Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Le fossoyeur

18 juin 2015

" Première règle du fugitif: toujours avoir une lame sur soi. "

Sternbergh Adam
272 pages
Éditions Denoël (2015)
Collection lunes d'encre
Il se fait appeler Spademan, le Fossoyeur, presque un nom de super-héros. Vous ne saurez jamais son vrai nom. Il a été éboueur. Un jour, il a trouvé un bébé dans un sac-poubelle. Quelques années plus tard, sa femme est morte dans la série d’attentats radioactifs qui a vidé New York de ses habitants.
C’était il y a longtemps : une autre vie.
Maintenant, Spademan est tueur à gages. Il est resté dans les ordures, mais son salaire a considérablement augmenté. Il n’est pas sexiste : homme, femme, il s’en fout. Vos raisons, il s’en fout. D’ailleurs, le fric aussi il s’en fout.
Et quand on lui demande de tuer la fille du richissime prédicateur T.K. Harrow, une gamine qui vient tout juste d’avoir dix-huit ans, il n’y voit aucun problème. Mais dans la toile de Harrow, pour la première fois de sa sinistre carrière, Spademan n’est pas la plus grosse araignée.
Extrait :

« Je ne veux rien savoir de vos motivations. On vous doit du fric ? On vous a tabassé ? Escroqué ? Un autre que vous a décroché la promotion que vous convoitiez ? Vous voulez vous taper la femme de votre pote ? Ou vous venger de celle qui s’est tapé votre mec ? Un type vous a bousculé dans le métro sans s’excuser ? Je m’en fous. Je ne suis pas votre confesseur.
Considérez-moi plutôt comme une balle de revolver.
Point barre. »

Mon avis :

Spademan était éboueur avant qu'une bombe saline n'explose au cœur du métro de Times Square réduisant New York à un cocon radioactif où il ne fait pas bon à vivre, une zone zéro où les seuls habitants restants préfèrent se connecter au réseau pour échapper à la réalité violente. Depuis ce jour, c'est un assassin qui traque ses cibles à travers la ville avec seulement un nom, sans aucune question sur la motivation de son employeur, tant qu'il est payé. C'est un être froid, qui ne fait pas de distinction entre son ancien emploi et l'actuel : tout est question d'élimination de déchets. Pourtant, comme souvent avec ce genre de protagoniste, Spademan se révèle capable d'empathie et de conscience, surtout quand sa nouvelle mission, à peine âgée de 18 ans, est enceinte.
Le fossoyeur est une intrigue atypique nous plongeant directement dans l'esprit d'un tueur. D'abord cynique et sombre, le caractère de Spademan change alors que sa mission prend un tournant totalement différent et que les souvenirs viennent l'assaillir et le déstabiliser. Un anti-héros, à la fois sympathique et antipathique, qui nous fait découvrir son monde, un New-York ravagé par les propres actes des hommes. Mais aussi une vie de dépendance à la technologie à travers ces lits reliés au réseau informatique qui permettent à ceux qui en ont les moyens de se construire une vie parfaite, un monde imaginaire dans lequel ils se perdent. C'est un récit à la fois effrayant et addictif que nous propose Sternbergh : l'intrigue est originale, captivante mais il y a aussi ce côté âpre du Spademan qui dérange. Il faut quelques pages pour s'habituer à la plume de l'auteur, au manque de tirets qui signalent la présence de dialogues normalement ; ou pour se plonger dans la tête du personnage qui parle d'une voix acerbe, acide qui cache sa démence sous-jacente. Mais ensuite, la lecture s'avère ponctuée d'actions et est intense, si bien qu'on est happé par ce roman peu ordinaire. Un thriller noir avec des personnages forts et une ambiance post-apocalyptique prenante.

★★★★☆






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.
Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Coucou =)
    Un livre qui m'intéresse beaucoup, j'aime bien la couverture et le résumé, et ton avis donne très envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  2. passion-bouquins21 juin 2015 à 14:03

    il parait pas mal du tout

    RépondreSupprimer
  3. Ton avis est convaincant...Pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer