Sariah'Lit

Enfuir l'hiver

2 juin 2016

"Ce roman bouleversant sonde les passions de l’âme humaine tant dans leur violence que dans leur infinie bonté."

École-Boivin Catherine
360 pages
Éditions Presses de la Cité (2016)
Collection Terres de France
Elle est « la chose », une fillette dont on ne prononce pas le prénom et qui grandit, condamnée, dans le silence et le froid d'une ferme cotentine. C'est dans une nature puissante que, devenue jeune fille, elle va libérer sa force de vie.
C'est la dernière des Kermadec. Elle sera « la Chose », fillette damnée, qui grandit dans le silence et le froid d'une cave...
1931. Aëlle et Madalen Kermadec, ravissantes Nantaises, rencontrent à la faveur d'un bal champêtre dans la presqu'île du Cotentin les vieux garçons Valvachet. Ils se marient d'un bel amour.
Au côté de Roland, potier, Madalen s'épanouit dans son métier d'institutrice à Barfleur, tandis qu'Aëlle rejoint Auguste dans sa ferme isolée entre lande et falaises.
Mais dans ses cartes, la voyante Thilda pressent un drame qui va marquer toute une famille du sceau de la honte et du secret…
Extrait :

" Sous les pailles de l’hiver, l’enfant dont il ne sait rien encore a été conçue. Il veut son rire, il veut apprendre à une fille à reconnaître les ondes de vie et à les décrypter. Il ne peut pas transmettre à un garçon, ou alors il perdrait sa puissance. Il va la choisir "elle", et écrire une partie de son livre brisé, en l’adoptant. Ses cartes et la configuration du ciel l’ont guidé vers ces trois nouveaux-nés :
" Dans le mois le plus court de l’année sans pleine lune, sera conçue celle qui portera ton héritage. Sous son talon est gravée fugacement la petite fendille en forme de pétale de trèfle, l’une des branches de la croix basque, celle du pays dont tu es issu. Dépêche-toi d’aller la reconnaître."

Avis de Nina:

“La chose” nous raconte une histoire vieille de deux générations avant la sienne ainsi que son enfance dans la ferme des Kermadec. Depuis son jeune âge, ils l’ont enfermée dans la cave et jamais on ne l’appelle par son prénom, toujours “La chose”. Celui-ci nous est dévoilé seulement en fin d’ouvrage ainsi qu’un lourd secret de famille auquel je ne m’attendais pas, j’en reste encore bouche-bée. Aëlle et Madalen Kermadec les filles de la ferme rencontrent et par la suite épousent Auguste et Roland Valvachet. Aëlle n’est pas heureuse dans cette nouvelle vie avec Auguste, elle n’a qu’un souhait : retrouver sa vie d’avant. En revanche, Madalen et Roland sont heureux ensemble et comblent leur bonheur dans leur métier respectif ( potier pour lui et institutrice pour elle )
Par moment, “La chose” m’a beaucoup émue ainsi que Thilda : ce sont deux femmes très fortes et c’est grâce à leur présence dans l’ouvrage que j’ai persévéré dans ma lecture car j’ai apprécié cette lecture dans l’ensemble mais elle n’a pas été des meilleurs ! Je n’arrivais pas à me mettre dedans; ce n’est pas mon genre de lecture habituelle. J’ai voulu tester car le résumé m’intriguait mais je me suis vite aperçue que ce n’était finalement pas pour moi. Je dois avouer que c’est avec la plume de Catherine Ecole-Boivin que j’ai eu le plus de difficultés. L’histoire prenait parfois des tournures assez complexes ainsi que le style d’écriture. De plus, je ne lis absolument pas de science-fiction ou de fantastique habituellement.. Et cette lecture y ressemble un peu par moment. Ça n’en est pas mais je trouve que cela a tendance à en avoir les caractéristiques, et je n’aime pas ce genre littéraire, mon attention n’est pas captivé.

★★★☆☆



Catherine École-Boivin, née Boivin à Cherbourg en 1966, est une biographe, romancière. Originaire de la Hague, historienne de formation, diplomée en Science de l'éducation, Catherine École Boivin est surnommée la glaneuse ou la défricheuse d'histoires car elle conte dans ses livres « les mémoires des humbles et de ceux à qui on a pas donné la parole durant leur vie ». www.catherineecoleboivin.fr/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader. Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

Un petit commentaire à me faire ?

Envoyer un mot doux