Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2018 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

Leçons d’amour 2 - La dame au charme discret

28 novembre 2017

"Être prise pour une idiote avait aussi ses avantages,
les hommes étaient parfois si faciles à manœuvrer."

Enoch Suzanne
384 pages
Éditions J’ai lu (2017)
Collection aventures & passions
Evelyn Ruddick et ses amies n'ont pas de mots assez durs contre une certaine catégorie d'hommes qui traitent les dames sans égards. Hélas, afin de mener à bien un projet caritatif, Evie se voit contrainte de négocier avec le pire d'entre eux, le marquis de Saint Aubyn. Le mal et le mâle incarné. Fidèle à sa réputation, celui-ci a l'outrecuidance de lui réclamer des privautés en échange de son aide ! Indignée - quoique troublée au plus secret de son être -, Evelyn décide de lui donner une petite leçon de savoir-vivre. Elle ignore que le marquis a lui aussi l'intention de faire son éducation... mais dans un tout autre domaine.
Extrait :

« Un simple carré de terre battue lui aurait amplement suffi. Dieu merci, elle avait cédé. Il ne savait pas combien de temps il aurait réussi à garder ses mains loin d'elle sans devenir fou à lier. Il attrapa une lampe du couloir et hésita comme ils passaient devant la porte d'une des salles de classe.
-Êtes-vous certaine que ce ne serait pas mieux ici ? demanda-t-il en l'attirant vers lui pour l'embrasser de nouveau.
- Les fenêtres, parvint-elle à dire en s'accrochant aux revers de son manteau.
- Je vais vous faire hurler de plaisir, murmura-t-il contre sa bouche.
S'ils étaient restés là plus longtemps, il n'aurait plus été à même de marcher - lui qui se targuait de rester toujours maître de lui. Il saisit sa main et l'entraîna de nouveau vers l'escalier.
Dès qu'ils atteignirent le sous-sol où se trouvait le cellier, il la plaqua contre le mur de pierre et s'empara voracement de la bouche qu'elle tendait vers lui. Ils étaient enfin seuls et avaient au moins une heure devant eux, avant l'arrivée de l'aide de cuisine.
- Evelyn, gémit-il en embrassant sa gorge, glissant la main sous l'encolure de sa robe pour dénuder son épaule et la dévorer de baisers.
- Je suis désolée, Saint, murmura-t-elle, déjà haletante.
- Mais de quoi ? souffla-t-il en l'embrassant de nouveau.
- C'est pour votre bien.
- Qu.....
Un bruit de pas retentit derrière lui. Saint se retourna, et un coup violent heurta sa tempe. Un juron inarticulé franchit ses lèvres, et il s'écroula. »

Mon avis :

Dans La dame à l’éventail, le premier volet de Leçons d’amour, trois amies se sont données pour mission d’inculquer les bonnes manières aux hommes et surtout la façon dont ils doivent se comporter envers la gent féminine. Georgina ayant éduqué son élève au-delà de ce qu’elle espérait, c’est au tout d’Evelyne de trouver une victime sur qui exercer ses talents.

Depuis que son frère Victor est revenu des Indes pour poursuivre une carrière politique, Evelyn Ruddick a vu ses journées se modifier pour complaire à ses attentes. Vanter ses atouts lors de thés politiques. Sourire et se comporter convenablement lors d’élégantes soirées où la bonne société est réunie. Autant de manifestations de sa bonne éducation pouvant jouer sur la future situation de son frère qu’elle fait de bon coeur. Mais, Victor, trop égoïste pour voir ce qu’elle fait pour lui, ne cesse de la critiquer. Un jour, en se rendant à l’un de ses nombreux thés ennuyeux, Evelyn passe devant l’orphelinat du Coeur de l’espoir, son regard se portant sur les enfants qui y résident. Evelyn envisage alors de leur venir en aide. Pour cela, elle doit faire approuver son projet par le conseil d’administration. Malheureusement, le directeur n’est autre que le Marquis de Saint-Aubyn, un homme à la réputation sulfureuse.

Saint, malgré sa charge de directeur de l’orphelinat, n’est pas homme à faire le bien autour de lui. Il est sans scrupules et sans considération pour ses pairs. Il ne se soucie aucunement des autres et, compte bien se dégager de cette charge de directeur en vendant le terrain au prince pour en faire un parc. Aussi, la présence de la convenable Evelyn dans l’orphelinat ne l’inquiète nullement pour parvenir à ses fins. La jeune femme, comme sa mère avant elle, ne souhaite qu'assouvir selon lui sa culpabilité en venant en aide aux orphelins. Il ressent pourtant un certain désir pour la jeune innocente, et ne recule pas devant le défi qu’elle représente : une nouvelle conquête à afficher sur son tableau de chasse.

Evie et Saint ont deux personnalités totalement différentes. Et pourtant, ils se trouvent attirés l’un par l’autre. L’alchimie qu’il y a entre eux est palpable. J’ai aimé la manière dont Evie prenait les choses en main pour faire changer Saint. C’est une héroïne forte, intelligente et surprenante qui ne se laisse pas facilement déconcerter. Saint, de son côté, est le mal par excellence, un homme qui joue de ses charmes pour obtenir ce qu’il désire. Mais, c’est aussi un homme seul. Sa rencontre avec Evelyn va énormément lui apporter. Ce second volet m’a semblé plus travaillé et plus animé que le précédent. La relation entre nos deux protagonistes se fait progressivement et c’est agréable à parcourir.

★★★★☆

Stéphanie

Dans la même série :

Diplômée de l’université de Californie, elle se lance dans l’écriture. Auteure classée parmi les meilleures ventes du New York Times et du USA Today, elle s’est spécialisée dans la romance historique Régence et la romance contemporaine.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX