Sariah'Lit

Mes hauts, mes bas & mes coups de coeur en série

14 décembre 2017

"On aime qui on aime. 
Qu'est-ce que ça peut faire, si les autres ne comprennent pas ?"

Albertalli Becky
380 pages
Éditions Hachette (2017)
J’ai une chose à vous avouer :
je suis une serial crusheuse.
Un vrai cœur d’artichaut.
Jusqu’à maintenant, j’ai eu très exactement VINGT-SIX coups de cœur.
Mais comme ils ont débouché sur très exactement ZÉRO baisers, ça ne compte pas.
En même temps, c'est une bonne façon de ne jamais prendre un seul râteau!
Cassie, ma sœur jumelle, pense que ça craint.
Sauf que Cassie n’a pas vraiment de problèmes avec les garçons, vu qu’elle préfère les filles.
D’ailleurs c’est sa copine qui m’a présenté Will, alias LE mec parfait.
Là, je le sens, mon crush numéro 27 sera le bon.
Enfin, je crois ?
Extrait :

« C'est drôle, hein, comme on peut se sentir gêné à l'occasion, même avec des personnes qu'on a fréquentées toute sa vie. Littéralement : on connaît Olivia depuis l'époque où nos mères faisaient partie de la Leche League, le réseau d'allaitement. Et pendant dix-sept ans, on était toutes les quatre : Cassie, Olivia, moi, et ma cousine Abby. Sauf qu'Abby a déménagé en Géorgie l'été dernier. Depuis, Cassie nous traîne partout, Olivia et moi, dans tous les endroits où elle allait avec Abby : scènes ouvertes, concerts, balades sur H Street.
Il y a un an, Olivia et moi, on se serait blotties sur son canapé pour regarder Steven Universe en compagnie de Titania, son croisé schnauzer beagle. Au lieu de quoi, je me retrouve coincée au milieu des gens infiniment plus cool que moi. »

Mon avis :

Si vous avez envie d'une romance douce et mignonne pour vous plonger dans l'exaltation des premières amourettes et des premières déceptions, Mes hauts, mes bas & mes coups de cœur en série est exactement ce qu’il vous faut. Mais, l’ouvrage aborde également des sujets plus profonds : le mal-être vis-à-vis des autres lorsque l’on se sent différent, que ce soit par l’apparence, la culture ou l’identité sexuelle, les doutes et les peurs caractéristiques qui tourmentent les adolescents.

Molly, à dix-sept ans, s’est toujours sentie inférieure à sa soeur Cassie. Bien qu’elles soient jumelles, elles sont très différentes physiquement : l’une est blonde tandis que l’autre est brune. La distinction ne s’arrête pas là. Molly a des rondeurs que ne possède pas Cassie. L’adolescente ne déteste pas son corps, mais elle ne supporte pas le regard que posent les autres sur elle, les commentaires et jugements qu’elle attire, y compris par les membres de sa famille. Associé à sa maladresse et sa timidité, Molly est une jeune fille peu sûre d’elle, ce qui ne lui facilite pas les contacts avec les garçons. Jusqu’à présent, Molly a cumulé vingt-six béguins, sans jamais franchir le cap du baiser. Sa sœur Cassie, elle, n’a aucun problème de ce côté-là : elle est confiante et cumule les petites amies sans soucis. Molly et Cassie sont restées jusque-là très proche, Molly vivant ses romances par procuration dans les confidences que lui faisaient sa sœur. Arrive alors Mina, la nouvelle petite amie de Cassie. Et, du jour au lendemain, Molly se retrouve seule, à faire face à de nouveaux sentiments qu’elle ne parvient pas à partager avec Cassie. Mais, elle doit aussi faire un choix entre deux garçons pour qui son cœur balance. Will, le meilleur ami de Mina, est un hipster au physique parfait, le petit ami plus que convenable pour elle. Mais, Reid, son collègue débraillé, est gentil et il est facile de passer du temps avec lui sans se sentir différente.

L’ouvrage s’adresse, sans conteste, à un jeune public. Les insécurités de Molly parleront probablement aux adolescentes qui découvriront le livre : à force d’entendre des commentaires sur son apparence, Molly en vient à avoir honte d’elle-même, à s’angoisser sur ce que les autres pourraient penser d’elle. Elle en oublie de vivre pour elle. Molly a tout de l’adolescente typique, avec ses soucis et ses préoccupations dans laquelle les jeunes lecteurs se retrouveront. De plus, la plume de l’auteure est plutôt agréable à parcourir et les pages défilent très rapidement. Mais, les thèmes abordés ne sont, à mon goût, pas assez approfondis, en tout cas pour une personne de mon âge - pas une adolescente en somme.

Bref, un roman qui renferme de nombreux thèmes intéressants qui ne s’arrêtent pas aux amourettes de Molly. Becky Albertalli m’a agréablement surprise et me donne envie de découvrir son précédent titre, Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens.

★★★★☆

Stéphanie

Psychologue clinicienne américaine. https://www.beckyalbertalli.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX