Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Propos d’homme à homme

17 mai 2016

"Moi. Celui là. Qui était-il ? Jusqu’ici, le fils de mère. Rien de plus. Forcément trop."

Koridwen Elen Brig
153 pages
Auto-Éditions (2016)
Loup, jeune homme solitaire écartelé entre une mère qui pose en martyre et un métier d'ingénieur en armement qu'il commence à détester, se plaît à fréquenter "en spectateur" les milieux homosexuels.
Puis il rencontre le fascinant Pietro, autour duquel gravitent les vedettes d'un cabaret transformiste et leurs amis.
Moitié gourou, moitié mécène, Pietro convie sa bande à une folle équipée à travers le Maroc des fêtes déjantées, des paysages inoubliables et des communautés d'étrangers à la dérive.
Mais qui est vraiment, au fond, ce personnage aussi troublant qu'inclassable ?
Entraîné dans son sillage, Loup sent que peu à peu, le danger se précise...
Extrait :

« En bas, dans un salon d’une nudité sauvage, un bref message imprimé sur un bristol : “Cher Loup, tu n’es pas ceux qui s’investissent à demi, et je sais que tu aimes le risque. La réponse à tes questions t’attend à Casablanca.”
Et voilà. Il courait toujours devant, se retournant à peine pour m’inviter à le suivre. Logique de l’histoire - mon histoire ! Dédaigné. Dénoncé.. A travers celui du chat, le regard de Pietro m’avait suivi de pièce en pièce, scrutant mon désir de comprendre. Une sujétion naissante est-elle un spectacle si émouvant, si ridicule, si délectable? »

Avis de Nina:

Elen Brig Koridwen nous raconte l’histoire de Loup, un jeune homme qui se surprend à apprécier le milieu homosexuel et transformiste. Il finit ainsi par découvrir cet “univers” qui est loin de lui être familier. Un soir, il fait la rencontre de Pietro et ses amis dont leur rêve est d’être des femmes. Lors de leur rencontre, Pietro le défend alors qu’il est victime de moquerie de la part de ses amis.
Un jour, Loup apperçoit un mot que Pietro lui a laissé lui dictant d’aller à Casablanca pour trouver réponse à ses questions. C’est ainsi que Loup décide de partir en direction du Maroc. Là-bas, accompagné de Pietro et ses amis, il va vivre quelques aventures tumultueuses. C’est alors qu’il commence à se poser des questions sur sa sexualité, il pense n’aimer que les femmes mais cela est peut-être en train de changer.. J’ai beaucoup aimé les passages du voyage au Maroc, j’avais presque l’impression d’y être!
En revanche, j’ai vraiment eu beaucoup de mal avec cette lecture car je l’ai trouvée assez complexe et j’ai eu du mal à vraiment comprendre ce que je lisais à cause du vocabulaire qu’a choisi l’auteure. Il y avait beaucoup trop souvent des mots que je ne connaissais même pas. Quand c’est deux ou trois mots de temps en temps ça passe encore mais là honnêtement c’est limite si je devais pas avoir un dictionnaire à côté de moi pendant ma lecture. Je suis vraiment navrée pour l’auteure mais je n’adhère pas à ce style de roman: c’est trop complexe pour moi qui n’ai pas l’habitude. Je lis souvent le soir pour me détendre, mon cerveau ayant déjà fonctionné toute la journée et là je devais me concentrer à 100% pour essayer de comprendre le déroulement de l’histoire et le moindre passage alors que la lecture est pour moi un plaisir. Là, je n’en ai pris aucun, je n’arrivais pas à rentrer dans l’histoire. Je pense tout simplement que ce n’est pas une lecture qui convient à de jeunes lecteurs, elle est plus appropriée à un public “qui a la connaissance du vieux français”
Bien entendu, je ne dis pas que l’auteure est mauvaise ou même le roman! Simplement, ce n’est pas mon genre. Pour mon âge et mes connaissances, la construction des phrases est trop complexe et le vocabulaire beaucoup trop riche. De ce fait, je n’ai pas accroché à la lecture de ce roman, j’ai tout de même persisté jusqu’à la moitié et rien n'a fait, je n’accroche pas.. c’est dommage car l’histoire a l’air pas mal mais malheureusement je n’ai pas tout compris. Je pense que si l’ouvrage avait été écrit au “Français moderne” j’aurais sûrement accroché. Par ailleurs, par moments j’avais l’impression que j’étais en train de lire une poésie.

★★☆☆☆






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX