Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

La légende des quatre soldats 4 - Le revenant

24 octobre 2017

"Il avait besoin d’une femme. Et elle s’était déjà donnée à lui. C’était aussi simple que cela."

Hoyt Elizabeth
316 pages
Éditions J’ai lu (2010)
Collection aventures & passions
Qui est cet homme qui vient de s'écrouler aux pieds de Béatrice Corning ? Décharné, barbu, tatoué, rongé par la fièvre, il vient de faire irruption chez le comte de Blanchard, l'oncle de la jeune fille.
Le premier choc passé, elle découvre qu'il n'est autre que le comte Reynaud St Aubyn, que l'on croyait mort aux colonies. Prisonnier des Indiens durant des années, le gentleman s'est mué en bête sauvage que Béatrice va devoir apprivoiser peu à peu. Et ce retour inopiné provoque bien des remous, car Reynaud connaît celui qui a trahi le 28e régiment d'infanterie à Spinner's Fall...
Extrait :

« — Que diable faites-vous là ? s’écria Béatrice.
— Je suis venu démasquer votre amant, répliqua-t-il, sans cesser d’avancer.
— Je n’ai pas d’amant !
Il fit un pas de côté pour la contourner et atteindre la porte, mais elle l’imita, lui barrant le passage.
— Rentrez chez vous ! Siffla-t-elle. Vous vous ridiculisez en vous conduisant comme un malotru.
L’ignorant, lord Hope la souleva et la déposa de côté, lui arrachant un cri.
— Non !
Trop tard. Il avait ouvert la porte et s’était engouffré dans la chambre, avant de s’immobiliser net, lui bloquant la vue.
Elle entendit Jeremy s’esclaffer.
— Lord Hope, je présume.
— Lui-même, répliqua le vicomte.
Béatrice le poussa, et il s’écarta obligeamment.
— Tout va bien, Jeremy ? S’enquit-elle en gagnant le chevet de son ami d’un pas rapide.
— Très bien, assura-t-il, les joues colorées. Je n’avais pas connu une telle excitation depuis des années.
— Mais ce n’est pas bon pour toi, lui rappela-t-elle.
Elle lui prit la main, et lança un regard noir à lord Hope, qui n’avait pas bougé. Ce goujat n’avait même pas la bonne grâce de paraître embarrassé.
— Que faites-vous ici ? répéta-t-elle.
— Je vous l’ai dit, répliqua-t-il, refermant la porte derrière lui d’un coup de pied. J’étais venu vous surprendre avec votre amant. Mais il semblerait que je me sois trompé. »

Mon avis :

Le revenant est le dernier volet de la série La légende des quatre soldats d’Elizabeth Hoyt, et non pas des moindres puisqu’il s’attarde sur Reynaud St Aubyn, le vicomte Hope et héritier du comte de Blanchard, frère de lady Emeline Gordon, héroïne du premier tome, considéré comme mort depuis des années lors de la bataille de Spinner’s Fall.

Lors des terribles événements qui se sont déroulés sept années plus tôt, les autres membres de son régiment d’infanterie ont cru voir Reynaud mort, brûlé vif. Mais, celui-ci a vécu en captivité auprès des Indiens. Reynaud St. Aubyn est désormais de retour à Londres, bien décidé à reprendre sa place. C’est trébuchant et fiévreux qu’il fait irruption dans la maison de son père lors d’un thé politique, exigeant de voir ce dernier. Mais, le comte est mort depuis cinq ans, laissant son titre et ses biens à un parent éloigné, Reggie St. Aubyn, l'oncle de Béatrice Corning. Avec ses tatouages sur son visage et un couteau à la main, Reynaud incarne l’image du sauvage, et Reggie St Aubyn n’est pas prêt à céder son titre à un fou quoi qu’il lui en coûte. Beatrice Corning ne peut imaginer que le garçon insouciant du portrait qu’elle ne cesse d’admirer depuis son emménagement à Blanchard House ait pu devenir une personne si maussade et morose. Elle souhaite comprendre ce qui lui est arrivé pendant ces dernières années.

Ce fut plutôt difficile d’entrer dans ce nouveau tome, de situer les différents personnages et de comprendre les nombreux rouages de l’intrigue proposée par Elizabeth Hoyt. Je pense que je n’aurais pas dû laisser autant de temps s’écouler entre cette lecture et le dernier volet ; les premiers chapitres me seraient apparus un peu moins confus. Tandis que Béatrice est depuis longtemps amoureuse de Reynaud, de l’image qu’il a laissée de lui et pensant tout connaître de lui, ce dernier semble rapidement s’attacher à la jeune femme, allant même jusqu’à la considérer immédiatement comme sienne. Tout allait un peu trop rapidement à mon goût. Je n’ai pas toujours apprécié la manière dont il se comportait vis-à-vis d’elle. Ce qu’il a vécu est effroyable ; cela lui donne-t-il pourtant le droit de manipuler Béatrice pour obtenir ce qu’il désire d’elle ? J’avoue que l’histoire entre eux m’a laissée perplexe à plusieurs reprises. J’aurais aimé quelque chose de plus romantique pour ce personnage dont on entend parler depuis le premier volet.

Au final, un dernier tome en demi-teinte. Si nous apprenons enfin qui est le traite et les raisons qui l’ont poussé à abandonner aux mains des ennemis autant d’hommes, la romance m’a laissée un sentiment d’inachevé.

★★★☆☆

Stéphanie

Dans la même série :

Née à La Nouvelle-Orléans, Elizabeth Hoyt passe son enfance dans le Minnesota. Elle est diplômée d’anthropologie de l’université de Wisconsin. Mariée à un archéologue, elle vit dans l'Illinois avec leurs trois enfants et leurs trois chiens. www.elizabethhoyt.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX