Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2018 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Demande-moi pardon

2 mai 2016

"JE SUIS LÀ! "

Robotham Michael
420 pages
Éditions JC Lattès (2016)
Collection Thrillers
Quand Piper et Tash, deux amies de toujours, disparaissent un dimanche matin, l’enquête captive le pays tout entier, mais on ne retrouvera jamais les deux adolescentes.
Trois ans plus tard, durant le plus grand blizzard du siècle, un mari et sa femme sont sauvagement assassinés dans la ferme où Tash vivait autrefois. Un suspect a été arrêté, un jeune homme perturbé qui entend des voix et affirme avoir vu une fille poursuivie par un homme des neiges.
Convaincu que Piper et Tash peuvent être encore en vie, le psychologue Joe O’Loughlin persuade la police de rouvrir l’enquête. Mais plus il s’approche de la vérité, plus cela vient dangereux.
Une fille compte sur eux et se bat pour sa vie…
Extrait :

« Souvent, les coupables ont l'air détendu parce qu'ils n'ont plus à s'inquiéter - ils ont déjà été pris. Les innocents craignent les erreurs et les bévues. Les témoins peuvent mentir. Les preuves être perdues. Sans parler des jurés douteux, des juges acrimonieux et des policiers corrompus. »

Mon avis :

Les filles de Bingham, Piper Hadley et Tash McBain, sont deux jeunes adolescentes disparues du jour au lendemain trois années plus tôt. La police a depuis longtemps cessé de les rechercher, supposant à tort qu’elles s’étaient enfuies loin de chez elles. Mais aujourd’hui, le corps enfoui sous la glace d’une jeune fille vient remettre en cause l’enquête. Joe O'Loughlin psychologue, père de famille séparé depuis que sa fille et sa femme ont été les victimes d’un fou, s’intéresse de près à ce qui aurait pu leur arriver alors qu’un jeune homme perturbé est arrêté pour le meurtre sauvage d’un couple dans l’ancienne maison de Tash.
Demande-moi pardon est un récit qui vous colle à la peau longtemps après en avoir parcouru les lignes. Dès le début de notre lecture, nous savons qu'elles ont été détenues durant tout ce temps, à la merci d'un homme brutal et sadique qu’elles surnomment Georges. Tash a pu fuir, mais ne nous savons pas si elle est ou non encore en vie. La voix de Piper, en parallèle au récit, nous raconte son quotidien pendant cette séquestration. Les idées viennent de manière désordonnées en découvrant peu à peu les faits, pour ne pas révéler la manière dont elles en sont arrivées là. Michael Robotham manœuvre son histoire habillement, sans jamais nous révéler l’identité de l’homme. J’ai vraiment été surprise de le découvrir, les soupçons ne s’étant jamais posés sur cette personne. Ce qui rend l’intrigue intéressante à parcourir est ce point de vue de Piper, une jeune victime. Joe, le héros de l’histoire, est de son côté très complexe : il doit composer avec son emploi, les proches événements qui ont bouleversé sa vie et sa maladie qui devient de plus en plus présente. Il ne peut s’empêcher de prendre à cœur les événements et se laisse embarquer, bien malgré lui, dans l’enquête. Je n’ai pas eu l’occasion de lire les précédents titres de l’auteur autour de Joe. Mais celui-ci se lit très bien indépendamment. Nous avons tout ce qu’il faut pour appréhender l’intrigue.

★★★★☆



Michael Robotham est un ancien journaliste d'investigation qui a travaillé en Australie, en Grande-Bretagne et en Afrique.
En 1993, il quitte le journalisme pour se lancer dans l'écriture de biographies. http://www.michaelrobotham.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Je note, ça a l'air assez psychologique et très intéressant... J'espère être surprise par la fin, moi aussi! :)

    RépondreSupprimer