Sariah'Lit

L’horoscope amoureux 2 - Scorpio hates Virgo

2 octobre 2018

"Je suis certain que nous nous entre-tuerions avec des mots."

Sunday Anyta
250 pages
Éditions MxM Bookmark (2018)
Collection MxM Romance
Scorpion, cette année vous devriez guérir de vos peines de cœur. Il est temps de laisser votre négativité au placard et laisser les autres voir votre vous véritable.
Percy Freedman ne pleure pas. Non, jamais. Et il est persuadé que vendre la maison de sa tante décédée et quitter ses voisins de toujours est la meilleure des choses à faire. Quelle personne saine d’esprit garderait cet endroit qui sent bons les câlins qu’il n’aura plus jamais ?
Personne, c’est bien ça.
Enfin… à part ses voisins. Ils semblent tous penser qu’un peu de peinture et quelques nouveaux meubles l’aideront à surmonter cette épreuve. Tous veulent le voir rester.
Même Callaghan Glover. Son ennemi juré.
Surtout Callaghan Glover. Son ennemi juré.
Et voilà que Percy se retrouve à traîner avec ses voisins plus que de raison. Tout en jonglant entre de nouveaux (et surprenants) échanges avec Cal et son amitié naissante avec Gnomber9, Percy se demande si finalement vendre la maison est une si bonne idée.
Et oui Scorpion, avec un peu de patience votre chagrin pourrait bientôt appartenir au passé.
Extrait :

« -C’est loin d’être une chambre d’enfant.
Percy referma ses doigts sur les épaules de Cal et murmura à son oreille :
-Ce n’est pas ce genre-là.
Cal eut soudain la voix rauque.
-Comment le sais-tu ?
-Peut-être parce que je ne suis plus puceau ?
Cal se pencha vers les sangles, échappant à sa prise.
-Moi non plus… ça ne veut pas dire que je saurais comment attacher ce truc. Devant ? Derrière ? Autour ?
-Fantastique, maintenant j’ai de nouvelles images imprimées dans ma tête.
-Moi aussi. Et c’est plutôt moche. »

Mon avis :

J’avais beaucoup apprécié le premier tome de cette série, Leo Loves Aries, notamment grâce à la douceur que j’y ai trouvée, à la lente progression de l’intrigue permettant de découvrir le lien qui unit les protagonistes. J’avais peur que la suite ne soit pas du même niveau. Mais, tout comme son prédécesseur, une fois la lecture commencée, il est difficile de lâcher l’ouvrage.

Callaghan Glover est l’ennemi de Percy Freedman depuis que ce dernier a emménagé dans le quartier à la fin de son adolescence chez l’unique personne qui lui ait ouvert les portes de sa maison alors que le reste de sa famille l’avait répudié. Depuis ce jour, chacune de leurs rencontres est ponctuée de sarcasmes, de piques et d’altercations. Pour eux, les années se sont écoulées à faire semblant de se détester. Mais, lorsque Percy revient dans la maison de sa tante bien-aimée après son décès, les choses prennent une autre tournure. Perdre l’unique membre de sa famille qui l’aimait sans concession est difficile pour Percy. La maison est devenue un refuge, mais aussi un rappel cruel qu’il est désormais seul. Alors qu’il désire vendre la maison, Callaghan va peu à peu se rapprocher de lui et, lui prouver que son existence est désormais dans le cul-de-sac. Percy éprouve de l’attirance pour Callaghan, mais il craint d’être à nouveau abandonné si cela n’est pas réciproque.

J’ai apprécié découvrir le lent rapprochement entre Percy et Callaghan à travers leurs différentes interactions piquantes. Les plaisanteries qu’ils s’échangent constamment sont divertissantes. Les indices qu’ils pourraient s’aimer l’un et l’autre sont disséminés tout au long du récit, si bien que ce qui les lie évolue progressivement pour passer de l’indifférence en une profonde amitié. Tout comme le premier livre de la série, l’ambiance de l’histoire est douce, intimiste. Les habitants du cul-de-sac sont très liés, un lieu qui foisonne d’une activité constante. J’ai beaucoup aimé la connivence et la complicité entre chacun : tout le monde a le coeur sur la main, prêt à donner son aide sans rien en retour. Percy est un protagoniste plutôt solitaire, qui se complaît dans les souvenirs de sa tante, dans la désillusion de sa récente séparation. Il est blessé et a l'impression que tous ceux qui lui sont chers finissent toujours par le quitter. L’auteure parvient parfaitement à mettre en avant la vulnérabilité de Percy. J’ai aimé cette fragilité chez lui. Cal, de son côté, est un protagoniste intriguant. J'ai aimé son obsession pour les dinosaures, son petit côté rétro attendrissant. Cal, lui, est l’opposé de Percy : il est très proche de sa famille, un pilier sur qui sa mère peut compter. Et, il est également hétéro.

Le deuxième livre de la série L’horoscope amoureux d’Anyta Sunday fût très plaisant à parcourir. La plume de l’auteure est vraiment appréciable et j’ai hâte d’avoir la suite entre mes mains.

★★★★☆

Stéphanie

Du même auteure :

Anyta Sunday est auteure de romance gay. Elle vit à Berlin en Allemagne avec son mari. http://www.anytasunday.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX