Prêts à tout de Théo Lemattre
Les survivants 4 - Bas les masques ! de Shana Galen
Sauvages 3 - Le chant du loup de Maria Vale
Les ombres de la nuit - Intégrale 5 de Kresley Cole
Comme une comédie romantique de Rachel Winters

Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris

26 février 2019

"Il existe des êtres si rares que, lorsqu’on les croise, ils vous touchent à jamais. 
Alors il ne faut pas les quitter d’une semelle. 
Il faut les suivre au bout du monde."

Zaoui David
302 pages
Éditions JC Lattès (2019)
Collection littérature française
Dans une HLM de banlieue, vivant sur le même palier que ses parents juifs italiens, Alfredo Scali est un loser au grand cœur qui se rêve artiste. Mais pas n’importe lequel ! Alfredo peint «  l’inconscient des animaux à travers leurs rêves » : celui des ours bipolaires et des crabes kleptomanes, entre autres...
Entouré d’un père soigneur dans un zoo et d’une mère qui prépare inlassablement des pâtisseries, d’une grand-mère foldingue atteinte d’Alzheimer, d’une touriste italienne aussi ensorcelante qu’inaccessible et d’un conseiller Pôle Emploi spécialisé dans les jobs neurasthéniques, sa vie d’artiste pleine de doutes et d’espoirs paraît sans issue. Tout va changer lorsque Alfredo va hériter… de Schmidt, le singe chargé d’assister sa grand-mère. Ce capucin malicieux, dressé pour aider les personnes dépendantes, va bouleverser la vie du héros, ainsi que sa peinture...
De Pantin à Montmartre, d’une friterie belge tenue par un drôle de rabbin aux plages paradisiaques de Saint-Domingue, ce roman tendre et déjanté vous entraînera sur les traces d'un artiste prêt à surmonter tous les obstacles pour atteindre son idéal.
Extrait :

« — Si tu veux, on se revoit demain et on ira se promener un peu.
— Pour quoi faire ?
— On pourrait devenir copains. Je n’ai plus de copain depuis six mois.
— C’est quoi un copain pour toi ?
— Un copain, c’est un type qui ne me dit jamais non quand je lui demande un truc. Et pour toi, c’est quoi ?
— C’est un type qui, quand il me demande quelque chose et que je dis non, ne me casse pas les pieds pour autant.
— Ah… »

Mon avis :

Inspiré de la citation d’Oscar Wilde, le titre de cet ouvrage m’a immédiatement intriguée, avec son résumé qui promettait une histoire déjantée et hors du commun. C’est un ouvrage qui ne cadre pas avec mes lectures habituelles, un registre différent. Mais, pourquoi pas ? Et, on peut dire qu’avec son protagoniste et son petit singe plus habile qu’un humain, je n’ai pas été déçue par ma découverte.

Alfredo est un artiste qui tente de percer dans le milieu en peignant l’inconscient des animaux à travers leurs rêves. Mais, malheureusement, son travail ne plaît pas aux nombreuses galeries auxquelles il a présenté ses différentes œuvres. Et très vite, la réalité du quotidien le rattrape : son conseiller pôle-emploi qui ne cesse de le harceler de courriers et d’offres d’emploi qui ne correspondent pas à ses compétences, ses parents dont l’amour inconditionnel le pousse dans ses retranchements, sa grand-mère dont la mémoire flanche rattrapée par son alzheimer et Schmidt, un capucin aide à domicile dont il doit désormais s’occuper.

Présenté ainsi, on se demande dans quel univers veut nous entraîner David Zaoui. J’avoue m’être moi-même posé la question : le singe attire malgré-lui toute l’attention à lui. Fan de la série Starsky et Hutch et de beignets à la pistache, Schmidt est un animal curieux et intelligent qui bouleverse le quotidien d’Alfredo du jour où ce dernier le recueille chez lui. Il est un peu comme le protagoniste essentiel, un peu étrange et irréaliste, autour duquel tous les autres évoluent, grandissent et s’instruisent. Tout le monde aimerait avoir dans son existence un singe comme Schmidt qui nous aide à nous dépasser malgré nous, à exaucer nos rêves les plus profonds. Alfredo est plutôt bon public en ce qui concerne l’influence de Schmidt dans son existence : c’est un indécrottable rêveur. Enfermé dans ses espoirs de devenir peintre, il ne voit plus ce qu’il y a autour de lui, il en oublie de vivre pleinement son existence. Le singe va lui ouvrir les yeux, lui réapprendre à vivre. Ce que j’ai notamment apprécié dans ce livre, ce sont les échanges d’Alfredo avec son conseiller pôle-emploi : ils sont criants de vérité, pour avoir à peu près les mêmes avec la mienne - de conseillère.

Le style de l’auteur est vif, piquant et nous emmène dans un récit dans l’air du temps. Ce n’est pas temps un ouvrage qui fait rire, mais plus de ceux qui nous permettent de réfléchir sur notre quotidien, sur notre vie. J’ai vraiment passé un moment agréable avec cette lecture. Je ne dirais pas que l’ouvrage perdura dans ma mémoire, mais cela était intéressant.

★★★☆☆

Stéphanie

David ZAOUI est né en 1977 en banlieue parisienne. Il a travaillé comme réalisateur et producteur dans le cinéma pendant plusieurs années, notamment aux États-Unis. Il a été lauréat du festival du premier roman de Chambéry pour Je suis un tueur humaniste.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX