Sariah'Lit

Les héros 3 - Un loup en Écosse

29 novembre 2018

" Vous avez réussi à créer quelque chose d’encore plus fort qu’une meute."

Enoch Suzanne
374 pages
Éditions J’ai lu (2018)
Collection aventures & passions
A vingt ans, Callum MacCreath n'était qu'un gamin instable porté sur la bouteille. Et quand Becca, son amie d'enfance, a préféré épouser son frère Ian, il a mis un océan entre eux. Dix ans plus tard, il est devenu un prospère homme d'affaires. Lorsqu'il apprend la mort de Ian, il quitte aussitôt le Kentucky pour rentrer dans les Highlands de son enfance, convaincu que son frère a été assassiné et bien décidé à le venger. A son arrivée, Becca l'accueille froidement. À ses yeux, il est toujours une tête brûlée et un ivrogne. Pourtant, elle ne peut résister à la passion brûlante qui les jette l'un vers l'autre.....
Extrait :

«-C’est donc vrai, n’est-ce pas? dit-il, un flot de bile remontant dans sa gorge en même temps que les mots qu’il répugnait à prononcer. Vous l’avez fait de votre plein gré. Ils n’ont pas eu besoin de vous forcer parce que vous avez accepté de l’épouser. Ian… pour l’amour du Ciel ! Pourquoi ? ne put-il s’empêcher de demander.
Elle eut un haussement d’épaules.
-Toutes nos bêtises d’enfance me font un peu honte à présent. Vous me faites honte. J’avais huit ans quand j’ai grimpé à cet arbre. Je n’ai plus huit ans. Et vous n’en avez plus dix, ajouta-t-elle en le regardant. Vous n’êtes pas quelqu’un de respectable, et vous n’aspirez pas à le devenir. Votre frère l’est. Je le connais depuis toujours, et il a des intérêts en communs avec mon père. Notre union est logique. »

Mon avis :

Suzanne Enoch est une auteure que j’apprécie particulièrement. Je ne compte plus les ouvrages d’elle que je possède sur mes étagères. Il va sans dire que je ne pouvais passer à côté de ce nouvel opus de sa saga Les héros, un tome qui se lit parfaitement indépendamment du reste de la série.

Callum MacCreath rentre d'Amérique après que la nouvelle de la noyade accidentelle de son frère lui parvienne dans le Kentucky où il s’est réfugié après s’être disputé avec sa famille. Dix années plus tôt, alors qu’il a découvert que Ian était sur le point de se fiancer à Rebecca, Callum lui demanda de l'épouser lui, énonçant les nombreux dangers à s’engager dans un partenariat avec le père de Recca. Mais, cette dernière l’a repoussé, préférant la stabilité que lui offrait Ian à l'ivrognerie et la couardise de Callum. Le coeur brisé, Callum s’est retiré en exil en Amérique où il a créé sa propre entreprise. Se sentant responsable de la situation et ayant juré de venger son frère si un malheur lui arrivait, Callum décide de traquer les responsables de la mort de Ian, même si cela inclut sa belle-soeur pour qui il a gardé une certaine affection. Personne n’est au-dessus de ses soupçons. La rencontre avec sa nièce, une douce enfant, va apaiser sa colère. Et, la présence de Becca résonne comme un rappel constant de l’amour qui lui a porté et qu’il lui porte toujours.

L’intrigue progresse lentement, notamment due à la complexité de la situation des deux protagonistes, à ce qu’il va advenir d’eux. Les retrouvailles entre Becca et Callum sont plutôt tendues, chacun ayant ses raisons pour rester sur ses gardes vis-à-vis de l’autre. Alors que Callum a alimenté sa colère et sa douleur durant des années, Becca a gardé un souvenir plutôt néfaste du jeune homme. Callum a toujours été un homme complexe et tumultueux. Il est présenté, dès le départ, comme un anti-héros : un jeune homme juvénile qui passe son temps à s’enivrer et à s’encanailler sans se préoccuper d’autrui. Et nous le retrouvons des années plus tard, changé, plus mature, plus froid et plus distant. Ses frustrations et sa colère deviennent des émotions que nous comprenons au fil des pages. Rebecca n'apparaît pas non plus sous son meilleur jour, et se présente comme une femme égoïste plus intéressée par l’argent et par la position que par l’amitié et l’amour. Il est difficile de l’apprécier dans un premier temps. Se retrouver face à celui pour qui elle a toujours éprouvé une attirance n’est pas sans faire ressortir une part d’elle qu’elle a tenté de garder profondément enfouie. Un aspect de sa personnalité qui me parlait un peu plus.

La plume de Suzanne Enoch est toujours aussi agréable à lire. Et, je dois dire qu’elle mène très bien son intrigue sur l’ensemble de la saga. Il est toutefois tout à fait possible de lire ce volet sans prendre connaissance des autres tomes.

★★★★☆

Stéphanie

Dans la même série :

Diplômée de l’université de Californie, elle se lance dans l’écriture. Auteure classée parmi les meilleures ventes du New York Times et du USA Today, elle s’est spécialisée dans la romance historique Régence et la romance contemporaine.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





LES MOTS DOUX :

  1. Je n'ai encore rien lu de Suzanne Enoch, mais je suis justement à la recherche d'autres autrices de romance historique à ajouter dans ma liseuse (j'ai épuisé mes plumes préférées de ce genre ^^). Et là je suis assez tentée par ce roman (bon j'avoue, rien que le titre avec Ecosse dedans me vend du rêve). J'ai un petit faible pour les histoires de retrouvailles difficiles, il faut dire, ça aide.

    RépondreSupprimer