Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Edition # 19

19 mars 2014

Le Mag
 RENDEZ-VOUS DU MERCREDI.
Sorties de la semaine, coups de coeur littéraires de blogueuses, extrait, prochaines sorties Hugo&Cie,  devinette ....

LES ATTENDUS DE LA SEMAINE

On aimera


LES IMMANQUABLES


Du temps pour Lire
Coup de coeur
Du haut de ses neuf ans, Victor a quelques certitudes : c’est parce que François, son père, n’ouvre pas son courrier qui s’amoncelle dans un placard que ses parents ne vivent plus ensemble ; c’est parce que Claire et Pilar, ses mamans, adorent regarder des mélos tout en mangeant du pop-corn qu’elles sont heureuses ensemble. Et c’est parce que les adultes n’aiment pas descendre les poubelles au local peint en vert qu’il a rencontré son meilleur ami Gaspard.
En vacances à la résidence du Grand Hôtel du Cap-Martin, Victor partira à l’aventure sur l’étroit chemin des douaniers qui surplombe la côte en compagnie de Gaspard. L’été sera placé sous le signe de l’étrange avec une invasion de lucioles, des pluies sèches et des orages aussi soudains que violents. En guidant les garçons jusqu’aux passages secrets menant aux villas qui bordent le rivage, papillons, baronne et jumeaux feront bien plus que de leur ouvrir la porte des jardins enchantés.


La-Malle-A-Livres
Coup de coeur
1949. Bernie vit une passe difficile. Sa femme se meurt, et il craint que le matricule SS dont il garde la trace sous le bras ne lui joue de sales tours. Une cliente affriolante lui demande de retrouver la trace de son époux nazi, et le voici embarqué dans une aventure qui le dépasse . Tel Philip Marlowe, son alter ego californien, et en dépit de son cynisme, Gunther est une proie facile pour les femmes fatales. Atmosphère suffocante, manipulations, et toujours l'Histoire qui sous-tend habilement la fiction : du Philip Kerr en très grande forme.

INSTANT DE VÉRITÉ


— Tu es en retard, lui fait remarquer Nicky en levant sa montre d’un air faussement réprobateur. Et ne nous fais pas le coup de « j’avais un article à terminer ».
— Une interview avec la femme d’un député volage. Désolée. C’était pour l’édition de demain, explique Ellie en se glissant sur le siège vacant.
Elle se verse un fond de bouteille dans un verre vide et pousse son téléphone sur la table.
— Bon. Les deux mots énervants de la soirée : « À
plus ».
— À plus ?
— À la fin d’un texto. Ça signifie « À demain » ou « À plus tard dans la journée » ? S’agit-il d’une de ces horribles expressions creuses qui ne veulent rien dire du tout ?
Nicky se penche sur l’écran lumineux.
— Il a écrit « À plus » et « Bisou ». C’est un peu comme « Bonne nuit ». Je pencherais pour « À demain ».
— C’est forcément « À demain », renchérit Corinne. « À plus », ça se rapporte toujours au lendemain. Parfois même au surlendemain, ajoute-t-elle après quelques secondes de réflexion.
— C’est très anodin.
— Anodin ?
— Oui, comme quelque chose qu’on pourrait dire à son facteur.
— Tu fais des bisous à ton facteur ?
Nicky sourit.
— Pourquoi pas ? Il est canon.
Corinne étudie à son tour le message.
— Je ne sais pas… Peut-être qu’il était simplement pressé, ou absorbé par autre chose.
— Ouais. Par sa femme, par exemple.
Ellie jette à Douglas un regard courroucé.
— Quoi ? proteste ce dernier. Ce que je veux dire, c’est que tu ne crois pas que tu devrais avoir dépassé depuis longtemps la phase « décodage de textos » ?
Ellie avale son vin d’un trait avant de se pencher vers son ami.
— OK… Si tu es parti pour me faire la leçon, je crois que je vais avoir besoin d’un autre verre.
— Et toi, si tu es assez intime avec un homme pour coucher avec lui dans son bureau, je pense que tu devrais être capable de lui demander de préciser à quelle heure il veut te retrouver pour un café.
— Qu’est-ce qu’il y a dans le reste du message ? Par pitié, ne me dis pas qu’il est question de parties de jambes en l’air dans son bureau.
Ellie récupère son portable et fait défiler les messages.
— « Impossible de t’appeler de la maison. Dublin la semaine prochaine mais programme pas encore défini. À plus, bisou. »
— Il se ménage plusieurs options, analyse Douglas.
— À moins qu’il… vous savez… qu’il n’ait pas encore défini son programme, suggère Nicky.
— Dans ce cas, il aurait dit : « Je t’appelle de Dublin », ou même : « Je t’emmène à Dublin. »
— Est-ce qu’il emmène sa femme ?
— Jamais. C’est pour le travail.
— Il emmène peut-être quelqu’un d’autre, hasarde Douglas, le nez dans sa bière.
Nicky secoue la tête d’un air songeur.
— Tout de même, la vie était plus simple quand les hommes devaient téléphoner pour nous parler… Au moins, on avait le ton de leur voix pour mesurer le degré d’implication.

La dernière lettre de son amant - Éditions Milady

PROCHAINES SORTIES



RIEN QUE POUR LA COUVERTURE !

Depuis la mort de sa soeur jumelle, Perséphone est hantée par d'étranges visions. Déterminée à en savoir plus, elle se rend à Shadow Hills, la ville de ses cauchemars. Une école mystérieuse, des étudiants aux capacités psychiques hors du commun... Quels sombres secrets cachent les habitants ? Perséphone en est persuadée : l'histoire de ce lieu est liée à la disparition brutale de sa soeur. Mais la jeune fille n'est pas au bout de ses surprises.
 - Pocket Jeunesse


EN MODE "E-BOOK"



Deux histoires d'amour.

Deux amoureux maudits.

Dans un monde où règnent les tabous et les préjugés.

Voici l'histoire de destins tragiques et de passions défendues.




DEVINETTE

De quel livre s'agit-il ?


Réponse de la semaine précédente:
Livre à découvrir : "Hexagone" 

Vous voulez apparaître au prochain numéro dans les coups de coeur,
 faites le moi savoir

À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :