Sariah'Lit



Sariah'Lit est un blog consacré à la littérature sous toutes ses formes. Je m'appelle Stéphanie. Vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires concernant mes différentes lectures, mais également quelques concours que je propose occasionnellement.








Actuellement sur Instagram






Copyright © 2013-2017 - Sariah'lit, blog littéraire - Une pause lecture pour s'évader

L’enjeu

3 novembre 2017

"Le destin, c’est un peu comme la météo, il faut composer avec les éléments. On peut s’en plaindre, s’en attrister ou s’en réjouir, ils s’imposent à tous, implacablement."


Behelle Angela
448 pages
Éditions Pygmalion (2017)
Collection
« — Que diriez-vous d’aller prendre un verre ailleurs ?
L’invitation est directe. M. Stirvin est un homme habitué à obtenir ce qu’il veut. Il ne doute pas de mon accord. Et il a raison. Je suis prête à le suivre pour trois raisons.
La première, c’est que je ne demande qu’à fuir cet endroit étouffant.
La deuxième, c’est que je me sens flattée d’être ainsi enlevée par cet homme superbe.
La troisième, c’est que Marine n’a pas tort. Presque trois ans passés le nez plongé dans le travail, ça mérite bien un peu de distraction.
J’ignore jusqu’où cette invitation va me mener, mais une si belle occasion ne se refuse pas. »
Avocate, Emma Loudhéac, 28 ans, se rend à un vernissage dans la galerie de Marine, sa meilleure amie.
Une seule chose est sûre : Elle est loin d’imaginer la tournure que vont prendre les événements…
Extrait :

« Depuis quand n’ai-je pas pris un peu de bon temps ?
Je n’ai pas eu besoin de réfléchir pour répondre à cette question. C’est précis comme une date sur un calendrier.
Le 1er septembre, le jour où j’ai intégré le cabinet Marquay.
Sur la défensive, j’ai objecté à ma tenace meilleure amie que l’on commence par faire ses preuves avant de songer aux loisirs lorsqu’on a la chance de travailler auprès de quelqu’un d’aussi réputé que Gilles Marquay. Sans en démordre, elle m’a répliqué que deux ans à temps plein, week-end et jours fériés compris, constituaient une période de probation très acceptable pour n’importe quel patron, fût-il le plus féroce des avocats.
Déjà deux ans !
Elle a cru bon d’ajouter que dans trois mois et douze jours, j’aborderai ma troisième année de travaux forcés. Pour un peu, je l’imaginais en train de graver des traits sur le mur d’une geôle. En tout état de cause, elle a réussi. Je n’ai pas vu le temps passer. Le rythme « métro, boulot, dodo » s’est insidieusement imposé dans mon quotidien comme dans celui de tous ces gens qui courent sans arrêt. Je suis devenue une automate dont l’unique fonction est de travailler. Une automate bientôt trentenaire. »

Mon avis :

Les lectures se suivent, sans se ressembler. Elles ont toutefois un point commun : celui de me toucher profondément. Et, Angela Behelle fait partie de ces auteures qui parviennent parfaitement à m’émouvoir. J’avais un peu peur, en n’ayant pas lu sa série La société, d’être perdue en me plongeant dans ce récit. Mais, il n’en est rien. Il est possible que j’ai loupé une ou deux références sur des volets précédents. Cependant, cela ne m’a pas spécialement sauté aux yeux et j’ai pris plaisir à parcourir l’histoire d’Emma, notre héroïne.

Emma, une jeune avocate, passe ses journées absorbée par son travail depuis qu’elle a obtenu le poste d’assistante dans un cabinet réputé. Sa vie bascule du jour au lendemain lorsqu’elle se rend dans la galerie de sa meilleure amie pour un vernissage sous l’insistance de cette dernière. Elle y fait la rencontre de Patrick Stirvin, richissime homme d’affaires de vingt-cinq ans son aîné, avec qui elle poursuit la soirée. Patrick dégage une certaine prestance qui ne la laisse pas indifférente. Elle va alors se laisser emporter dans une relation inattendue, dont elle ne maîtrise pas tous les enjeux et sortir peu à peu de son cocon qu’elle n’a de cesse de revêtir en société. L’histoire pourrait en rester là si l’artiste ténébreux qui exposait à la galerie n’avait pas, lui aussi, jeté son dévolu sur la jeune femme. Thomas, qui n’est autre que le fils de Patrick, parviendra-t-il à se rapprocher d’Emma ? Du père ou du fils, qui saura ravir son coeur ?

J’ai découvert la plume fluide et prenante d’Angela Behelle avec Le Caméléon, une histoire qui m’avait conquise. Cette nouvelle lecture de l’auteure est bien plus érotique que ce que j’avais pu découvrir d’elle. Mais, c’est un registre dans lequel elle parvient aussi à nous surprendre, à nous émouvoir. C’est une histoire qui m’a transportée, si bien que je l’ai parcourue sur une après-midi sans pouvoir en détacher mon attention. C’est également une intrigue qui m’a émue. Plusieurs rebondissements m’ont surprise, mais l’auteure mène parfaitement les secrets, les péripéties pour nous offrir une lecture étourdissante. On ne s’ennuie aucunement. Je ne veux pas en dire plus sur les protagonistes : chacun possède une personnalité bien définie qui influe sur ses actes tout au long de l’histoire. Le chemin d’Emma pour trouver l’amour va se révéler long et tortueux. Ce ne sera pas facile pour elle. Mais, au final, elle n’en sortira que grandie et complète.

Complicité, rivalité, sensualité vont se mélanger, se croiser pour nous offrir une romance hors du commun. L’émotion est également au rendez-vous et, je ne peux que vous conseiller de découvrir cet ouvrage.

★★★★☆

Stéphanie

Du même auteure :


Angela Behelle est une romancière française. Elle poursuit des études en droit à Lille et réside actuellement en Bourgogne. https://angelabehelle.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

ENVOYER UN MOT DOUX