Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2018 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

La surface de réparation

20 avril 2015

" Cette famille malgré moi... "

Gillot Alain
225 pages
Éditions Flammarion (2015)
Collection Roman
Quand sa soeur débarque à Sedan et lui confie pour quelques semaines son fils de 13 ans, Vincent se sent piégé. Ce solitaire a rompu depuis longtemps avec sa famille et affiche un goût modéré pour les enfants, même s'il entraîne les jeunes footballeurs de la ville. Comment s'y prendre avec ce neveu qui fuit tout contact et passe la nuit à jouer aux échecs ? Et comment Léonard va-t-il réagir face à cet oncle inconnu, lui qu'un simple imprévu, geste ou parole, peut faire totalement paniquer ? La surface de réparation est l'histoire d'un homme qui n'attendait plus rien de la vie et dont les certitudes, par le miracle d'une rencontre, vont voler en éclats.
En cherchant à sortir de son enfermement un enfant qui se révèle atteint du syndrome d'Asperger, il se pourrait bien que Vincent s'ouvre de nouveau au monde.
Extrait :

« -Est-ce que vous savez jouer ?
Le vouvoiement m'a déstabilisé, autant que le timbre de voix, qui était plus proche de celui d'un adulte que d'un garçon de son âge.
-Non, ai-je répondu en m'avançant dans la pièce.
J'ai posé le plateau sur le lit, tandis qu'il continuait à déplacer les pièces. L'échiquier était presque vide et tout se jouait entre le fou et un cavalier, à supposer que je les aie identifiés correctement. Je pensais qu'il n'avait pas vu le plateau, focalisé sur le jeu, mais, sans quitter des yeux sa partie, il a saisi un morceau de fromage et l'a croqué à pleines dents.
-Vous avez peur de ne pas comprendre.
-Pardon ?
-Les adultes prétendent qu'ils n'ont pas envie de jouer, mais c'est un mensonge. Ils ont peur de ne pas comprendre. Si vous voulez, je peux vous apprendre. »

Mon avis :

Vincent est entraîneur de football à Sedan auprès de jeunes adolescents. Sa vie tourne autour du football. Blessé au genou lors d'un match, il a dû renoncer à ses espoirs de carrière pour se tourner vers l'apprentissage des joueurs. Un soir comme un autre, sa sœur Madeleine débarque à l'improviste chez lui pour lui demander un service : garder son fils pendant quelques jours le temps d'une formation. Vincent n'a pas des relations que l'on pourrait qualifier d'ordinaire avec sa famille. Après une enfance plutôt sombre et remplie de souffrances, il a préféré s'éloigner d'eux. Aussi, c'est bien malgré lui qu'il accepte de l'aider. Léonard, treize ans, a un comportement étrange : isolé et fermé sur lui-même, il passe ses nuits à jouer aux échecs fuyant le regard des autres.
Vincent est un personnage plutôt solitaire que la vie n'a pas gâtée. L'arrivée de Léonard va bouleverser son petit univers. Il va devoir faire des concessions et s'ouvrir à une autre personne. Ce changement va opérer dans les deux sens : Léonard va beaucoup apprendre au contact de son oncle qui va l'emmener sur un terrain de football. Le sport va devenir un moyen pour eux de communiquer. C'est lors d'un incident que Vincent va découvrir que Léonard est atteint d'Asperger, une forme d’autisme. En dehors de tout le côté footballistique que j'ai eu du mal à apprécier, c'est avant tout l'aspect humain et la manière dont Léonard va surmonter sa différence pour s'intégrer qui marque dans le récit. L'auteur nous permet de voir ce syndrome sous un angle différent, sans fioriture. 
La surface de réparation est une histoire touchante, un peu simpliste sur certains points. Je ne suis pas spécialement une adepte de ce sport, mais il s'agit d'une lecture agréable et plaisante.

★★★☆☆






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :