Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Croire

10 mai 2016

"Que ce soit un homme, et non une femme, ne me dérange pas. J’aime les deux, indifféremment."

Marie Nathalie
208 pages
Éditions Bookmark (2016)
Collection romance M/M
Étudiant en art, Fabien pensait avoir la vie devant lui et esquissait lentement ses projets d'avenir.
Lorsqu'il apprend que la mort prématurée de son père a été causée par une maladie génétique dégénérative et héréditaire, son monde s'écroule. Les doutes et la peur l'assaillent, pour son frère... pour lui-même...
Face à cette réalité, il lui faudra mobiliser son courage pour surmonter l'épreuve qui l'attend. Sans parler de Gaël, ce danseur qu'il vient de rencontrer et pour qui il éprouve déjà des sentiments surprenants.
Peut-il se permettre d'espérer un futur ensemble alors que cette menace invisible plane sur lui ? Malgré les incertitudes, Fabien veut y croire.
Extrait :

« Je n’ai pas envie de le regarder et je ne peux pas lui parler sans le faire. Ce serait, je serais ridicule, de nouveau. Qu’est-ce qu’il a ce type pour me mettre si mal à l’aise?
Je me décide à relever la tête et me tourne vers lui. Je tombe littéralement dans la profondeur de ses yeux chocolat. Je frissonne. Pas de doute, ça ne va pas, pas du tout. »

Avis de Nina :

Tous les matins, Fabien prend le train pour se rendre à la fac où il prépare une licence en arts plastiques. C’est un homme qui est souvent dans sa bulle et ne fait pas attention au monde qui l’entoure. Ce matin-là, alors qu’il est en pleine lecture, un homme vient l’aborder et lui demander s'il peut s’asseoir à ses côtés. Fabien, qui ne comprend pas vraiment pourquoi l’homme lui demande la permission alors que cela se déroule en heure de pointe, l’autorise à s’asseoir.
C’est alors que les deux hommes vont se retrouver chaque matin pour faire le trajet ensemble. Ils apprennent à se connaître et, à chaque fois, à la demande de Gaël, Fabien lit des passages du livre qu’il a emporté. J’ai beaucoup aimé ce passage. Je les imaginais tout deux dans le train, je l’imaginais lui lire les passages (que l’auteur a très bien choisi d’ailleurs). On y retrouve notamment des passages du “Petit Prince” et cela m’a donnée envie de le relire.
Fabien est bisexuelle. Actuellement, il est avec une femme, seulement leur relation ne se porte pas très bien. Sa copine est une fêtarde alors que lui est plutôt casanier. De plus, il n’est pas amoureux d’elle. Ils finiront donc par se séparer. C’est alors que Fabien, novice en amour n'étant jamais tombé amoureux, se met à éprouver des sentiments de plus en plus fort envers Gaël et finit par tomber amoureux, pour la première fois de sa vie. Débute alors une jolie histoire d’amour entre ces deux hommes dont l’un est peut-être touché par une maladie génétique dégénérative. Pour mon premier roman M/M, je suis très agréablement surprise. Le fait que ce soit une histoire d’amour entre deux hommes n’a en rien dérangé ma lecture.
A sa façon, Nathalie Marie nous fait découvrir cette terrible maladie. Avec ce roman elle nous emporte dans un univers triste mais cela est réalisé avec beaucoup de douceurs et compassion.En bref, Croire est une lecture touchante et addictive.
J’ai beaucoup aimé cette histoire et le fait d’en apprendre plus sur cette maladie, tout le monde n’a pas la chance de Fabien malheureusement. Une fois la lecture entamée, j’ai eu du mal à m’arrêter.

★★★★☆



Nathalie Marie (nom de plume) est auteur de romances gays - M/M.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Il semble très touchant ce roman... Avec une belle douceur! Et que dire de la magnifique couverture qui a su dès le début me séduire :-)

    RépondreSupprimer