Repose en paix... mais pas tout de suite d'Aurore Chatras
Juste un mot de Liz Plum
Loren Ascott 1 - Gardien enchaîné de Florence Cochet
Hybrides 10 - Lune de Laurann Dohner
Rouge de Pascaline Nolot
A cœurs perdus de Evelyne Jones
Le sixième monde 1 - La piste des éclairs de Rebecca Roanhorse

Black riders 2 - Girl Crush

2 mai 2019

"L’heure de la vengeance a sonné pour nous. "

Ronnie C. J.
735 pages
Éditions Hugo Poche (2019)
Collection New romance
La menace plane sur les Black Riders. Et si le danger venait de l'intérieur ?
À la suite de leur mission sauvetage pour récupérer Hayley et Brandon des griffes des Hell's Eagles, les Black Riders se doutent que le club adverse n'a pas dit son dernier mot et qu'il pourrait préparer une attaque d'envergure à leur encontre.
Pops, qui redécouvre son rôle de père, a juré à Logan qu'il le protégerait envers et contre tout mais Keira, l'assistante sociale qui suit le dossier du garçon, voit d'un mauvais oeil qu'il puisse être élevé au sein d'un groupe de bikers. Le président du club pourra-t-il tenir sa promesse ? Parviendra-t-il à convaincre Keira qu'elle a tort, alors que le club s'apprête à entrer en guerre contre les Hell's Eagles ?
De son côté, Brandon est de retour en Californie après avoir passé l'été à New York pour tenter de soigner ses blessures. Mais il n'est plus le même au grand dam de Beverly qui attendait son retour avec impatience. Réussira-t-elle à lui redonner goût à la vie ?
Les Black Riders resteront-ils soudés dans la tourmente ?
Extrait :

« - Depuis ce qui m'est arrivé, tu es la seule personne qui me fait du bien. Même Hayley n'a pas ce pouvoir. J'ai besoin de toi, Beverly, pour ne pas devenir fou. Si on pousse plus loin notre relation, j'ai peur de te perdre. Et si je te perds, je me perds. Tu es mon ancre. Ton sourire, ton sale caractère et ta douceur me font me sentir vivant. J'ai besoin de toi pour respirer. Alors même si ça me déchire et que je crève d'envie de t'embrasser, de me réveiller à tes côtés chaque matin, je ne peux pas. »

Mon avis :

J’attendais ce second volet depuis des mois. Glitter Girl m’avait totalement subjuguée par la qualité de son récit, par le côté humain qu’il mettait en avant avec les enfants maltraités et j’espérais que l’auteure nous offrirait l’histoire de Brandon et Beverly. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde avant de me plonger dans Girl Crush.

Nous retournons donc dans l’univers des bikers créait par C. J. Ronnie ou nous retrouvons Brandon, le meilleur ami de Hayley, et Pops, le président des Black Riders, deux mois après l’enlèvement de Hayley et Brandon par les Eagles. Brandon, après un séjour à l’hôpital pour soigner ses blessures et suivre une rééducation, revient en Californie. Suite à sa commotion cérébrale, le jeune homme ne peut plus jouer au football, sport dans lequel il excellait. Il essaie de reprendre son existence en main, mais plusieurs obstacles se mettent en travers de son chemin. Il ne cesse d’avoir des idées noires, d’en vouloir au club les rendant responsables de l’agression et de noyer sa rancune dans des médicaments de moins en moins efficaces. Pops, de son côté, prépare la vengeance des Black Riders, pris en étau par l’apparition d’une assistante sociale qui n'aspire qu’à lui reprendre la garde de Logan, le petit garçon qu’il a adopté dans Glitter Girl et le départ de sa compagne qui souhaite vivre une vie normale en dehors des problèmes des bikers. Pops est un homme rustre qui voue son existence aux motards. Mais ces changements remettent en question ses principes de vie.

Nous suivons les points de vue de deux protagonistes : celui de Brandon, et celui de Pops. Contrairement au premier volet, la romance entre les protagonistes est moins présente. L’auteure s'attarde essentiellement sur les choix de vie que font Brandon et Pops, sur la manière dont Brandon se reconstruit après le traumatisme qu’il a subi lors de son enlèvement, sur les regrets que rencontre Pops. Et bien sûr, que ce soit l’un ou l’autre, ils ne font pas les bons choix aux premiers abords, ce qui va leur apporter de nombreux problèmes. Dans l’ensemble, je suis assez contente de retrouver l’ensemble des personnages de Black Riders, de voir comment ils continuent d’évoluer. Toutefois, j’ai trouvé ce tome moins prenant que le précédent. Ce n’est pas tant que deux histoires s'entremêlent qui m’ait dérangée, mais plutôt les longueurs dans l’intrigue, notamment concernant Brandon. Malgré moi, je ne suis pas parvenue à m’attacher à lui, à comprendre ses sentiments et ses réactions alors que j’attendais énormément le concernant. J’aurais souhaité découvrir sa rééducation, voir son lien avec Beverly prendre forme petit à petit.

Dans l’ensemble, cela reste une lecture sympathique mais qui n’était pas à la hauteur du précédent volet. Splinter, que l’on entraperçoit dans le récit, semble un personnage fascinant, en espérant que l’auteure lui consacre son prochain roman.

★★★

Stéphanie

Dans la même série :

Mise au défi par son mari d'inventer ses propres histoires, C. J. Ronnie se lance dans l'écriture et décide de participer à un concours sur la plateforme Fyctia. C'est ainsi qu'elle met un point final quelques mois plus tard à son premier roman, Black Riders.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX