Sariah'Lit

Seconde chance

15 février 2018

"C’était au-dessus de ses forces.
Il devait fuir.
Vite."

Tismaé Enel
206 pages
Éditions Sharon Kena (2017)
Collection contemporain
Cameron Woodrof est un fils à papa. Héritier d’un empire colossal, il ne pense qu’à faire la fête. Trop sans aucun doute. Jusqu’au jour où, ivre mort au volant, il cause un accident qui manque de tuer une enfant.
Ses parents décident alors de l’envoyer à l’autre bout du pays. Loin des night-clubs de Los Angeles, sa tante, chez qui il vit désormais, l’oblige à endosser une fausse identité. Pour lui, fini le luxe, la fête, les filles et les paparazzis. Bonjour le travail, les études et les contraintes de « monsieur tout le monde ».
Tout ça sous la vigilance sans faille de Catherine Armand. Alias le tyran sexy en talon aiguille.
Extrait :

« Cameron quitta l’hôpital quatre jours plus tard avec une simple attelle au bras. Avant de sortir de l’établissement, il désira assumer ses actes et s’entretenir avec la famille qu’il avait détruite. À peine eut-il le pied dans la chambre de la fillette que la mère lui donna un coup qui aurait fait pâlir d’envie les plus grands boxeurs.
-Vous pouvez être fier de vous, Monsieur Woodrof ! Regardez ce que vous avez fait ! Regardez ! siffla-t-elle, folle de rage.
Il s’exécuta et ce qu’il vit le glaça d’effroi.
La gamine, qui se nommait Morgane, était immobilisée sur son lit par tout un mécanisme de sangles et de tiges en métal qui permettait de maintenir son dos en place afin de le préserver. Son visage de poupée était ravagé par les plaies ensanglantées et totalement déformé par le gonflement des hématomes.
Le teint livide, il posa son regard sur la femme. La gifle qu’elle lui avait administrée lui piquait encore la joue, pourtant il lui aurait presque demandé de lui en coller une autre tant il se sentait minable. »

Mon avis :

Le résumé de Seconde chance est ce qui m’a immédiatement attiré dans cet ouvrage : le pardon, la reconstruction, la rédemption... L’intrigue en elle-même n’a rien d’original, mais j’avais très envie de découvrir comment l’auteure allait faire évoluer notre protagoniste, dépasser son égocentrisme et ses enfantillages pour devenir quelqu’un de bon et de mature.

À vingt-six ans, Cameron Woodrof a toujours vécu sa vie dans le luxe avec un goût prononcé pour les plaisirs faciles. Il profite avec excès des fêtes et de l’alcool sans se préoccuper de ceux qui l’entourent, considérant que sa position sociale et l’argent de sa famille ne lui imposent aucune restriction, aucune justification. Mais, un soir où il a abusé une fois de plus de la boisson, il prend le volant pour rentrer chez lui et l’inévitable se produit : il provoque un accident percutant une voiture où se trouvait une famille. Grâce à ses parents qui interviennent dans son jugement, Cameron échappe à la prison. Mais, ils ne vont pas pour autant laisser leur fils s’en sortir facilement. Ils décident d’envoyer Cameroun à Atlanta, chez sa tante, sous un faux-nom, où il travaillera dans un journal et effectuera des heures d’intérêt général dans un centre de convalescence pour les accidentés de la route. La tante Ellen ne va pas simplement lui imposer de travailler pour elle ; elle va également lui rappeler les valeurs de la vie, la sollicitude, la générosité, … Avec Catherine Armand avec qui il va travailler, il va également découvrir l’amour.

La plume de l’auteure est plutôt fluide et offre un récit riche en rebondissements, en émotions. Malgré ce qu’il a fait, Cameron est un personnage auquel on s’attache assez rapidement. On se rend rapidement compte qu’il n’a pas un mauvais fond et qu’il s’en veut énormément pour ce qu’il a fait. S’éloigner de ce qu’il a toujours connu lui permet de voir les choses différemment, de mûrir, de grandir. Et, même de tomber amoureux. Catherine, de son côté, est une jeune femme sûre d’elle qui ne mâche pas ses mots pour remettre les gens à leur place. Elle est dotée d’un fort caractère qui lui a permis de devenir une journaliste réputée. Mais, c’est aussi quelqu’un de cynique, qui a des idées toutes conçues sur l’amour et les hommes. Aussi face à Cameron, elle va rester sur ses gardes et être à maintes reprises virulente avec lui. Je n’ai pas toujours apprécié sa manière d’agir alors que lui tente de racheter ses fautes. Mais, une protagoniste qui n’a rien de doux et de gentil apporte quelque chose de différent à l’histoire. J’aurais cependant apprécié qu’elle ne se braque pas pour des choses futiles, qu’elle soit moins aigrie.

Enel Tismaé nous offre une lecture très sympathique à parcourir. L’histoire évolue lentement et de manière fluide. La romance reste assez en retrait par rapport à la reconstruction et aux changements survenant chez Cameron. En bref, j’ai passé un bon moment de lecture.

★★★☆☆

Stéphanie

Coiffeuse de formation, Enel Tismaé découvre l´écriture en coécrivant une fan fiction. Prise de passion pour cet art, elle se forme en continuant à rédiger diverses fan fictions puis décide de se lancer dans ses propres récits. http://eneltismae.blogspot.fr/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX