Sariah'Lit

Pas facile d’être une fille facile

12 octobre 2018

"Accepter ses limites n’est pas un défaut. 
L’essentiel est de se connaître et de savoir ce qui nous rend heureux."

Premoli Anna
287 pages
Éditions J’ai lu (2018)
Collection LJ
Jordan débarque à New York avec un plan bien précis : trouver un mari. Pas le genre craquant mais pauvre comme Job. Un mari qui lui assurera sécurité et sérénité. Décidée à épouser un médecin - chef de service, évidemment -, elle dégote un petit boulot de serveuse pile en face de l'hôpital. Mais le matin de sa première journée de travail, elle s'évanouit...et reprend connaissance dans les bras d'un jeune médecin très beau mais surtout très endetté...
Extrait :

« La beauté est une qualité vouée à disparaître du jour au lendemain sans prévenir. Tu es une créature courtisée, vénérée par les hommes, et pouf ! tout d’un coup, tu n’es plus qu’une femme qui a vite et mal vieilli. Manquer constamment d’argent n’arrange rien : la pauvreté finit tôt ou tard par s’incruster aussi sur ta figure. Ce n’est pas la rupture de stock des crèmes anti-âge hors de prix qui fripe la peau, non : c’est l’angoisse, les nuits d’insomnie à se tourner et se retourner dans le lit… »

Mon avis :

Avec sa couverture rose et terriblement girly, Pas facile d’être une fille facile a tout du livre romantique qui attise ma curiosité. J’avais envie d’une lecture détente, une lecture qui saurait animer mon coeur d’artichaut de bons sentiments. Et, je n’ai nullement été déçue par ma découverte.

Lorsque Jordan Walsh érige des plans pour trouver rapidement un mari, le destin se charge de lui donner un coup de pouce. C’est ainsi que la jeune femme s'évanouit aux pieds du Dr Pittman alors qu’il s’agit de son premier jour en tant que serveuse, dans une cafétéria située en face d’un hôpital renommé de New-York, regorgeant de cibles potentielles pour faire un mariage idéal. Le Dr Rory Pittman prend immédiatement en charge Jordan pour la soigner. Sous la morphine, Jordan dévoile ses plans à Rory, ne cachant rien de ses intentions de trouver un mari médecin avec une bonne condition en quête d’une deuxième ou troisième épouse. Il n’est nullement question d’amour pour Jordan mais, bel et bien d’acquérir une situation stable et paisible. Elle lui indique également le trouver trop beau et trop jeune pour répondre à ses attentes. Amusé par la sincérité de la jeune femme, Rory se montre immédiatement intrigué.

Pas facile d’être une fille facile est une lecture douce. La plume de l’auteure parvient à nous captiver facilement avec un récit fluide, de nombreux détails savamment amenés mais, avant tout avec l’humour que l’on retrouve tout au long des pages. C’est une histoire que l’on parcourt assez rapidement, surtout lorsque l’on apprécie ce genre de littérature : simple et romantique. Les dialogues entre Rory et Jordan, nos deux protagonistes, sont agréables. Leur relation est belle, amusante, sincère et pousse les deux à vouloir plus, à surmonter les obstacles sur leur chemin. Rory parvient à secouer le monde de Jordan et à lui faire comprendre qu'elle est capable de bien plus que ce qu’elle pense, qu’elle n’est pas uniquement une jolie fille sans cervelle. Jordan est une héroïne enjouée, ensoleillée et sincère qu’on apprécie immédiatement. Elle ne se cache pas, elle ne cherche pas à être une personne qu’elle n’est pas et ne souhaite pas attirer la pitié. La raison pour laquelle elle souhaite se marier est compréhensive, s’assurer que sa mère malade obtienne de meilleurs soins. Mais, elle a tendance à se sous-estimer, à se dévaloriser, à ne compter que sur sa beauté pour obtenir ce qu’elle désire. Rory va l’aider à se trouver, voyant qu’elle cache autre chose derrière son éternel sourire. Ce dernier, quant à lui, est un homme sensible, qui a à coeur de toujours prendre soin de sa famille et de tous ceux qui croisent sa route, quitte à s’oublier lui-même. Rory, en plus d’être beau et intelligent, est un être patient, à l’écoute. Mais, il a aussi besoin que quelqu’un pour s’occuper de lui. Chacun va donc apporter dans la vie de l’autre ce qui leur faisait cruellement défaut : de l’attention, du respect et, surtout, de l’amour.

Anna Premoli a un style frais et pétillant. Elle nous offre une lecture légère et agréable à parcourir, une romance à la fois ironique et terriblement réaliste en abordant des sujets délicats tels que les soins de santé en Amérique. À la fois amusant et touchant, je suis tombée sous le charme de cette lecture. J’y ai trouvé exactement ce que j’attendais d’elle. Et, je suis persuadée qu’il plaira aux âmes romantiques.

★★★★☆

Stéphanie

L’italienne Anna Premoli est une star dans son pays. Repérée sur le net, elle se classe systématiquement dans le top des ventes en numérique et en papier.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX