Sariah'Lit

Love Hurts

11 juin 2018

"Je ne sais pas si c'est du bonheur, ou de la peur, ou un mélange des deux.
Pourtant ce que je sais, c'est que Sam vient de bouleverser ma vie.."

Ach Ellie
240 pages
City Éditions (2018)
Collection Eden
Depuis le décès tragique de son fils, la vie d’Ally n’a plus aucun sens. En dépit du soutien inconditionnel de ses proches, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Jusqu’à sa rencontre avec Sam, barman dans un club à la mode.
Derrière sa carrure de colosse se cache en réalité un jeune homme fragile. Il est lui aussi hanté par de terribles fantômes : élevé par un père violent, Sam craint d’avoir hérité de son tempérament agressif. Et pour éviter de commettre l’irréparable, il refuse de s’engager dans la moindre relation sérieuse.
Pourtant Ally va ébranler toutes ses résolutions et, pour elle, Sam se sent enfin capable de dominer ses pires instincts. Mais guérir les blessures infligées par le passé n’est pas si facile, surtout pour deux êtres aussi torturés…
Face aux tourments de la vie, l’amour est leur seul refuge.
Extrait :

« Encore un rêve. Je sais que la plupart des gens se plaignent plutôt de faire des cauchemars. Pas moi. Vous ne savez pas à quel point j’adorerais voir des monstres et des démons peupler mes songes. Au lieu de ça, je rêve de lui. Presque chaque nuit. Je me vois lui tenir la main, caresser son visage, embrasser son front… Mais rien de tout cela n’est réel. Il n’est pas à mes côtés. Et chacune de ces images ne fait que creuser un peu plus le trou béant dans ma poitrine. »

Mon avis :

J’ai immédiatement été attirée par le résumé de Love Hurts : celui-ci nous donne l’impression que nous allons nous plonger dans un récit émotionnellement fort et bouleversant. Le chagrin d’une mère ayant perdu son enfant couplé à un personnage qui semble lui-même avoir un passé chargé, de quoi attiser ma curiosité.

Trois années plus tôt, Allie a perdu son enfant et n’est plus que l’ombre d’elle-même, se contentant de vivre ses journées les unes après les autres sans réel enthousiasme. Même sa famille, auprès de qui elle vient de passer quelques jours, ne semble pas lui ramener de petites étincelles dans le regard. Un matin, alors qu’elle fait son footing quotidien après une courte nuit où elle a rêvé de son fils décédé, elle tombe et se retrouve avec un gros chien sur elle. Alors que l’animal paraît avoir de l’affection à revendre, son maître, lui, est plutôt froid et distant. À peine se soucie-t-il de son état qu’il lui tourne le dos. Par la suite, ils vont se croiser à plusieurs reprises et l’homme n’en est pas plus engageant. Mais Allie ne peut s’empêcher d’être attirée par lui alors que tout dans son comportement devrait la refroidir

Allie est une héroïne qu’on apprécie immédiatement. Légèrement maladroite, elle a ce petit quelque chose d’intriguant et d’attachant. Étant moi-même maman, je ne peux qu’imaginer sa douleur, son désespoir, la culpabilité ressentie de n’avoir pu sauver son enfant. C’est un thème plutôt fort qui ne peut que nous toucher. C’est également une femme qui ne s’autorise plus à éprouver des sentiments pour d’autres personnes, à s’attacher de nouveau. Elle ne souhaite pas souffrir à nouveau en perdant encore une personne qui lui est chère. Sur ce point-là, Sam lui ressemble énormément : on ne sait pas ce qui l’a rendu ainsi mais, c’est un homme sombre, taciturne qui préfère rester seul.

Ellie Ach a une plume agréable à parcourir : elle parvient à nous embarquer dans son récit et les pages défilent assez rapidement. Même si j’ai apprécié ma découverte, je suis un peu déçue de ne pas y avoir trouvé plus d’émotions : je m’attendais à plus de profondeur dans les sentiments entre Allie et Sam, plus d’introspections de la part des protagonistes sur leur passé, sur ce qu’ils ont et n’ont pas, qu’ils se confrontent à ce qui les traumatise. Leur attirance reste toutefois palpable entre nos deux héros et, on ne peut passer à côté. Mais, cette attraction entre eux masque tout le chemin émotionnel qu’Allie et Sam auraient pu suivre.

Lorsque j’entame à une histoire avec un thème aussi fort et aussi bouleversant, je m’attends à trouver une intrigue plus développée du côté de la psychologie des protagonistes, à plus d’intensité dans les émotions. Ce que je n’ai pas totalement retrouvé ici. Cela reste toutefois une lecture avec du potentiel qui se lit plutôt bien.

★★★☆☆

Stéphanie

Ellie Ach habite dans un petit village de Picardie avec son conjoint, son fils, et leurs animaux. Love hurts est son premier livre, une romance sombre et sensible qui n’a rien à envier aux auteurs anglo-saxons.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX