Sariah'Lit

La légende des quatre soldats 1 - Les vertiges de la passion

23 août 2016

"L’amour ne mourait pas en même temps que la personne à laquelle on le vouait."

Hoyt Elizabeth
342 pages
Éditions J’ai lu (2016)
Collection Aventures & Passions
Riche entrepreneur établi à Boston, Samuel Hartley se rend en Angleterre. Officiellement pour affaires, officieusement afin de rencontrer lady Émeline Cordon. D’emblée, celle-ci traite avec mépris cet Américain sans-gêne qui, comble du mauvais goût, porte des mocassins. En réalité, Samuel a un but bien précis. Le frère d’Émeline faisait partie de son régiment qui a massacré par les Indiens. Depuis ce jour funeste, il n’a qu’une obsession : découvrir le traître qui a causé la perte de ses camarades. Il est convaincu que c’est à Londres qu’il le trouvera, grâce à lady Émeline qui va l’introduire dans cette société anglaise si fermée. Qu’elle le veuille ou non, et même s’il doit heurter sa délicatesse toute britannique !
Extrait :

« Il était une fois, il y a très, très longtemps, quatre soldats qui revenaient chez eux après de nombreuses années de guerre. Les talons de leurs cuissardes résonnaient alors qu’ils marchaient de front, tête haute, regardant droit devant eux car on leur avait appris à marcher ainsi et il leur était difficile d’oublier le rituel respecté pendant tant d’années. La guerre était terminée mais j’ignore si nos quatre soldats étaient vainqueurs ou vaincus. Peut-être cela n’a-t-il aucune importance. Leurs vêtements étaient des loques, leurs bottes avaient plus de trous que de cuir, et aucun de ces hommes n’était semblable à celui qui était parti.
Au bout d’un moment, ils arrivèrent à une intersection et, là, s’arrêtèrent pour réfléchir à la direction à prendre… »

Mon avis :

Samuel Hartley est un survivant. Alors qu’il était l’éclaireur pour le 28e Régiment des colonies, ses compagnons et lui ont été pris dans une embuscade dévastatrice à Spinner’s Falls par les Indiens, une bataille où il fut l’un des rares rescapés. Des années plus tard, Samuel a parcouru un long chemin de sa maison en Pennsylvanie à Londres dans le but de découvrir le traître qui a donné l’information permettant cette embuscade. Persuadé d’avoir été trahi, Samuel est déterminé à faire toute la lumière sur cette histoire. Il se rapproche donc d’Émeline Gordon, la sœur de Raynaud St Aubin, un de ses amis d’armes tombés dans la bataille, auprès de qui il souhaite avoir des informations. Pour cela, il lui demande ses services pour présenter sa jeune sœur Rebecca à la haute société. Ce qu’il n’avait pas prévu est de tomber sous son emprise.
Lady Émeline Gordon, notre héroïne, est une veuve qui a subi ses propres pertes depuis le décès brutal de son frère. Elle est l’une des femmes les plus distinguées de Londres, usant de ses dons et de ses connaissances pour aider les jeunes filles de bonnes familles à trouver un époux respectable. Samuel est considéré par son cercle comme un barbare, une stature imposante et brusque venant des colonies, un roturier qui tente de s’ériger une place dans la société aristocratique. Malgré cela, Lady Émeline éprouve des difficultés à résister à ses charmes.
Les vertiges de la passion est le premier livre d'une série intitulée La légende des quatre soldats tournant autour de quatre soldats qui se sont battus pour l'Angleterre contre les Français dans les colonies au sein du 28e Régiment . Dévorant de la même auteure sa série nommée les Fantômes de Maiden Lane, j’étais extrêmement curieuse de voir si la plume de l’auteure saurait une nouvelle fois m’emporter grâce à son récit. Comme dans mes précédentes lectures, chaque chapitre débute par une partie d’une légende que nous découvrons au fil des pages. Les personnages proposés sont intéressants, charismatiques, quoiqu’un peu snob pour Émeline. Mais c’est surtout l’enquête menée par Samuel qui a retenu toute mon attention, nous offrons une histoire historique un peu plus virile et audacieuse que ce que j’ai l’habitude de lire. Dans l’ensemble, même si ce premier tome souffre de quelques faiblesses avec une romance plutôt traditionnelle, j’ai trouvé que c’était une lecture agréable.

★★★☆☆


Du même auteure:


Née à La Nouvelle-Orléans, Elizabeth Hoyt passe son enfance dans le Minnesota. Elle est diplômée d’anthropologie de l’université de Wisconsin. Mariée à un archéologue, elle vit dans l'Illinois avec leurs trois enfants et leurs trois chiens.www.elizabethhoyt.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader. Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

Un petit commentaire à me faire ?

Envoyer un mot doux