelle Evalyn et je suis une sirène.
  
EN MODE "E-BOOK"




Le roi Manfred se meurt, et le royaume d’Abhorn vacille dans le souffle irrégulier du monarque. Son fils aîné, le prince-servant Haert, à qui reviendrait légitimement la couronne, se protège des complots en éliminant tous ceux qui se dressent entre le trône et lui. S’il a le soutien de dame Katryn, son épouse et maîtresse intrigante aux sombres secrets, il s’attire l’inimitié de son frère, Saulen, et de sa sœur, Elvire, qu’il écarte habilement du pouvoir. D’autre part, il a dissout la compagnie des Dames d’Yssel, commandée par Moéva d’Arézar.
Cette guerrière-héroïne a pourtant combattu avec lui pour repousser l’assaut des Pillards pourpres et a tout perdu dans la bataille. Mais elle doit à présent s’exiler en Outre-Ezard. De son côté, Brilliân, premier-chevalier attitré de la princesse Elvire, part enquêter dans cette région dont il est originaire, car il y pressent l’éveil d’une menace. Il croise Moéva en route et voyage avec elle. On a confié à la mercenaire la garde d’une jeune lunarelle, descendante des demi-elfes, aux pouvoirs magiques naissants.
Mais surtout, au-dessus de ce monde fragile, la lumière d’Yssel, l’étoile reine du ciel et protectrice de la terre, faiblit dangereusement sans que personne ne s’en aperçoive. La véritable guerre n’a peut-être pas encore commencé, et son enjeu dépasse probablement les frontières du royaume.


 


 En promotion jusqu'au 4 mai

DEVINETTE

De quelle couverture de livre s'agit-il ?






Réponse de la semaine précédente:
Livre à découvrir : "La venue des faë."

À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. un beau jour peut être de Lauren Graham au édition milady romance

    RépondreSupprimer
  2. Il me semble reconnaître la photo de Fleur Hana ;-) Une auteure que j'adore. J'ai lu les deux mêmes livres que toi et, à chaque fois, un coup de coeur.

    RépondreSupprimer
  3. très jolie portrait de Fleur Hana !
    en tout cas un mag très intéressant ! merci pour ton article ;)

    RépondreSupprimer