Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Winter people

23 mars 2017

"Des choses terribles arrivaient parfois, et on ne pouvait rien n'y faire."

McMahon Jennifer
400 pages
Éditions Le Livre de Poche (2017)
Collection Littérature & Documents
« J’avais aussi compris qu’il valait mieux éviter de la contrarier. Tantine s’emportait vite et n’appréciait guère qu’on la contredise. Quand quelqu’un refusait de la payer, elle versait une poudre noire tirée d’une de ses bourses en cuir sur sa maison en marmonnant d’étranges incantations. (…)
― S’il te plaît, réponds-moi, Tantine. Est-ce qu’on peut faire revenir les morts ? ai-je insisté en jetant une poignée de têtes-de-violon dans son panier.
Elle m’a dévisagée longuement de ses petits yeux noirs, la tête penchée.
― Oui, il y a bien un moyen. Les rares qui le connaissent le transmettent à leurs enfants. Et puisque tu es ce que j’ai de plus proche d’une fille, je te transmettrai le secret. »
Et si l'amour était vraiment plus fort que la mort ? Et si l’on avait la possibilité de ramener de l'au-delà l'être qu’on aime le plus au monde ?
Un suspense terrifiant pour un sujet grave. Une histoire qu’on ne peut lâcher et qui nous plonge dans l’effroi.
Extrait :

« Ils pensent que quelque chose de maléfique rôde dans les bois qui bordent la ville. Il y a ces histoires de gens disparus, de lumières étranges, de pleurs entendus dans la forêt, de silhouette blanche qui erre au milieu des arbres. Un jour, quand j’étais petit, j’ai cru voir un visage qui m’épiait entre deux rochers, mais quand je me suis approché, il n’y avait plus rien. »

Mon avis :

1908, alors qu’un hiver rude s’abat sur le Vermont, Sara Harrison perd sa petite fille, Gertie, avec qui elle entretenait une relation plutôt fusionnelle. Gertie n'est pas la première enfant que Sara perd, collectionnant l’un après l’autre fausses couches et morts de nourrissons. Mais celle-ci est celle qu'elle a le plus de difficultés à accepter. Ne supportant pas la situation, Sara blâme Martin, son compagnon, d’être l’auteur de l’accident tragique qui a provoqué son décès et plonge en parallèle dans une profonde dépression où elle est convaincue que sa fille n’est pas morte.
De nos jours, Ruthie et sa sœur, Fawn, vivent dans la ferme de Sara avec leur mère, Alice. Un matin, Alice est partie sans laisser de trace alors que, depuis peu, de nombreuses disparitions sont à déplorer dans les bois, près de la Main du Diable. En cherchant des indices sur la disparition de sa mère, Ruthie tombe sur le journal de Sara obligeant la jeune fille à s’intéresser à l'histoire sombre de Sara et des secrets cachés par la Main du Diable.
Winter people est un roman qui allie à la fois thriller et fantastique et qui évolue sur deux époques différentes. L’histoire de Sara et Ruthie se déroule en alternance, nous laissant découvrir peu à peu l’intrigue qui traite d’un sujet plutôt sensible, la perte d’un enfant. Le relation entre mère et fille est un aspect essentiel dans l'existence des différents personnages : on a une mère émotionnellement affaiblie et blessée, Sara, qui souhaite retrouver son enfant, et une fille, Ruthie, en manque d’attention et d’amour à la recherche de sa mère disparue. Jennifer McMahon a habilement utilisé les changements de perspective, d’époque pour apporter une certaine tension au récit : on est très vite pris dans l’engrenage du roman, incertain de ce que va nous proposer l’auteure comme issue à son intrigue. Bien que le récit soit bien amené, il y a certains aspects du récit avec lesquels j’ai eu quelques difficultés comme les réactions parfois improbables de certains protagonistes face à la pression. Dans l’ensemble, ce fut pourtant une lecture sympathique et joliment terrifiante qui nous laisse quelques frissons une fois les pages fermées.

★★★☆☆



Jennifer McMahon a exercé les métiers les plus divers, de peintre en bâtiment à livreuse de pizza, mais aussi travailleuse agricole, responsable d'un refuge pour sans-abris et éducatrice pour malades mentaux, avant de se consacrer à l'écriture. http://jennifer-mcmahon.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. Je dois avouer que je suis quand même pas mal intriguée par ce bouquin ! :o

    RépondreSupprimer