Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Elina

19 mai 2015



Latouche Cindy
388 pages
Édilivre (2014)
Elina a quatorze ans. Élevée dans un monde d’hommes, elle se passionne depuis sa plus tendre enfance pour le monde de la chevalerie. Son rêve de devenir un jour chevalier semble utopique, jusqu’au jour où l’annonce publique d’un étrange concours vient chambouler sa vie.
Elle sera amenée à braver les interdits, dépasser ses limites, et surtout, découvrir une vérité douloureuse, enfouie depuis des années…
Extrait :

« Elle leva la tête vers lui pour contempler son visage.
Celui-ci, contradictoire, profondément marqué par la vie, exprimait à la fois douceur et sévérité. Ses cheveux brun foncé, peu entretenus, lui tombaient dans la nuque. Ses yeux marron étaient cernés de petites rides,certaines, rieuses. Il était robuste et costaud, franc et honnête. Bien qu’il n’ait que quarante-quatre ans, il paraissait en avoir vécu cent. Il n’avait pas eu une vie facile, du moins, d’après ce qu’Elina en savait. Elle ne connaissait pas grand-chose de son passé. Ni son père, ni ses frères n’abordaient jamais le sujet, et elle le déplorait. Elle avait tant de questions. Quel âge avait-elle à la mort de sa mère ? En était-elle responsable ? Sa mère avait-elle été malade ? Aucune ne franchit ses lèvres. Elle les portait, tel un douloureux fardeau, depuis des années. »

Avis d'Aely :

Elina a 14 ans, est la seule fille d'une fratrie de 4 enfants et rêve depuis son jeune âge de devenir chevalier, la première femme chevalier. Alors lorsque cette année-là le roi décide d'organiser un concours pour recruter de futurs apprentis, elle y voit sa chance, même contre l’avis de son père. C’est une jeune femme rebelle, têtue mais avec des valeurs et une noblesse de caractère que beaucoup pourrait lui envier.

Je dois dire que dès le début j'ai été prise dans l'histoire grâce à la plume fraîche et agréable de Cindy Latouche. Les personnages sont de suite captivants et les liens qui les attachent nous les rendent encore plus proches. Entre Elina et Aymeric, son frère, son confident, son allié en tout, bêtises comme joie l'auteure nous décrit une relation de presque jumeau.
Les rivalités existantes ensuite entre les deux cadets Aymeric encore, rarement sérieux, saltimbanque dans l’âme, protecteur attitré de sa sœur et Gauthier plus triste et sombre mettent un sentiment de réalité dans cette famille qui pourraient être celle de tout un chacun. Et puis vient William, l'aîné, déjà adulte malgré ses 17 ans et chevalier de réserve pour faire l'équilibre et la balance entre les plus jeunes.
Le secret que cache leur père sur la mort de leur mère continue à ferrer le lecteur dans sa découverte.
Seul Williams semble avoir un vague souvenir de ce qu'il s'est passé ce jour-là et beaucoup de réactions du père nous laisse supposer un secret grave et peut-être trouble pour cette famille qui semble tout faire pour rester discrète.
L'éducation qu'il leur fait donner, son besoin de vouloir les garder éloignés de ce concours laisse présager de sombres mystères que le lecteur n'aura qu'une hâte ...découvrir.
Et ce si possible sans danger pour ces jeunes héros qu'il aime déjà.

Outre la famille nous découvrons aussi au travers de son amitié avec Alixe l'éducation de bonne famille qu'Elina est sensée acquérir plutôt que celle des armes qu'elle préfère. Nous avons donc un très bon aperçu de la vie à cette époque et des relations sociales au sein d'un village.
J'ai découvert avec ce roman toute la recherche que l'auteure a du faire en amont pour nous donner ce relief et cette ambiance réaliste.
Les autres personnages nous touchent aussi parfois de façon tendre, d’autre de manière abrupte. Les sentiments de la fratrie Codeugnal sont sincères, francs tant dans l’amour que dans la haine, et l’écriture de l’auteure sait nous les représenter de façon directe et simple.

Alixe est la meilleure amie d’Elina. Petite elle partageait le même rêve. En grandissant Alixe s’est plus conformée à son rôle de jeune fille au grand dam parfois d’Elina. C’est une jeune femme extravertie, douce et avec du caractère, mais toujours prête pour faire sourire ses amis.

L'avancée de l'histoire et la mise en place du concours va encore une fois emmener le lecteur à la suite de notre héroïne, le faire trépigner d'impatience ou bien tressaillir d'inquiétude. Comment une jeune femme va-t-elle pouvoir espérer réaliser son rêve de devenir chevalier?
Le quatrième de couverture nous y prépare en nous laissant déjà croire que cela sera possible mais il ne nous dit pas par quelles épreuves nous allons passer?
Autant Elina que le lecteur allons vivre cette compétition dans le stress de la découverte, de la réaction de ses proches, mais aussi dans la peur que cela ne tourne mal pour Elina ou même pour Aymeric son complice de toujours. Car les choses avançant ils sont de plus en plus soudés, envers et contre tous. Les dissensions entre les frères vont aussi nous mettre mal à l'aise car nous sentons bien le malaise de Gauthier mais il faudra connaitre le fin mot de l'histoire pour découvrir à quel point est profond son désarroi et sa rancœur et surtout quelle est en la source.
De même nous allons rencontrer au cours de ces joutes d'autres participants plus ou moins agréables, plus ou moins respectueux des règles. Certains vont nous émouvoir, d'autres nous donner de l'urticaire mais cela ne fera qu'amplifier notre bonheur de continuer à lire page après page.
C'est donc un superbe roman que je viens de terminer et dont j'ai hâte de suivre un jour la suite. Tant la plume de Cindy Latouche que l'histoire en elle-même m'ont tenue en haleine. J'ai vécu avec ces jeunes gens pendant toute ma lecture et je referme donc ce roman avec tristesse et aussi une joie intense d'avoir pu le découvrir grâce au rendez-vous de Sariahlit avec les auteurs francophones.
Alors si vous aimez la chevalerie, une héroïne rebelle, de l'amitié profonde, de l'amour aussi et des belles scènes d'action ce roman est pour vous. Attention par belles scènes d'action je n'entends pas combats réels mais la description des joutes à l'épée, à la lance ou à cheval m'ont fait vibrer comme devant un écran.
C'est donc un joli coup de cœur.

Chroniqué pour Sariah'lit dans le cadre du projet "A la découverte d'auteurs francophones".
Le blog d'Aely : http://aelyfofo.wix.com/lespassionsdaely






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Coucou :)

    Et oui deux articles en deux jours, et je peux vous dire que ce n'est pas finit. Deux autres arriveront d'ici peu.
    Quoi qu'il en soit, je vous amène aujourd'hui ma chronique concernant "Le mystère de Lucy Lost" de Michael Morpurgo chez Gallimard Jeunesse.

    - http://tinkerbells-readings.blogspot.fr/2015/05/le-mystere-de-lucy-lost-de-michael.html

    Bonne journée,

    Bisous, bisous,

    Tinkerbell.

    RépondreSupprimer
  2. tu mélanges les lettre et ça fait Aline :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La preuve que c'est donc un très joli choix de prénom, n'est-ce pas.... ? ;o))

      Supprimer
  3. Il a l'air pas mal, mais ce n'est pas l'univers que j'aime en lecture...

    RépondreSupprimer