Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Là où les lumières se perdent

16 septembre 2016

"Regarder en arrière vous empêche de voir clairement. 
Regarder en arrière peut signer votre arrêt de mort."

Joy David
304 pages
Éditions Sonatine (2016)
Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui ne laisse pas indifférent, un nom qui fait peur, un nom qui fait baisser les yeux. Plus qu'un nom, c'est presque une malédiction pour Jacob, 18 ans, fils de Charly McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable. Amoureux de son amie d'enfance, Maggie Jenkins, Jacob n'a guère l'occasion de se montrer romantique. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter, régler les affaires de son père de la façon la plus expéditive qui soit. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve confronté à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer pour ses actes afin d'aller vers la lumière ou bien s'enfoncer encore dans les ténèbres en suivant la voie paternelle ? Alors que le filet judiciaire se resserre autour de lui, Jacob a encore l'espoir de sauver son âme pour mener une vie normale avec Maggie. Mais cela ne pourra se faire sans affronter son père, bien décidé à le retenir près de lui.
Extrait :

« Je n’étais pas assez âgé pour me souvenir du jour où mon père avait envoyé ma mère vivre là-dedans. D’après ce qu’il disait, elle volait de la cristal meth et passait l’essentiel de son temps à se faire sauter. Du coup, il l’avait envoyée là-bas. Il l’aimait trop pour ne rien lui donner, mais en lui donnant quelque chose, il s’assurait qu’il n’aurait plus jamais à l’aimer.
Je ne me rappelle pas être souvent allé dans cette cabane quand j’étais gamin. Je me rappelle que je voyais seulement ma mère une ou deux fois par an, quand l’envie de se faire pardonner la prenait soudain. Sinon, j’étais toujours seul avec mon père. Mais j’étais désormais plus âgé, suffisamment pour apprécier les choses à leur juste valeur. De plus, j’avais besoin d’un endroit où tuer quelques heures et d’un repaire sûr pour éviter les flics quand je me défonçais. »

Mon avis :

Entre un père tueur et une mère toxicomane, Jacob McNeely, à 18 ans, a grandi au cœur d’une famille déchirée par la violence et la drogue. Charlie McNeely est à la tête d’un cartel de drogues dans une petite ville de Caroline du Nord avec une réputation plutôt sombre dans la région : les morts sont nombreux derrière lui, mais il a à sa botte des hommes qui couvrent ses actions. Et Laura, son ancienne-compagne, la mère de Jacob, est l’une de ses clientes.
Dès le départ, Jacob est conscient que son destin est déjà tout tracé : l’héritage familial bien présent le poursuit. Il est pris au piège, abandonnant l'école pour suivre les traces de son père dans l'illégalité. Pourtant, son cœur ne cesse de battre pour Maggie Jenkins qu’il a quittée des années plus tôt pour ne pas l'entraîner dans son univers. Il se met en tête de faire tout son possible pour aider Maggie à quitter la ville et à réaliser ses rêves. Pour lui, sa propre vie n’a aucune valeur, mais celle de Maggie est importante. Cela ne l’empêche pas en chemin de se rendre compte que la voie qu’il prend est de plus en plus obscure, la brutalité de son père prenant de l’ampleur et devient incontrôlable.
Le destin de Jacob est au cœur de ce récit, mais Là où les lumières se perdent est aussi un récit d’un combat intérieur d’un jeune homme. Jacob est destiné à toujours décevoir son père, quoi qu’il fasse. Trop gentil, trop propre, Jacob se sent étouffé par la vie qu’il mène. Il se bat pour comprendre son existence au milieu des Appalaches, tout en essayant de saisir une chance de fuir cet environnement toxique. La question tout au long de notre lecture est : va-t-il parvenir à s’extraire du joug de son paternel pour tracer son propre chemin, loin des ondes négatives de sa famille ? Ou se laissera-t-il emporter par la violence devenant lui même un tueur ? L'intrigue tourne autour de Jacob : l’auteur nous offre un personnage complexe, avec ses faiblesses, ses contradictions, ses doutes, ses envies. Autour de lui évoluent des protagonistes hauts en couleur, mais c’est surtout une histoire sombre et poignante que nous offre David Joy, un récit que j’ai découvert peu à peu avec enthousiasme et appréhension. Mais avant tout, une intrigue marquante.

★★★★☆



David Joy est né à Charlotte, en Caroline du Nord, en 1983. http://www.david-joy.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. J'ai eu le coup de coeur pour ce livre :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hâte de pouvoir découvrir ce bouquin, il me tente particulièrement !
    Nathalie.

    RépondreSupprimer