Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Les yeux de l'esprit

21 janvier 2015

" Ce regard ! Cette lueur dans les yeux ! "

Elj Ahlem
188 pages
Éditions Artalys (2014)
Collection hors réel
Un soir d’hiver, la jeune Lina Ben Slimane et son professeur de physique s’attardent dans leur lycée pour revoir une leçon. C’est alors qu’un violent orage se déchaîne et plonge la ville dans le noir. Pendant qu’ils essaient de quitter l’établissement, des monstres sortent de la remise et agressent le professeur. On le retrouve sérieusement blessé le lendemain matin. La police mène l’enquête mais n’y comprend rien. Lina, qui a été retrouvée endormie dans la remise, ne peut pas l’aider car elle a perdu la mémoire. Un peu plus tard, par une nouvelle nuit d’orage, une paire d’yeux maléfiques apparaît dans sa chambre. C’est pour la jeune fille le début d’une plongée dans l’épouvante.

Extrait :

« Lina entendit une respiration lourde qui s’approchait d’elle. Tournant son regard vers tous les coins de la classe, elle ne vit pourtant rien. Ses camarades suivaient attentivement leur professeur. Mais cette chose invisible paraissait sur le point de bondir sur elle. Son cœur battait si fort qu’elle eut du mal à respirer. Elle essaya d’appeler sa voisine, mais n’y parvint pas. Une main, invisible et vigoureuse, se plaqua contre sa bouche en lui imposant brutalement le silence.
Lina se mit à se débattre de toutes ses forces. Elle tentait désespérément d’attirer l’attention de quelqu’un, mais personne ne paraissait s’en apercevoir. »

Mon avis :

Lina est une jeune lycéenne que les cauchemars plongent dans le désarroi. Un soir, à la fin des cours, alors que toute la ville semble plongée dans le noir suite à une coupure d'électricité, Lina et l'un de ses professeurs sont agressés. Si le jeune homme est retrouvé blessé et soutient avoir été attaqué par des monstres, Lina, retrouvée étendue dans une remise fermée à clé, ne se souvient de rien.
Si la couverture et le résumé m'ont tout de suite intriguée, je ne peux pas dire que la lecture de ce récit m'ait laissé un sentiment indescriptible. Vous dire que je n'ai pas été transporté par ce récit est une chose, je vais tenter de vous en expliquer les raisons. Après un premier chapitre intriguant et prenant, j'ai vite déchanté au fil des pages. Je m'attendais à avoir peur, à être emporté dans le suspens et ce ne fût pas le cas. L'angoisse ressenti est retombée à plat aussitôt la suite entamée. La plume de l'auteure, plutôt enfantine à mon goût, ne m'a pas convaincue : il y a une certaine distance dans le récit, une façon d'aborder les choses de manière très scolaire. Des répétitions, des tournures de phrases qui m'ont plutôt déroutées tout au long de la lecture. Là où j'aurais été plutôt rapide à lire un récit aussi court, il m'a fallu de longues heures pour parvenir à arriver au bout du récit. En outre, le caractère des personnages était peu crédible, surtout concernant le policier enquêtant sur l'affaire. Ce n'est pas dans mes habitudes de décrier ainsi un récit, mais il était difficile pour moi d'être positive sur une histoire qui me m'a pas du tout conquise. D'autres blogs semblent avoir un avis différent du mien ; à vous de voir maintenant si cette lecture pourrait vous convenir ou non.

★☆☆☆☆






À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

LES MOTS DOUX :

  1. La couverture m'a intriguée, mais ton avis ma refroidie lol Je passe mon chemin pour le moment...

    RépondreSupprimer
  2. Il me tentait bien, mais ton avis me laisse curieuse. Finalement, il ne sera pas une priorité. Merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer