Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram


Bad Games

27 décembre 2016

"Ne vaut-il pas mieux considérer chaque rencontre comme une opportunité plutôt que comme un risque ? "

Duval Juliette
564 pages
Éditions Addictives (2016)
Collection adulte romance
À peine arrivée sur le campus de Stanford en Californie, Carrie rencontre Orion et Josh, deux bad boys américains au charme ravageur. Voilà un séjour aux États-Unis qui commence bien pour la jeune Française ! Seule ombre au tableau : elle doit assister au mariage de sa mère? qui l'a pourtant délaissée pendant toute son enfance.
Carrie est bien décidée à profiter de la vie et, la veille du mariage tant redouté, elle succombe au charme de Josh, le tatoué au sourire foudroyant. Pas de promesse, pas d'engagement, seulement un moment magique avec un amant incroyable !
Sauf que sans le savoir, Carrie a passé la nuit avec son? futur grand frère par alliance ! Le mariage de sa mère pourrait bien se transformer en un véritable cauchemar?
Entre passion, sentiments et secrets, les deux amants devront lutter pour défendre leur bonheur !
Extrait :

« – Pourquoi n’es-tu pas venu à la répétition ?
– La répétition ? relève-t-il sans me regarder, occupé à saluer sa voisine de gauche.
– Hier. La répétition du mariage. Si tu étais venu, nous ne nous serions pas retrouvés dans cette situation gênante.
– Quelle situation gênante ?
Je lui retourne un regard incrédule.
Il veut sérieusement faire comme si rien ne s’était passé ?
– J’ai comme l’impression que l’épisode de Dinah’s Garden ne plairait guère aux nouveaux mariés.
– Nous n’avons rien fait de mal. Nous sommes majeurs, vaccinés et il n’existe aucun lien de sang entre nous.
Je triture mes couverts. Il a raison, sur le fond, mais peut-on s’asseoir à ce point sur les conventions sociales ?
– Donc, tu ne verrais aucun inconvénient à recommencer ?
– Pas toi ?
Il bluffe.
Son sourire en coin et son regard pétillant me défient. Je relève le menton. Moi aussi, je peux jouer la provocation !
– Alors embrasse-moi. Maintenant.
Il se penche vers moi, ses prunelles sombres vrillées dans les miennes. Je le fixe, déterminée à ne pas céder la première.
Il n’osera pas. »

Mon avis :

Carrie réalise son rêve d’intégrer les rangs de la célèbre université de Stanford, une aspiration qu’elle envisage depuis plusieurs années avec sa meilleure amie Tina. Même si la jeune femme a de réelles capacités pour jouer de la musique, elle a décidé de poursuivre des études de musicologie pour devenir ingénieure du son afin de ne pas reproduire la même existence que sa mère qui, durant son enfance, était peu présente. Alors qu’elle visite le campus, elle fait plusieurs rencontres audacieuses. Elle croise notamment la route de Josh, un jeune entrepreneur séduisant qui la charme immédiatement. Ils décident de passer une nuit ensemble, sans contrainte et sans promesse d’avenir. Mais lorsque Carrie se rend au mariage de sa mère, elle découvre que Josh est le fils du futur marié, et donc son futur demi-frère.
Bad Games est un récit qui correspond à tous les codes de la nouvelle romance destinée aux adultes comme on peut les lire actuellement : une intrigue simple et efficace mettant en scène deux adultes confrontés à quelques aléas de la vie, une écriture fluide et rythmée qui nous accroche immédiatement, des jeunes protagonistes abordables aux personnalités torturées qui s’engagent dans une relation amoureuse complexe. En tant ordinaire, les ouvrages des éditions Addictives me plaisent par la facilité avec laquelle nous entrons dans l’intrigue et l’accessibilité des personnages. Mais cette fois-ci, j’ai eu plus de difficultés à m’attacher à Carrie ou à Josh. Je suis restée en retrait de l’histoire, un peu perturbée par la relation qu’ils entretiennent, demi-frère, demi-sœur, même si aucun lien de sang ne les relie. Les événements s’enchaînent trop facilement, manquant de crédibilité parfois. L’ensemble se lie très rapidement, mais j’ai trouvé que l’intrigue manquait de profondeur, de réalisme, de spontanéité. Une lecture légère, sans prise de tête, idéale pour les moments à la plage.

★★★☆☆



Juliette Duval est auteur de comédies romantiques "Tout ça, c'est la faute du chat" (2016), une série de six volumes.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader. Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

Un petit commentaire à me faire ?

Envoyer un mot doux