Sariah'Lit

Comme dans un film

29 août 2016

"C’est mystérieux, la connerie, on croit que c’est pas là et d’un coup, ça envahit tout."

De Sà Moreira Régis
352 pages
Éditions Au diable Vauvert (2016)
Collection littérature générale
lui : Je ne la connais pas encore.
elle : Je ne le connais pas encore.
lui : Je me réveille à Paris, en décembre 2005, sans savoir que c’est aujourd’hui que je vais la rencontrer.
elle : S’il savait, peut-être qu’il resterait couché.
lui : Peut-être, oui.
elle : Au lieu de ça, il se lève, il se fait son petit thé vert, nourrit son chat, se demande ce qu’il va faire de sa journée.
lui : C’est samedi.
Extrait :

« Lui : Il arrive qu’on soit heureux.
Elle : Très heureux même.
Lui : Mais rarement au même moment.
Elle : C’est comme si le bonheur existait en quantité limitée dans l’appartement, et que si l’un en usait, l’autre s’en trouvait privé. »

Mon avis :

C’est l’histoire d’un homme et d’une femme qui débute le premier jour de leur rencontre, se poursuit avec leur emménagement à deux en passant par la découverte de la vie quotidienne avec ses hauts et ses bas. Un couple qui pourrait être n’importe lequel, le mien, le vôtre, et qui affronte les vicissitudes de chaque jour passé ensemble. Nous suivons donc avec eux leurs joies, leurs peines, leurs désirs, leurs disputes… tout au long de leur vie. Une existence jalonnée d’épreuves auxquelles ils doivent faire face pour trouver le bonheur. L’homme nous raconte les actes de sa moitié tandis que la femme fait de même avec lui. Leurs répliques sont entrecoupées de réflexions de protagonistes qui évoluent autour d’eux, qui les ont rencontrés à un moment donné ou même de personnages célèbres tels que J. K. Rowling. L’ensemble se lit comme une pièce de théâtre où les répliques se suivent les unes après les autres.
Comme dans un film est un récit qui ne brille que par l'originalité de sa narration : on a l’impression au cours de la lecture d’être témoin d’une mise en scène où les personnages assistent eux-mêmes au déroulement de l’intrigue. Même si j’ai apprécié la surprise qu’apporte cet effet de style; sur la longueur, j’ai trouvé cela assez perturbant. J’ai eu la sensation tout au long de ma lecture d’être maintenue à l’écart des sentiments de chacun, une distance qui amène une certaine froideur à l’intrigue. Je ne suis pas parvenue à m’identifier aux deux protagonistes ou à prendre part à leur histoire. Ce genre de mise en scène n’est habituellement pas ce que j’apprécie le plus : j’ai besoin d’avoir une vue entière sur le décor qui entoure les personnages, un fenêtre ouverte sur tout ce qu’ils ne peuvent nous dire ou ressentir. Ici, je n’ai pas eu cette sensation et mon attention s’est délitée au fil de la lecture.

★★☆☆☆



Né d'un père brésilien et d'une mère française, Régis de Sà Moreira a beaucoup changé de lieu d'habitation... Il est l'auteur de plusieurs romans, salués par la critique: Pas de temps à perdre (Prix le livre élu 2000), Zéro tués, et le Libraire. Il publie en 2008 au Diable Vauvert Mari et femme. Il revient en 2012 avec La vie.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader. Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

Un petit commentaire à me faire ?

Envoyer un mot doux