Sariah'Lit

Captifs du désir

7 septembre 2018

"Il la sacrifiait, il utilisait son corps pour obtenir ce qu’il désirait."

Lindsey Johanna
343 pages
Éditions J’ai lu (2018)
Collection aventures & passions
Violé ! Jamais Warrick de Chaville, seigneur de Fulkhurst, le redoutable Dragon noir, aurait pensé subir une telle humiliation ! Capturé dans une embuscade, il s'est pourtant bel et bien réveillé enchaîné sur un lit, obligé d'endurer les assauts charnels d'une beauté blonde inconnue... Rowena, si jeune et si innocente, n'a bien sûr pas ourdi elle-même ce traquenard diabolique ! Obéissant, sous la contrainte, au cruel Gilbert d'Ambray, qui la menace de tuer sa mère, elle doit coûte que coûte enfanter un héritier. Mais Warrick, qui ignore tout de ce chantage, n'a désormais qu'une obsession : se venger de Rowena. Lui faire payer au centuple ses exquises tortures. Sans se douter que son désir de vengeance connaîtra la vengeance du désir...
Extrait :

« - Dis-moi son nom.
C'était la première fois qu'il parlait à Mildred.
Elle lui lança un regard circonspect tout en portant à ses lèvre une nouvelle cuillerée de ragoût de mouton.
- Non. Vous n'avez pas besoin de le connaître.
- Mes hommes me retrouveront, femme. Et alors, je ferai raser cet endroit. Si tu veux survivre, tu ferais bien de coopérer avec moi maintenant.
Elle eut un ricanement dédaigneux.
- Vous étiez seul quand on vous a pris.
- Non, j'étais avec mon écuyer, Geoffrey. Ils l'ont tué, tu ne le savais pas?
Il avait prononcé cela avec une telle froideur que Mildred eut soudain peur de lui tout attaché qu'il était.
- Un chevalier? Non, on les a envoyés chercher un serf. Ils savent faire la différence entre un chevalier et un serf.
- Mes hommes étaient partis en avant-garde. Je devais les rejoindre le lendemain.
- C'est une belle histoire que vous servez là, messire, fit Mildred avec ironie. Mais dans quel but.
- Libère-moi. »

Mon avis :

Quand j’ai découvert le résumé de Captifs du désir, j’ai été plutôt intriguée par la configuration de l’histoire : un homme enlevé par une femme. Une position qui devrait donner du pouvoir à notre héroïne, mais ce n’est nullement le cas.

1152, Lady Rowena Belleme n’a aucun droit en tant que femme, à peine considérée comme un moyen d’échange pour son cruel demi-frère, Gilbert d'Ambray. Ce dernier désire reprendre les terres des d’Ambray quoi qu’il lui en coûte, domaines que son père a vainement tenté de récupérer avant lui. Pour se faire, il a promis la main de Rowena à un riche vieillard, Godwynne Lyons, un homme si vieux qu’il semble proche de la mort mais qui possède une armée conséquente qui pourrait lui être utile. Contrainte et forcée, Gilbert menaçant de tuer sa mère, Rowena ne peut refuser et se plie à sa volonté. Alors que le mariage vient d’être célébré et qu’il s’apprête à être consommé, Lyon meurt d’une crise cardiaque avant d'avoir pu assurer la succession. Pour produire un héritier qui permettra à Gilbert d’arriver à ses fins, son demi-frère kidnappe un homme qu’il enchaîne pendant que Rowena devra le séduire.

Ce dernier n’est autre que Warrick de Chaville, Lord Fulkhurst, un chevalier féroce qui a appris très jeune à se venger de ceux qui lui ont fait du mal. Quand Warrick obtient sa liberté, il jure de se venger de cette femme qui a abusé de lui et veut le priver de ses droits sur l’enfant qu’ils auraient conçus. Warrick revient avec sa propre armée, kidnappe la jeune femme et l’emprisonne dans son château, lui rendant coup sur coup les mêmes abus qu’il a subis.

Commencer une histoire d’amour, puisqu’il s’agit bien d’une romance, sur de telles bases violentes semble improbable. Pourtant, Johanna Lindsey nous offre ce genre d’intrigue. Beaucoup d’abus, de tromperies. Si vous êtres sensibles ou peu enclins à découvrir ce genre d’histoires, passez votre chemin. Puisque, soyons clairs, il est question de viols, à répétition, sur une centaine de pages. Je me suis moi-même demandé à plusieurs reprises comment l’auteure allait retourner la situation, transformer la haine et l'humiliation qui régit les actions de notre héros en une réelle affection pour Rowena. Warrick et Rowena sont tous deux profondément bon, avant d’être forcés à s’en prendre à l’autre. Il n’y a rien de machiavélique dans leurs actions, c’est ce qui m’a conforté à poursuivre ma lecture. Ils restent profondément humains et affectés par les choix qu’ils vont devoir faire. La souffrance des personnages était palpable tout au long du récit : celle de Rowena qui, en plus de se retrouver dans une situation non désirée, se sent coupable de faire du mal à une autre personne. Et celle de Warrick qu’on humilie et qu’on prive de ses droits élémentaires. Malgré moi, je me suis retrouvée à tourner les pages les unes après les autres, avec une certaine anxiété sur ce qui allait advenir de nos deux protagonistes.

Dans l’ensemble, je dirais que j’ai apprécié ma lecture. Mais, je suis également certaine que tout le monde ne peut s’aventurer dans ce genre de récit, sans se sentir choqué par la manière dont Warrick et Rowena débutent leur idylle.

★★★☆☆

Stéphanie

Johanna Lindsey est l’une des plus grandes auteures de romance historique. Ses romans sont publiés dans le monde entier.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX