Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Chasing Red

10 novembre 2017

"Être vulnérable, c’est inviter la douleur en soi."

Ronin Isabelle
431 pages
Éditions BMR (2017)
Caleb est la star de l’université. Il est beau, riche et insouciant. Aucune fille ne lui résiste. Aucune, sauf Veronica Stratfford, alias Red, qui occupe toutes ses pensées depuis qu’il l’a vue danser, tellement irrésistible dans sa robe rouge.
Quand il découvre que « Red » s’est fait expulser de chez elle et n’a plus nulle part où dormir, Caleb lui propose de loger dans son immense appartement. Mais la jeune femme est difficile à apprivoiser. Elle n’attend jamais rien de personne. Ou plutôt si : elle s’attend toujours à ce qu’on l’abandonne.
Extrait :

« -Red !
Je l’ai suivie dans le bâtiment, la rattrapant en seulement quelques foulées.
-Qu’est-ce qui se passe ? Tu as honte de moi ?
-Chut… Tout le monde nous regarde.
-Justement.
Je l’ai prise dans mes bras.
-Cette fille est à moi ! ai-je hurlé dans le couloir bondé. Le premier qui la touche, je le tue. Faites passer le message.
Gênée, Red a recouvert son visage de ses mains.
-Qu’est-ce que tu fais, Caleb ?
-Je te protège.
-Tu marques ton territoire ! Je t’ai déjà dit que je détestais ça.
-Tu es à moi, Red. Tu le sais.
Je suis parti avant qu’elle ait le temps de répondre. Je désirais cette fille comme personne d’autre au monde. Le chemin serait jonché d’obstacles, mais je savais qu’elle en valait la peine. »

Mon avis :

C’est l’histoire d’une fille et d’un garçon qui vont devoir apprendre à se faire confiance pour pouvoir avancer. Et, cela ne va pas toujours être facile. Chasing Red pourrait être le genre de lecture qui nous aspire dès les premiers mots et dont on ne voit pas les pages défiler. Mais quelques incohérences perturbent sa découverte.

Lorsque Veronica Stratford rencontre Caleb Lockhart pour la première fois, c'est dans une boîte de nuit. Elle est là pour se saouler et s’abandonner à la musique pour oublier ses soucis, une première dans sa vie bien cadrée. Quand Caleb, capitaine de l’équipe de basket de l’université, la voit sur la piste de danse, il ne peut détourner son attention d’elle, subjugué par sa façon de se mouvoir et la robe rouge qu’elle porte. Red, comme il se met à le nommer, la repousse lorsqu’il lui propose sa compagnie, une première pour Caleb. Celui-ci a la réputation d’être un coureur de jupons. Quand il s’agit des femmes, il n’émet aucun doute sur ses charmes ou ses chances de les mettre dans son lit. Il va très vite considérer la résistance de Red comme un défi, le frisson qu’il manquait à sa vie. Lorsqu’il apprend qu’elle est sans domicile, à la rue, il saute sur l’occasion pour lui proposer de l’héberger, sans contrepartie financière. Une offre inespérée qu’elle accepte. Mais, Veronica tient à garder ses distances avec Caleb : sa générosité est trop belle pour ne pas être suspecte.

Une histoire à deux voies qui nous permet de découvrir les sentiments profonds de Caleb et son désir de prouver à Veronica que son intérêt pour elle n’est pas que physique. Il s’adapte aux exigences de la jeune femme. Mais, elle le repousse constamment, se sentant incapable de donner sa confiance à quelqu’un. Son passé lui a appris une chose : que tout le monde est prêt à l’abandonner quoi qu’elle fasse. Elle a donc érigé des barrières autour d’elle, ne laissant personne s’approcher. Mais, cela l’amène à se retrouver constamment seule. Tout au long de l’histoire, on s’interroge sur sa capacité à s’ouvrir aux autres, sur l’issue de leur histoire. De nombreux événements viennent se mettent en travers de leur relation, certains un peu plus stéréotypés que d’autres : l’amie jalouse prête à tout pour les séparer par exemple. J’aurais aimé que l’auteure s’attarde plus sur le manque de confiance de Veronica qui me semblait plus essentiel pour l’intrigue, qu’elle développe un peu plus la personnalité des personnages pour donner plus de profondeurs au récit. Tout me semblait aller un peu trop vite dès le départ pour être totalement crédible. Pourtant, je n’ai pu empêcher mon intérêt d'être attisé et de dévorer cette lecture.

Malgré un début d’intrigue un peu chaotique et une trame peu innovante, Chasing Red s’avère être une lecture prenante et rapidement addictive.

★★★☆☆

Stéphanie

Isabelle Ronin est auteur d'une première romance, "Chasing Red". Elle vit à Winnipeg. https://www.isabelleronin.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX