Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

De ronces et d'écume

5 novembre 2015

" La roue du destin était lancée. "

Guisiano Danielle
248 pages
Éditions Rebelle (2015)
Collection Émeraude
Après un séjour de plusieurs années dans un pensionnat en Angleterre, Évy retrouve avec bonheur sa terre d'Irlande, la tête emplie de rêves d'indépendance et de liberté. Mais le sort en a décidé autrement. Au lendemain d'un bal masqué, le réveil est plus que surprenant. Ce qu'elle considère comme pure mascarade se révèle être un vrai serment de mariage. La voilà désormais unie au sulfureux et inaccessible baron de Kerry. Et si le lien le plus indéfectible n'était pas celui contracté devant Dieu ?
Extrait :

« Évy se ratatina sous la honte et le désespoir
-Une dernière chose, ma nièce, n’oubliez pas que le baron, ici présent, vous fait don de son nom et son titre. Soyez-en digne.
Digne ! Quel culot ! Elle manqua s’étouffer en ravalant les paroles amères qui lui montaient aux lèvres. Mais jamais elle n’aurait voulu contrarier son oncle, il avait été un père pour elle. Sans un mot, elle se leva, acquiesça de la tête, s’inclina en une rapide révérence et quitta le bureau sans savoir comment ses jambes pouvaient encore la porter.
Ce malotru ! Comment avait-il osé travestir la vérité ? La faire passer pour une moins que rien aux yeux de ses parents. Elle se jura qu’elle le lui ferait payer, une telle traîtrise ne pouvait rester impunie. Il voulait l’épouser ? Soit ! Ni son nom, ni son titre ne le mettrait à l’abri du calvaire qu’elle comptait lui faire endurer, en guise de représailles. »

Mon avis :

En 1845, en Irlande, Evelyn Abbott appelée Evy se réveille dans la chambre de sa cousine auprès d'un homme inconnu après une soirée masquée plutôt arrosée. Adam Sullivan, avec qui elle s'est mariée par mégarde, l'a confondue avec sa cousine Emmy, à qui elle ressemble comme deux gouttes d'eau, hormis la couleur de leurs yeux. Sans souvenir et perdue, Evy ne se laisse pas impressionner par la situation et renvoie l'homme puisque sa virginité semble intacte. Mais c'est sans compter sur la ténacité d'Adam qui fait tout son possible pour garder la jeune femme auprès de lui pour sauvegarder sa réputation. Ils ne se connaissent nullement et vont devoir apprendre à s'apprivoiser. Une situation plutôt frustrante pour nos héros qui vont cumuler quiproquos et non-dits.
Une romance historique que je voulais découvrir depuis un petit moment, intriguée par la couverture de l'ouvrage. De ronces et d'écume est un livre qui se lit vite. L'écriture de Danielle Guisiano est fluide et prenante. Les situations dans lesquelles se mettent les personnages sont cocasses. Evy et Adam ne se parlent pas, ils ne se comprennent pas et se mettent des barrières là où un simple dialogue pourrait régler les choses. Le petit plus réside dans un mystérieux homme noir qui œuvre dans l'ombre contre le couple. Cela amène un peu de suspense et de drame dans l'histoire. J'aurais pu avoir un coup de cœur pour ce récit si, durant la seconde partie de l'ouvrage, je n'avais pas à plusieurs reprises tiqué sur certains rebondissements, certaines explications, des choses surprenantes mais aussi déstabilisantes. Je ne m'y attendais pas, et ces passages m'ont paru insensés pour le cadre de l'époque. Au final, une lecture que j'ai beaucoup apprécié, même si une partie manquait de sens.

★★★☆☆




Née en 1966 à Marseille, Danielle grandit dans les collines d’Allauch, bercée par les contes fantastiques provençaux (elle fut longtemps persuadée qu’à chaque pleine lune, un loup-garou rôdait dans le village endormi…) De ces années, elle a gardé le goût des mythes et des légendes qu’elle transpose au-travers de ses écrits dans un environnement plus moderne et urbain. A l’âge où les autres noircissent leur journal intime, Danielle se lance dans un premier roman, jamais finalisé, égaré au fonds du grenier familial.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :