Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Frères d’exil

13 octobre 2016

"Je veux te parler des mystères parce que le monde en est rempli."

Kochka
Haugomat Tom

128 pages
Éditions Flammarion (2016)
Collection grands formats
Nani part avec sa famille pour le continent après l'inondation de leur île par une tempête. Mais Enoha, son grand-père, a décidé de rester. Il confie à sa petite-fille des lettres, où il raconte son histoire. Durant son voyage, la fillette rencontre un petit garçon seul, Semeio, auquel son destin sera lié.
Extrait :

« Parce qu’on les a toujours connus d’une certaine façon ou parce que ça me convient, on croit que les choses et les gens qui nous entourent ne changeront pas. On croit qu’on aura toujours ses parents, que les murs de nos maisons tiendront toujours, et qu’on aura toujours un toit.
C’est un tort. Il y a des moments dans la vie où ce qu’on croyait solide s’effondre. Alors il faut faire son bagage.
Où que la vie t’emmène, Nani, n’oublie jamais d’où tu viens, mais va ! »

Mon avis :

Après la tempête qui a inondé l'île, la famille de Nani doit fuir sa maison, laissant derrière elle Enoha, son grand-père qui ne peut plus marcher depuis son jeune âge, et Moo, trop âgée pour entreprendre ce long périple. Ce dernier confie à sa petite fille, avant qu’ils ne se quittent, plusieurs lettres, une trace de lui qui la suivra tout au long de sa vie. Cette île submergée par l’eau, Nina, 8 ans, y est née. Elle y a grandi entourée des siens à travers des légendes et des traditions locales. Mais sa famille doit quitter l’île si elle veut s’en sortir vivante et laisser derrière elle ses souvenirs pour s’engager vers un avenir incertain. On accompagne donc Nani et les siens dans ce long voyage qui doit les mener en sûreté, chaque étape étant entrecoupée par les lettres d’Enoha.
Frères d’Exil est un récit bouleversant sur la déportation de milliers d’âmes fuyant un cataclysme naturel, la montée des eaux. Si l’île et les personnages sont fictifs, le thème n’en reste pas moins quelque chose de réaliste qui pourrait se produire dans les années futures avec le dérèglement climatique. Comment quitter sa petite vie pour partir vivre dans un environnement inconnu, loin des siens ? Comment parvenir à s’adapter au milieu de personnes parfois réticentes à vous accueillir ? Dans son malheur, Nina va faire une belle rencontre qui lui permettra de surmonter son déracinement et sa perte plus posément. Kochka nous propose une histoire poétique, empreinte de sensibilité et met en avant des messages universels d’amour et d’ouverture à l’autre. J’ai apprécié les lettres qui coupent la narration et nous donne à réfléchir sur notre vie, sur ce qui nous entoure. L’ensemble de l’histoire se veut positive : un main tendue vers ceux qui ont tout perdu, sans préjugés et sans animosité.

★★★☆☆





Kochka, d’origine libanaise, vit dans la Sarthe.
Tom Haugomat travaille dans la publicité et l’édition. Il vit à Paris.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. C’est tout a fait le genre qu'il me plait dans les albums donc je note sans hésiter !

    RépondreSupprimer