Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Songs of submission 1 - Supplie séduis obéis

20 septembre 2016

"Je ne laisserai personne s’interposer entre nous."

Reiss C. D.
380 pages
Éditions Marabout (2016)
Collection Red Velvet
Sensuelle, rayonnante, Monica aux prises entre son petit boulot de serveuse et le souvenir douloureux de son ex, Monica s’escrime afin de percer sur la scène musicale très « select » de L.A.
Un jour, pendant son service, elle renverse un verre sur Jonathan, qui n’est autre que le richissime propriétaire du club où elle travaille. Dès lors, celui-ci n’a de cesse de la séduire. Monica a été mise en garde au sujet de ce séduisant millionnaire au cœur brisé, célèbre pour ses conquêtes aussi nombreuses qu’éphémères, et son penchant pour les femmes soumises. Mais résistera-t-elle longtemps à la tentation ? Et saura-t-elle respecter les règles du jeu ?
Extrait :

« Et merde. Merde à ce boulot et au reste. j’en trouverais un autre. Je m’étais promis de réussir et, quand j’y serais parvenue, je reviendrais ici avec toute ma clique; Freddie me servirait tout ce que je lui demanderais, sans le moindre pourboire. Pas un centime. Et Jonathan Drazen serait assis à côté de moi et me regarderait comme il le faisait juste avant que je l’arrose de gin tonic. Mais il me considérait en égale, pas comme une petite sucrerie qui bossait au pourboire.»

Mon avis :

Monica est une chanteuse vivant à Los Angeles, qui travaille également comme serveuse dans un club huppé. Fille unique, Monica forme avec Gabby, sa meilleure amie pianiste talentueuse quoique suicidaire, et Darren, un ancien petit ami bassiste, une famille unie où chacun veille sur l’autre. Depuis sa rupture avec Warren, un artiste torturé qui exigeait d’elle plus qu’elle n’était capable de lui donner, Monica est persuadée que le célibat est ce qu’il y a de mieux pour mener à bien sa carrière : ne pas se perdre dans une relation qui requiert toute son énergie et toute son attention pour uniquement se consacrer au chant. Un soir, alors qu’elle est de service, elle renverse accidentellement un verre sur son patron, Jonathan Drazen. Le désir qu’elle ressent pour lui est immédiat et fulgurant. Mais la jeune femme tente de garder ses distances avec lui malgré les tentatives de Jonathan pour la mettre dans son lit.
Songs of Submission vogue sur la littérature BDSM en nous offrant une intrigue légère sur la domination, mais avec certains rebondissements touchants. Monica est une femme sensible, mais forte. C’est une amie fidèle, qui prend soin de ceux qu’elle aime. Elle est d’ailleurs très maternelle avec son amie Gabby qui est dépressive et sur qui il faut veiller constamment. Monica est aussi une artiste qui se donne cœur et âme à sa passion, le chant. Ses sentiments transpirent dans les musiques qu’elle interprète. Ce qui l’oblige à garder la tête froide et à maintenir éloignés les hommes. Elle n’est d‘ailleurs pas prête à s’engager depuis sa dernière relation. Mais Jonathan Warren ne manque pas de mettre à mal ses intentions. Cet homme n’est pas ressorti indemne de sa rupture avec son ex-femme, et lui également est bien décidé à ne plus s’engager dans une relation sérieuse avec une femme. C’est un personnage plutôt intéressant et intrigant dont, au final, nous n’apprenons pas grand chose. Le récit évolue tout doucement, nous dévoilant peu sur le passé de Jonathan, de quoi susciter notre curiosité sur ce qu’il pourrait bien cacher. Supplie, séduis, obéis est un premier volet qui pose les bases de la série et une parfaite mise en bouche pour attiser l’envie d’en connaître davantage.

★★★★☆



Née à New York, CD Reiss part étudier en Californie, plus précisément à Hollywood. Elle y obtient un master en écriture scénaristique qui ne la mène nulle part, mais qui imprègne sa plume des codes bien rodés des séries. Elle décide alors de se lancer dans le pari fou d’écrire une suite de romans érotiques basée sur ce type de structure enlevée. Des critiques ont qualifié ces ouvrages de « poétiques », « littéraires », « à l’atmosphère envoûtante », ce qui est suffisamment flatteur pour qu’elle le mentionne dans sa biographie, mais suffisamment embarrassant pour qu’elle omette de le dire à son mari. https://cdreiss.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX