Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Les incorrigibles enfants de la famille Ashton 1

18 mai 2015

" Qui trouve, garde, pas vrai ?"

Wood Maryrose
310 pages
Éditions Flammarion (2015)
Collection Grands formats
«On dit parfois des enfants très vilains qu'ils doivent avoir été élevés par des loups. C'était le cas des Incorrigibles enfants.» Au Domaine Ashton, les Incorrigibles enfants n'ont rien d'ordinaire : l'un hurle comme un loup, l'autre mord, le troisième chasse les écureuils. Heureusement mademoiselle Penelope Lumley, jeune gouvernante, accepte avec enthousiasme le défi que lui promet son nouveau poste. Penelope sera-t-elle capable de civiliser les Incorrigibles à temps pour le bal de Noël de Lady Constance ?
Extrait :

« Ce n'était pas le premier voyage en train de mademoiselle Penelope Lumley, mais c'était le premier qu'elle faisait seule.
Comme vous le savez peut-être, voyager seul est une tout autre histoire que de voyager accompagné. Seuls, les gens ont tendance à s'inquiéter, surtout s'ils sont en route pour un endroit inconnu, un nouveau foyer, un entretien d'embauche, ou (dans le cas de mademoiselle Lumley) un entretien d'embauche dans un endroit inconnu qui pourrait très bien finir par devenir son nouveau foyer. »

Mon avis :

Trois jeunes enfants ont été retrouvés, lors d'une partie de chasse, errant dans les bois du domaine Ashton. Surnommés les incorrigibles, la famille adoptive ne les considère que comme des sauvages, indisciplinés et hors de contrôle. L'arrivée de Miss Pénélope Lumley, jeune gouvernante à peine sortie de l'académie pour jeunes filles pauvres où elle a bénéficié d'une bonne éducation, va changer les choses. Suivant les préceptes d'une certaine Agatha Swanburne et une valise remplie de livres, Pénélope est déterminée à apprendre aux jeunes enfants à être civilisés et à s'adapter à leur nouvelle vie dans la famille Ashton. Cela s'avère être un réel challenge pour Pénélope : les enfants préfèrent hurler à la lune ou chasser les écureuils plutôt que de rester sagement assis.
Les incorrigibles enfants de la famille Ashton est un récit jeunesse plutôt original. Pénélope, faute d'être réticente face à la situation, prend le problème à bras le corps et déploie d'ingéniosité pour éduquer ces enfants qui semblent avoir été élevés par des loups. Elle surmonte les problèmes. Peut-être un peu trop facilement : j'aurais aimé voir un peu plus de réserve, de maladresse dans ses actes, puisqu'il s'agit d'une novice dans la charge d'enfants. Peut-être aurait-elle dû avoir peur également de se retrouver dans cette situation ? L'intrigue offre de nombreux mystères : l'identité des enfants, la manière dont ils ont atterri si près du manoir, la raison qui pousse le cocher à roder autour du domaine constamment ... Mais j'ai trouvé le début de l'histoire un peu lente à aborder cette part de mystère plus en avant.
Un conte improbable sympathique qui ne m'a toutefois pas complètement séduite.

★★✰✰✰






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Bonjour,
    Un rêve souvent développé.
    L'oncle d’Amérique à qui on peut tout concéder.
    Le renard dans le petit prince explique la situation très simplement.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, ces indications ne m'aident pas plus à "comprendre" le récit.

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup apprécié cette histoire, je l'ai trouvé amusante, pleine de fraicheur, le tout dans une ambiance un peu désuète... Beaucoup de questions restent sans réponse dans ce premier tome, c'est vrai. Vous n'avez pas parlé des illustrations, peut-être ne les avez-vous pas appréciées, pour ma part, je les ai trouvées très mignonnes et elles "collent" parfaitement à l'ambiance du roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas un oubli, juste un choix de ma part de développer mon avis personnel ainsi, même si, comme tu l'indiques, elles collent parfaitement au récit.

      Supprimer